Humeurs Je n'ai pas testé pour vous

Les appli iPhone

L’iPhone. Le Saint Graal des téléphones vous diront les Pomme-addicts. Livré avec tout un tas de gadgets téléchargeables aussi inutiles que nécessaires qui portent le doux nom d’« application ». ‘Appli’ pour les intimes. Voyez plutôt…

Des applications iPhone, il en existe des dizaines de milliers. Des applications de base fournies avec la bête à l’achat (manquerait plus que l’option « téléphoner » ne soit pas incluse d’office), des applications gratuites, et aussi des payantes (pour les plus futés qui ont capté le filon). N’importe quel geek un brin bidouilleur est capable de vous pondre une appli iPhone. Le paradis du développeur en somme. Un peu comme une montagne de Ferrero Rocher qui ferait maigrir.

Le problème dans l’histoire (oui parce que les Ferrero Rocher qui font maigrir, ça n’existe pas), c’est que justement, n’importe quel individu lambda peut créer une appli iPhone. Et du coup, on trouve un peu de tout et n’importe quoi. En pratique, l’iPhone permet de contenir 11 pages d’applications quelles qu’elles soient ; c’est ainsi que le cours de la bourse du 2 juillet 1942 côtoie Pacman 2.0, et les recettes de Cyril Lignac s’intercalent entre la liste de vos boutiques de fringues préférées, une attaque de zombies, et une application qui permet de reconnaître le chant des différents oiseaux ainsi que la couleur de leur plumage.

Vous avez tout sous la main en un seul clic : la carte du métro de New-York (où vous n’êtes jamais allé), un reminder pour votre pilule (genre le réveil ne suffit pas), votre e-abonnement à Libé (alors que vous ne lisez même pas la version papier, mais ça fait bien quand même), une carte marine qui donne votre position en temps réel (c’est waterproof un iPhone ?)… Vous pouvez même obtenir une application qui fait vos devoirs à votre place (sans blague) ou encore transformer votre iPhone en ocarina (les geeks jouent à Zelda, c’est bien connu).

L’iPhone est devenu un moyen incontournable qui vous permet de glander encore plus. Vous ne savez plus où vous avez garé votre voiture sur le parking du Leclerc ? Votre iPhone va vous aider à la retrouver. Envie d’un chinois ? Luaaaang ! Il y a également une application pour trouver le resto le plus près de chez vous. Trop de gadgets tue le gadget. Comme si on ne perdait pas déjà un temps fou depuis que l’ordinateur est entré dans nos vies.

Bref, si on résume, grâce aux applis iPhone, votre téléphone sait à peu près tout faire sauf le café. Pratique ? Gadget ? Inutile ? Du moment que chacun y voit son compte… Moi ? Oh, j’en sais rien, j’ai pas d’iPhone.

You Might Also Like

4 Comments

  • Reply
    Lila
    17 avril 2010 at 13:29

    C’est vrai que c’est une belle évolution technologique, mais, franchement, je ne vois pas l’intérêt de toutes ces applications parfois complètement ridicules.
    La dernière fois que j’ai changé mon portable, j’ai demandé au vendeur le téléphone le plus simple possible, sans options débiles. Il m’a regardé d’un oeil bizarre. L’espace d’un instant j’ai même cru qu’il allait me huer !

  • Reply
    Sofi
    9 avril 2010 at 23:28

    Mon copain en a un, du coup, je lui pique pour jouer moi aussi… Il y a des trucs sympas mais énormément de choses inutiles !

  • Reply
    Pulupulu
    9 avril 2010 at 16:55

    C’est vrai qu’avec ça on a l’impression de téléphoner avec une brique ! Et sinon c’est vrai, c’est presque un pc (enfin un mac, du coup).

  • Reply
    Désirée
    9 avril 2010 at 15:08

    Je n’ai pas non plus d’iphone, trop cher à mon goût et je trouve les applications totalement inutiles. Si on est trop cruche pour retrouver sa voiture ou son vélo, eh bien ma foi, un peu d’entraînement cérébral aidera mieux qu’une application! C’est un micro ordinateur portable qui n’a plus rien à voir avec un téléphone, c’est vraiment de l’argent dépensé inutilement. Et en plus c’est bien trop gros!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.