Horoscope

Horoscope n°26

Y en a marre ! Alors que je m’apprêtais, avec mon enthousiasme habituel pour ce genre d’événements, à faire une pré St Patrick, afin de rendre hommage au saint homme qui évangélisa l’Irlande à grands coups de whisky béni, un message de Notre Sainte Rédac Chef me ramena à la triste réalité des choses : « Etant donné que je serais à un séminaire aux Bahamas sur l’exploitation des chroniqueurs en milieu rural, j’exige l’envoi rapide de l’horoscope pour que je puisse m’en occuper dès que je reviendrais de la plage. ». Vous voyez, lectrices de mon cœur, jusqu’où peut pousser la tyrannie nellyesque ! Et le pire, c’est que, comme un esclave soumis et dévoué, je vais m’y mettre pour ne pas subir l’invective ! Tant pis pour la bière ! >

BELIER :

Vous pensez bien qu’après l’introduction ci-dessus, je ne dispose pas d’une joie débordante à l’idée de rédiger le compte rendu mensuel de votre signe, dont, je vous l’avoue, je m’en carre comme de ma première pinte de brune ! Je le dis sans animosité aucune (j’aime bien les brunes), mais voilà, quoi ! Pendant que les camarades à poils drus picolent joyeusement devant Chelsea-Inter de Milan, je me trouve seul, totalement abandonné face au vide de mon écran et aux images de Notre Sainte Rédac Chef courant comme Pamela Anderson sur les plages de Nassau…Aaah, je me fais trop de mal, tant pis ! Ma conscience prévaut, et du coup, me revoilà prêt à en mettre un coup ! Alors, amies Béliers, après un hiver assez rigoureux en termes d’occupation solitaire du sommier, vous allez retrouver le sourire avec l’arrivée d’un beau mâle pour vous toutes seules ! Enfin, sauf si Bordeaux et Lyon arrivent à se qualifier !

TAUREAU :

La honteuse domination que vous avez imposé dans votre cuisine le mois dernier se poursuivra ce mois ci, car la privation du câlin vespéral ne fut manifestement que la cause du rapprochement entre votre homme et « cette sale pétasse que t’as maté en boîte. ». Du coup, vous vous retrouvez aussi seule que les pingouins en Antarctique, et vous déprimez de manière assez intensive, avouons le. Coup de bol, vous avez réussi à vous faire larguer juste après la St Valentin (donc vous n’êtes même pas obligée de lui rendre son cadeau). Votre temps désormais libre, vous pourrez le passer à réviser plein de bonnes recettes pour votre éventuel futur copain, que vous engraisserez tellement qu’il ne pourra même plus sortir de la chambre, et là, tant pis pour la pétasse de la boîte !

GÉMEAUX :

Vous vous apercevrez finalement que le célibat, c’est classe ! En dépit de vos efforts répétés en matières de rencontre d’un soir, avec tentative de prolonger ces trop rares moments de jouissance physique, vous demeurez seule ! C’est moche ! Alors, du coup, vous allez en profiter pour faire ce que vous ne faites jamais d’habitude parce que votre homme ne veut pas. Aller voir des films qui font pleurer ? Faire les magasins avec les copines ? Jaser en terrasse de café avec ces dernières sur les filles et les mecs qui passent ? Toutes ces joyeuses activités (que vous pourriez allégrement remplacer par des visites dans les musées, des voyages culturels, mais bon…) vont remplir votre triste vie de femme esseulée, qui, en dépit de la quantité assez phénoménale d’alcool ingurgité, finit par s’apercevoir qu’elle dort plus souvent seule qu’avec la même personne, et ça, c’est vraiment moche !

CANCER :

Vous pensez, qu’après toutes les épreuves que vous avez pu subir sous la férule de ma plume implacable, vous ne sentirez plus rien ! Rien ne vous fera plus peur, votre cœur s’est endurci au point de ressembler aux blockhaus éparpillés de manière assez comique sur les bords de la côte de la Manche ! Cependant, comme disait ce cher Flaubert, « la manière la plus profonde de sentir quelque chose est d’en souffrir. »…Et justement, depuis que vous me connaissez, c’est dingue comment vous souffrez, non ? De là à dire qu’il y a des sentiments qui ont pu apparaître, il n’y a pas loin…Mais non, je ne veux point vous induire en erreur, je ne suis pas un homme facile (si, ça existe !!!)….Je ne me sens pas encore prêt à entamer une relation qui, par avance, sera vouée à l’échec… La raison en est bien simple : Accepteriez-vous de vivre dans la cave de Notre Sainte Rédac Chef où, contre un reste de kebab moisi (sans crudités sauce samouraï), je dois me vouer exclusivement au culte de cette dernière ? Pourriez-vous supporter de me voir souffrir sous cette férule implacable ? Oui ? Vous êtes dingue ?

