Olivier Adam – Falaises

Olivier Adam, né en 1974, est un jeune écrivain qui s’adresse autant aux adolescents qu’à leurs parents.

Dans ses romans, il s’inspire de faits réels, il raconte au travers de sa plume le quotidien de la vie, avec ses aléas, avec ses hauts et ses bas, avec sensibilité, avec humanité, Olivier Adam sait emmener son lecteur dans l’ambiance de ses romans, et touche profondément chacun d’entre nous. Son écriture aborde les sentiments humains, il écrit sur des béances, des blessures inguérissables, il est à la fois le regard, la voix autobiographique, on a la gorge serrée en lisant ses livres.

Dans « Falaises », Olivier Adam raconte un moment de sa vie où il se rappelle la mort de sa mère, une mort tragique, alors qu’il n’était qu’un enfant. Cette mort a laissé des séquelles dans l’homme qu’il est devenu. Malgré le deuil, malgré la souffrance toujours présente, jour après jour, il apprend à continuer à vivre malgré tout. Au travers de ce roman, l’auteur puise dans ses souvenirs d’enfance, d’adolescence, et de jeune adulte. Olivier Adam donne une bouffée d’air et une force extraordinaire dans ses mots écrits avec justesse, avec un talent d’écriture évident, un roman émouvant dans lequel l’auteur pose la question : « qu’est ce qui fait qu’un homme, malgré ses malheurs, arrive à vivre, quelle est cette force qui le pousse à survivre ? ».

Quant on a la chance de rencontrer l’auteur et de l’écouter dans ses conférences ou autres débats/dédicaces, c’est un vrai plaisir car l’homme est communiquant, l’homme est humain absolument, l’homme sait de quoi il parle quant il écrit, l’homme sait ce qu’il écrit quant il parle : un talentueux écrivain qui connaît l’humanité pleinement et sait en parler. Il a une maîtrise totale de ses écrits, sa plume est profonde, marque, touche, sensibilise : l’homme est un être humain, un vrai. Il cite souvent cette phrase d’Henri Calet « il ne faut pas écrire à hauteur, mais à ras d’homme ». Olivier Adam est terriblement humain !

* Cahier de vacances 2010 – Article initialement publié le 5 décembre 2007

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.