Humeurs Je n'ai pas testé pour vous

Le sarouel

Il en existe des noirs pour un effet basique, des beiges pour un effet baroudeur, des blancs pour un effet chic, des rouges, des verts, des bleus, des jaunes. Il en existe des longs jusqu’à la cheville, d’autres sous le genou, au-dessus du genou… Il en existe en coton, en polyester, en lin, en tweed… Il y en a donc pour toutes les couleurs, toutes les tailles et toutes les matières…

Les plus grands stylistes l’ont élevé au rang d’élément indispensable de notre garde-robe pour cet été : Yves-Saint-Laurent, Marc Jacobs. Et les plus petites marques l’ont aussi adopté : Kiabi, Baboo, H & M. En résumé, il a été décrété haut et fort, que le sarouel était pour cette année 2008, le vêtement indispensable à toute personne de sexe féminin. Et en plus, il est accessible financièrement parlant ! La question que tous les grands esprits se posent est donc la suivante : Va-t-il remplacé la fameuse petite robe noire ou même l’indétrônable jean ?

Le sarouel a cet avantage certain qu’il masque toutes nos formes. Les rondes, les minces et les maigres n’ont plus à se poser de questions, car à présent si elles veulent cacher leurs atouts féminins, elles peuvent enfiler ce fameux et incontournable vêtement à l’origine masculin. Ses allures informes cacheront vos cuisses, vos fesses, vos genoux, voire vos chevilles et vos mollets. Par conséquent il est clair, que le sarouel est maintes fois plus efficace que le sac à patates. Car si votre sac à patates est trop court, il ne cachera pas vos mollets, ni vos genoux, ni même vos cuisses. L’horrible pourrait donc arriver, des regards masculins envieux et admiratifs, pourraient être attirés par vous. Serions-nous flattées ? Non, la honte s’abattrait sur nous.

Ajouté à cet avantage certain, le sarouel a une large entre-jambe. Vous seriez incontinent et vous porteriez des couches, que votre entourage n’y verrait que du feu. D’ailleurs, si vous êtes une jeune mère de famille, n’hésitez pas acheter cet incontournable de l’été 2008 à vos jolis bouts de chou à la vessie étroite. Et puis, comme cela arrive souvent, imaginez que vous vous faite dessus de rire. Et bien, vous n’auriez plus à rougir, car autour de vous, tout le monde portera ce symbole de « oups j’ai déféqué dans mon pantalon ». Pratique n’est-ce pas ?

De plus, cette large entrejambe a le mérite de vous inciter à perdre du poids ou a vous muscler les cuisses. Vous vous demandez sûrement à quoi je fais allusion ? C’est très simple, aucun morceau de tissus n’empêche vos cuisses de se toucher. Lorsque vous marcher vos cuisses peuvent ainsi se frotter l’une contre l’autre. En conséquence, elles rougissent et s’irritent. Que faire pour pouvoir enfiler ce merveilleux vêtement ? Maigrir, car si on n’a que la peau sur les os, nos cuisses ne se frotteront pas, ne s’irriteront pas, et douleur, il n’y aura pas.

En outre, si vous n’êtes pas très grande, l’entrejambe de votre sarouel ne se situera pas au niveau des genoux, mais aux chevilles. Encore un avantage ! En effet, une entrejambe qui traîne par terre permet de nettoyer tout sur votre passage et de ramasser, telle une balayette, détritus et poussière qui gêneraient votre route. Et puis, le sarouel est un vêtement, il se lave.

D’un autre côté, si vous êtes grande, vous pouvez porter le sarouel comme un simple bermuda avec une entrejambe un peu plus large que le bermuda classique. Vous pouvez aussi le remonter à la taille, il vous fera un bermuda ou un short taille haute. La taille haute qui, rappelons-le est à la mode depuis l’année dernière. A proscrire pour les petites, on ne voudrait pas que vous paraissiez courtes sur pattes.

Aaah, qui ne rêverait pas d’être mince, musclée, d’être dispensée d’aller aux toilettes, de pouvoir nettoyer son intérieur sans aspirateur, d’avoir la possibilité de sortir dans la rue sans qu’un beau garçon nous accoste la bave au coin de la bouche ?

Pas moi ! Je n’ai pas testé et je ne testerai pas pour vous le sarouel. Je ne veux pas maigrir pour que mes cuisses ne se touchent pas. Je ne veux pas masquer mes formes, car il est toujours agréable de faire tourner les têtes. Je ne veux pas qu’on croit que j’ai fait dans mon pantalon. Je ne veux pas me prendre les jambes dans mon entrejambe.

Vais-je porter un sarouel parce que nos Dieu stylistes disent que c’est bien ? Non, je ne suis pas mannequin et le sac à patate très peu pour moi…

You Might Also Like

No Comments

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.