LION :

C’est dingue, mais au moment même où j’écris cet horoscope, vous n’allez pas le croire, il fait beau (là, vous devez avoir une mine étonnée)… Ce qui est vraiment surprenant, c’est que nous ne sommes encore qu’au mois de mars, et que la semaine dernière, je me gelais encore gaillardement les joyeuses ! Vous êtes en train de vous dire : mais où veut-il en venir avec son explication sur les interactions entre ses problèmes d’auto régulation de la température corporelle partielles et les conséquences du réchauffement climatique ? Je dois vous avouer que je n’en sais trop rien moi-même, mais c’est une de mes amies Lion qui est venue chez moi pour m’évoquer ce sujet qui lui semblait suffisamment important pour que j’estime devoir vous le faire partager…A quel moment vous êtes vous perdue dans cet horoscope ? Parce que moi, je suis complètement largué après « joyeuses », car, vu qu’on ne parlait plus de moi, ça m’a vachement moins intéressé…Alors, du coup, je me suis remis à contempler les formes délicieuses dont la Nature a doté mon amie…Ce n’est pas parce que je n’ai pas faim que je n’ai pas le droit de regarder le menu, non ?

VIERGE :

Ah bin tiens, justement, je pensais à vous à la fin du signe précédent (non, pas la phrase perverse de conclusion, celle d’avant), à savoir que la Nature était quand même vachement bien faite, la preuve en est l’existence de notre caste au combien supérieure. Mais vous êtes vous posée cette douloureuse question : Peut on aider notre prochain à évoluer rien qu’en restant assis là, en terrasse, à lire un poignant traité de philosophie (comme « Jean Jacques Rousseau pour les Nuls ? ») en s’hydratant à l’aide d’une boisson légèrement sucrée ? Je reste persuadé que nous avons une Sainte Mission sur cette terre, un peu comme Notre Sainte Rédac Chef a pour charge illustre d’exploiter de toutes les façons possibles (les moins morales ont sa préférence) d’honnêtes chroniqueurs masculins…Voilà, pourquoi je reste : d’abord parce que je n’ose pas imaginer les dépressions engendrées par ma démission, ensuite parce que j’ai toujours l’espoir de lui faire quitter le côté obscur du magazine ! Courage !

BALANCE :

Je commence à en avoir assez de vous en balancez plein la poire à chacune de nos rencontres horoscopesques (ou horsocopiennes, je ne sais plus…). C’est vrai, quoi, je vais bientôt entamer une nouvelle décennie, et je pense qu’il est temps de quitter cette attitude puérile qui est la mienne depuis maintenant plusieurs mois…Car, après tout, que m’avez-vous fait, vous là, la charmante lectrice qui, entre deux rendez vous avec des hommes presqu’aussi beaux que mois, prend donc le temps de lire ce cafouillis issus d’absences de connexion régulière entre mes terminaisons nerveuses encéphaliques (merci, Dr House !) ? Allez, faisons la paix une bonne fois pour toutes, mais à une seule et unique condition : ce mois ci, vous devrez retrouver la jeune femme qui m’a brisé le cœur en pleins de petits morceaux et la convaincre que je suis un gentil garçon (moi, je ne suis pas crédible !). Courage, vous avez un mois. Passé ce délai, si mes exigences ne sont point satisfaites, mon courroux s’abattra à jamais sur vos brushings !!! Allez, un indice : elle est Balance !

SCORPION :

Mars est un mois génial dans le sens où il n’y a rien à fêter : pas un seul jour férié ou une connerie de fête commerciale (mais non, je ne vise pas particulièrement la St Valentin…) qui viennent nous couper dans notre élan, ce magnifique élan que nous avons pris pour courir comme des dingues dans cette vie afin de croire que l’on est important, que chaque chose a un sens…Enfin, comme l’a dit un des oncles à l’enterrement de mon grand père il y a longtemps : « A la fin, ce sont les vers qui gagnent. ». C’est vrai après tout, qu’en dépit de l’importance toute relative que l’on peut avoir dans sa vie professionnelle, on est tous destinés à finir en nourriture pour insectes. Devant une si irréfutable logique familiale, amies Scorpion, vous ne pouvez que vous inclinez et décidez de vivre chaque instant en en profitant à fond : les fantasmes bizarres de votre homme avec du Blédina, les courses de trottinettes dans les couloirs de votre boulot ou de votre fac, …Tout ces petits délires que vous avez repoussés, les jugeant trop dangereux (ou simplement débiles), vous les tenterez ce mois ci ! Yahoo, ça va donner dans les ascenseurs !!!

