Humeurs Je n'ai pas testé pour vous

Le total look jean

L’autre jour, alors que je mangeais tranquillement mes sushis aux macarons devant la télé, je suis tombée sur un sujet pour le moins intéressant : les nouvelles tendances pour l’hiver prochain. Dont le total look jean, qui m’a particulièrement tapé dans l’œil.

Immédiatement, me sont revenues mes tendres et jeunes années, lorsque ma douce maman avait encore la lubie de m’habiller selon ses goûts dits originaux et pleins de fantaisie.

Plongée dans ma nostalgie, j’ai alors eu l’idée du siècle : être en avance sur les tendances avant tout le monde. But : reconnaissance sociale, admission dans le cercle très fermé de la fashion, self-estime reboostée.

J’ai donc compulsé attentivement sur internet les photos des défilés, noté ce qu’il me fallait pour enfin partir en quête du graal : ma tenue 100% jean. J’ai posé deux rtt et j’ai fait le tour des magasins, des friperies, des dépôts-ventes.

J’en suis revenue radieuse et impatiente. Lorsque j’ai posé mon butin sur mon lit, j’ai tout de suite imaginé les multiples possibilités de tenues qui s’offraient à moi et je me voyais déjà déambulant dans le Marais, refusant des autographes.

Je me suis donc composée un « menu » pour la semaine, uniquement composé de jean.

Le lendemain, je me suis retrouvée affublée de jean de la tête aux pieds. Même mon serre-tête étaient en jean, mes baskets également, jusqu’à mes dessous à motif jean. En me regardant dans le miroir, je me suis sentie si fière et si sûre de moi que j’allais immanquablement passer une magnifique journée.

C’était sans compter ma boulangère, les écoliers du coin, la météo et mon chat…

En allant chercher mon pain complet sans gluten à la farine bio, ma boulangère m’a remerciée de lui avoir donné le meilleur fou-rire de toute sa vie. Elle prévoit de m’inscrire aux « 100 histoires les plus incroyables », ainsi qu’au Cirque de Pékin dans lequel elle est persuadée que je ferais un malheur.

L’histoire s’est poursuivie par les gamins de mon quartier qui rentraient sagement de l’école. Enfin ça, c’est ce que je croyais. Eux aussi ont bien rigolé et m’ont demandé s’ils pouvaient custominer ma tenue à la craie et aux feutres.

Puis, il s’est mis à pleuvoir des cordes et comme je n’avais pas pu mettre la main sur un parapluie en jean, j’ai du courir comme une folle pour rentrer chez moi. Bilan des courses, mon délicat tapis en poil de polystyrène blanc cassé s’est payé un relooking et moi, je ressemble à Schtroumph grognon qui se serait levé du pied gauche.

Mon chat a apparemment apprécié la plaisanterie et a adoré jouer dans la flaque bleu lagon afin de continuer l’œuvre d’art dans l’ensemble de mon appartement.

Lorsque je me suis vue dans le miroir à ce moment là, j’ai comme par magie retrouvé mes esprits et je me suis tout simplement promis de ne plus regarder la télé le midi en mangeant des sushis, qui n’étaient certainement pas frais.

You Might Also Like

3 Comments

  • Reply
    Mademoiselle C.
    25 mars 2010 at 11:17

    Je suis d’accord, ça donne l’impression de ne pas avoir su choisir entre le pain au chocolat, la meringue et la religieuse, pour finir avec une indigestion :)))

  • Reply
    Désirée
    24 mars 2010 at 18:52

    Entièrement d’accord avec LN! =)

  • Reply
    LN
    24 mars 2010 at 10:29

    C’est marrant, moi le total look j’ai toujours vu ça comme un no look …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.