Humeurs Je n'ai pas testé pour vous

La mini-robe

Les mini-trucs, c’est tendance. Mini cookies, mini rouge à lèvres, mini carnets, mini sac à main, mini tasses, mini crayons, mini T-shirts, Minikeum… mini robes. La mini-robe, ça vous colle facile un kilomètre de jambes et de glamour pour peu que vous fassiez les mensurations de Kate Moss. Le risque, c’est que justement vous ne faites pas les mensurations de Kate Moss. Fleurie, rayée, à carreaux, en coton, en soie ou en laine, la mini-robe s’impose partout. Peut-être même un peu trop…

La mini-robe est un travail de longue haleine: apprendre à croiser les jambes pour éviter toute échappée de sous-vêtements – pour peu que vous en portiez, apprendre à se pencher sans présenter à la moitié de la planète une nouvelle phase de la Lune, apprendre à ne pas se vautrer sur une chaise, même s’il faut faire de l’origami avec ses gambettes… Tout cela requiert un minimum d’entraînement. D’autant plus si la robe est équipée d’un décolleté aussi profond que les gorges du Verdon. (L’épreuve ultime étant la descente de limousine, sport hautement pratiqué par Paris Hilton et autres consœurs Lindsay Lohan et qu’elles fail régulièrement).

La mini robe est un article qui fait actuellement fureur en Grande-Bretagne et qui commence à s’étendre à l’Hexagone. Mais au pays de la jelly et de la pluie (cliché, quand tu nous tiens), les fashionistas on déjà une longueur d’avance (ou plutôt, une absence de longueur): portée avec ou sans collants (ou bien avec un compromis: un collant ayant plus de trous qu’une râpe à fromages, les plus gros se situant bien évidemment à l’entre-jambe), la mini-robe se décline à l’infini. Parfois même une simple liquette (si si, bien que ce mot soit essentiellement prononcé par votre grand-mère qui possède une succursale chez Damart, il existe toujours), ou bien une chemise (à carreaux tendance bucheron), voire un T-shirt (qui peine à atteindre le séant de ces demoiselles) fait l’affaire. Le problème inhérent à la longueur est que certains passants risquent de vous accoster dans la rue – non pas pour vous draguer – mais pour vous demander si vous n’avez pas oublié d’enfiler le bas de votre tenue ce matin. Pas de souci si la mini-robe ne couvre pas les fesses, le legging et le collant font office de pantalons de nos jours. Et non, ils ne sont pas obligatoirement opaques non.

Bon, sincèrement les filles, la maxi-dress revient en force cet été, faites un petit effort. Et puis couvrez-vous un peu, un rhume de fesses, ça dure sept ans paraît-il.

You Might Also Like

2 Comments

  • Reply
    ShutUpWoman
    3 juin 2010 at 12:18

    Le rhume des fesses, ça me fait marrer :) Ça serait quand même ballot de se mettre à atchoumer du cul.

  • Reply
    Lilith
    13 mai 2010 at 22:52

    Hihi, moi, la mini robe j’aime beaucoup! Mais c’est vrai que les occasions pour les porter sont assez rares!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.