Curiosités

Da Silva

Lundi, découvrez dans le bacs le nouvel album de Da Silva, « La tendresse des fous », le troisième après « Décembre en été » et « De beaux jours à venir ». Pour l’occasion, l’artiste a accepté de répondre aux questions de Save My Brain et de nous donner sa vision de cet opus.

Que s’est-il passé entre « De beaux jours à venir » (2007) et « La tendresse des fous » qui sort le 28 septembre prochain ? Qu’as-tu fait ces deux dernières années ?

Entre les deux albums, j’ai fait une longue tournée de 120 dates environ, avec deux formations différentes, car il est important pour moi de faire des concerts mais surtout de varier l’interprétation des chansons pour la scène. J’aime que ce soit toujours différent. J’ai aussi écrit un livre cd pour enfants, Billie et les rois de la nuit, écrit et composé pour d’autres artistes.

Qu’est-ce qui t’a donné envie de faire ce nouvel album ?

Mes nouvelles chansons. En fait, je me suis rendu compte que j’avais plein de chansons en cours, je me suis arrêté chez moi 6 mois et j’ai finalisé ces chansons. Puis je suis parti les enregistrer.

Comment décrirais-tu « La tendresse des fous » ?

C’est certainement l’album qui parle le plus de moi, c’est aussi l’album dans lequel j’ai réussi à réaliser, grâce à Benedict smith et Dominique Blanc-Francard,ce que je voulais faire depuis longtemps. C’est un vrai album studio, mon premier, car les autres étaient plus ou moins des maquettes que l’on a mixées.

Comment s’est passée l’écriture des chansons ? Où as-tu puisé ton inspiration ?

L’écriture, c’est entre deux portes un peu partout, je n’ai pas besoin de me renfermer pour écrire au contraire, et je ne fais pas partie de cette chanson française qui raconte des tableaux ou des histoires du quotidien, j’écris sur la vie, l’amour, les sentiments, sur l’existence.

Tu as changé ta façon d’enregistrer, par rapport à tes deux précédents opus. Peux-tu nous en dire plus ?

Je suis allé en studio accompagné par des musiciens qui ont été à l’ecoute des chansons et de leur direction. Pour une fois, il y avait un réalisateur, deux même, Benedict Smith et Dominique Blanc-Francard, et un arrangeur aussi Joseph Racaille. Voila, nous avons travaillé en amont avec Joseph pour les arrangements, j’ai écrit les lignes mélodiques et il a orchestré les cordes, certains cuivres, puis nous avons fait en sorte avec Bene et Dom de garder ce qu’il y avait dans les chansons, de ne pas les démolir, ce qui n’est pas facile en fait quand tu as de bonnes maquettes…

Myspace : http://www.myspace.com/dasilvaemmanuel

Da Silva sur Tôt ou Tard : http://www.totoutard.com/artistes/artistes.php?idartiste=71

(re)Lire le dossier de Save My Brain sur Da Silva

You Might Also Like

No Comments

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.