SAGITTAIRE :

Dans 3 mois, c’est la coupe du monde ! Et vous, ça vous saoule déjà ! D’abord parce que le maillot que vous avez acheté en 1998 a rétréci et vous boudine de manière assez flagrante (ou alors, c’est vous qui avez un peu pris en 12 ans…), ensuite, parce que vous trouvez que parmi les joueurs, il n’y en a aucun de mignon ! Même Yohan Gourcuff, le sémillant joueur des Girondins de Bordeaux qui vous faisait rêver au temps jadis, vous le trouvez aussi sexy que Carlos, le chanteur à texte des années 80. Du coup, vous aussi, vous militez pour le licenciement pour faute de goût du sélectionneur de l’équipe de France, et son remplacement par quelqu’un qui a, au moins, plus de classe ! Vous pensez, bien entendu, tout de suite à vous, et ce mois ci va être celui où vous allez peaufiner votre candidature : première chose, mater l’intégral de Téléfoot…Si vous survivez à cette épreuve sans avoir tué quelqu’un, vous aurez déjà fait un grand pas vers votre rêve absolu…Mais n’essayez pas de me le demander, j’ai deux pieds gauches !

CAPRICORNE :

Tiens, et si je décidais d’être sympa ? C’est vrai, quoi, le monde n’est pas déjà follement jouasse, avec la crise économique, la pêche au thon (alors que le thon, c’est bon !), et les comédies musicales, alors autant essayer de vous dérider. Après tout, avec l’été qui approche (et vos pseudos rondeurs qui font que vous ne rentrez plus dans ce jean que vous avez achetez en soldes, alors qu’en fait, c’est votre lessive qui déraille et qui rétrécit tout !), donc, disais je après cette parenthèse qui en était si longue que je m’étonne moi-même, vous avez déjà du mal, voulais-je dire à ne sortir hormis pour aller faire le plein de produits diététiques ! Vous implorez secrètement Notre Sainte Rédac Chef pour que ses bienfaits ( ????) s’abattent sur vous comme un nuage de sauterelles sur une récolte de blé ! Mais vous sentez vous bien pour imaginer que Notre Sainte Rédac Chef puisse être capable de bienfaits ? Vous ne vous rendez pas compte de l’enfer que nous subissons, nous autres, pauvres petits coléoptères scribouillards au fin fond de la cave de l’immeuble Save My Brain Building ? Allez, ce mois ci, il ne va falloir compter que sur vous, alors sortez les barres de céréales, ça va être long !

VERSEAU :

Ce mois ci, les amis et les amies vont être importants pour vous ! Vous êtes actuellement gangrénée par la solitude (si ce n’est pas encore le cas, rassurez vous, ça ne va pas tarder), et le soutien va s’avérer plus que nécessaire. D’abord, parce que, aller faire le tour des bars seule pour se mettre une mine, eh bien c’est pitoyable. Ensuite, c’est toujours amusant d’avoir quelqu’un sur l’épaule de qui on peut pleurer. Cela vous permettra d’être le centre du monde : on vous plaindra, on pleurera avec vous, on vous confortera dans l’idée que tous les mecs sont des salauds sans cœur ne pensant qu’avec un organe qui n’est pas, à l’origine, fait pour ça….Les amies, mes chères lectrices assoiffées de mes mots, sont des perles rares. La Fontaine, qui partait bien dans la vie, puisque, comme moi, il est né dans l’Aisne, disait : « Chacun se dit ami, mais fou qui s’y repose : rien n’est plus commun que le nom, rien n’est plus rare que la chose. ». Alors, ce mois ci, choyez-les, vous allez en avoir besoin ! Parole de Jéjé !

POISSONS :

Nous y voilà. Vous allez être une fois de plus, amies lectrices à écailles, soumises à mon invective vengeresse. Je ne sais plus trop contre quoi je dois me venger, ni exactement ce que je dois vous faire payer. En effet, depuis que les autres chroniqueurs et moi-même (surtout moi, allez savoir pourquoi, sûrement parce Notre Sainte Rédac Chef n’aime pas mon après rasage), sommes privés de l’ensemble de nos droits de salariés exploités (notamment sur le choix du parfum de la soupe à la machine à café), eh bien, on n’a plus trop rien à revendiquer. Même notre délégué syndical (sacré Raymond !) a compris qu’il ne pouvait rien faire contre le pouvoir divin qui nous tient dans le creux de sa main, prêt à nous faire tomber comme des grains de sable, prêt à nous écraser comme des noisettes (Notre Sainte Rédac Chef a les phalanges musclées, notamment à gauche ! ). Bref, ce mois ci, vous allez dérouiller. Mais ne me demandez pas pourquoi, je ne veux pas savoir.

You Might Also Like

1 Comment

  • Reply
    Demoiselle Aux Myosotis
    25 mars 2010 at 10:34

    Mais pourquoi cet acharnement à vouloir reconquérir cette fameuse Balance ? Si elle ne veut absolument plus te voir, a priori, ça peut être pour deux raisons :

    – ou bien tu as été absolument odieux avec elle (ou elle a quelque autre bonne raison de ne plus vouloir entendre parler de toi), donc TLBM, tu as joué, tu as perdu,
    – ou bien c’est une vilaine sadique qui joue avec ton petit cœur, et dans ce cas pourquoi lui donner satisfaction ?

    Allez, le monde est plein d’autres Balance plus sympa (et ce n’est pas une proposition, je suis prise !), ou même d’autres signes d’ailleurs…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.