Chroniques ordinaires Humeurs

Le ménage

Amies maniaques et à cheval sur l’ordre domestique, passez votre chemin, parce qu’à défaut de sauver les koalas norvégiens, c’est pour la sauvegarde des moutons sous mon canapé que je milite.

Mon principal problème, c’est que je reporte...

…Parce que je ne fais pas exactement partie de la catégorie de gens qui passent dans « C’est du propre ». Sans lessiver mes murs tous les dimanches matin, j’arrive à maintenir chez moi un cadre de vie plus ou moins agréable, même pour un allergique à la poussière. Mais pour pouvoir entamer cette activité ô combien enthousiasmante, il faut que tout soit nickel, et ce sur tous les points. Donc je range. Et retrouve ma télécommande non loin du micro-ondes, qui m’amène à profiter de cette redécouverte. Et l’aspirateur qui s’est installé à mes côtés sur le canapé en profite également. Un détour par la salle de bain -oui, commencer le ménage sans se laver les dents m’est difficilement concevable, je retrouve des bandes de cire, vestige d’un passé courageux. En plein mois de décembre, jouissant du confort de mes jeans, leggins et tenues de ski, la chasse aux poils n’est pas une priorité. Mais là, je prends ça comme un signe.

Et m’exécute, une nouvelle fois sous les yeux ébahis de mon fidèle ami l’aspirateur.

Les dents blanches et détartrées, le poil absent, le cheveux lisse et ma page facebook lue, relue et actualisée, ma bonne volonté s’est envolée. Je vire quand même les journaux du sol, le papier n’étant pas biodégradable dans le parquet. Dommage Cohn-Bendit et moi, on aurait pu être potes.

Mais une fois lancée, j’ai beaucoup de mal à m’arrêter.

Le type qui a inventé le LSD est un abruti fini. Il n’avait qu’à ouvrir un paquet de lingettes nettoyantes ou acheter un bidon de Cif nettoyant multi-surface cocktail de plantes, en plus de faire presque autant d’effet, on peut en acheter près du rayon Nutella et c’est complètement légal. Et au moment de passer à la caisse, on est fière de passer pour une jeune femme responsable qui sait tenir un foyer.

Et puis c’est un terrain connu, avec toutes ces formes et ces couleurs, on se sent presque chez Beauty Monop’. Je vous déconseille quand même la face grattante des Spontex sur vos petites joues, en ces temps de grand froid, ménagez les.

Après une prise de DesTop et un rail de pastilles effervescentes, me voilà grimpée sur un tabouret, lui même hissé sur une chaise de bureau, le plumeau made in Portugal dans la main droite et le fichu sur la tête. Je récure alors le plafond de la cuisine, qui en avait bien besoin. C’est ça de lancer les spaghettis sur les murs pour voir s’ils sont cuits… Note à moi même et à mon CV affectif, mon prochain amoureux ne sera pas aussi fantaisiste.

Qu’importe, mon âme de kamikaze ayant trouvé ses limites, je descends de cet échafaudage domestique ultra satisfaite d’avoir nettoyé ce que je regarde le moins chez moi. Puis m’attaque mollement à l’aspirateur, témoin de toutes mes frasques pré-ménage, mais la serpillière attendra; c’est l’heure d' »Un dîner presque parfait ». Quitte à être une bonne ménagère, autant poursuivre sur ma lancée en apprenant à faire à manger.

Chouchou rentré, c’est limite s’il a remarqué les efforts fournis dans la journée. Qu’importe, la prochaine fois, c’est moi qui m’occupe du linge à laver. Devant le hublot, assise en tailleur avec une tablette de chocolat, je me sens comme devant un film, le suspense en plus. Qui de la chaussette noir ou du soutien-gorge bleu fera le plus de tours ? La suite au prochain cycle.

* Cahier de vacances 2010 – Article initialement publié le 18 décembre 2008

You Might Also Like

3 Comments

  • Reply
    Caroline
    31 décembre 2008 at 13:19

    Criant de vérité !

  • Reply
    vincent72_5
    29 décembre 2008 at 22:39

    eux je croyais que celà était un comportement typiquementmasculin… mais à toute évidence cette personne maitrise le véritable art qu’est le bordel organisé , principe structurant très facilement les activités quotidiennes!
    encore merci de nous devoiler ainsi le moeurs insoupsonnés de la ménagère de – de 50 ans!

  • Reply
    Framboiseviolette
    18 décembre 2008 at 15:20

    Hilarant ! J’adore !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.