Humeurs Je n'ai pas testé pour vous

S’habiller comme une bloggeuse

La bloggeuse mode, initialement internationalement connue et reconnue pour son style et ses talents d’association, parfois, elle craint.

Voilà, c’est dit.

 

Il doit exister un syndrome où, à partir d’un certain nombre de visites, la bloggeuse mode est prise d’un sentiment bizarre. Ce sentiment peut se résumer comme ceci : il faut, par tous les moyens, préserver sa réputation de super bloggeuse au style incomparable, faire encore plus envie à ses lecteurs, et en gros, impressionner son monde. L’expression « par tous les moyens » inclut :

– S’essayer au vintage. Risque : ressembler à Tante Jeanine.
– Flairer les tendances en avance en compulsant frénétiquement les photos de défiles (ou en y allant, si Bloggeuse mode avec un grand B). Risque : renifler la tendance qui ne mettra en transe personne et faire un gros flop.
– S’habiller comme une déesse et sortir en jean troué/baskets. Risque : être démasquée et désignée comme imposteur par un commentaire anonyme, photo à l’appui.
– Acheter un « it-truc » et le revendre deux semaines plus tard sur son vide-dressing. Risque : avoir une réputation de receleuse.
– Accepter des partenariats avec les marques : habillée pour que dalle, reconnaissance éternelle. Risque : choisir la mauvaise marque au mauvais moment, en deux mots : être has-been.

Je m’arrête là mais je suis certaine que la liste est encore longue.

Le deuxième syndrome observé par de nombreuses études scientifiques sur le sujet, est le syndrome dit du « moutonnage ». Ne vous méprenez pas en pensant « poussière », ici on parle de mode je vous le rappelle. Par moutonner on sous-entend copier comme une grosse vilaine. Exemple : les gladiators Zara, le col en laine Naf-Naf, le sac Billy et en gros tous les hits de la blogo. Et le moutonnage conduit à ce qu’on pourrait fatalement appeler un phénomène de clonage. Les blogs se suivent et se ressemblent. Mais ATTENTION, chaque fille a son propre style, faut pas déconner, le slim/boots/machin loose ça ne s’est encore vu nulle part en anthracite et ardoise (seulement en souris et perle).

Je ne parlerai pas ici de la dernière polémique à la mode (fait partie de la panoplie bloggeuse), à savoir s’il faut se limiter ou pas à un certain budget, conséquent pour les unes, serré pour les autres, et l’annoncer de vive voix sur son blog. Chacun devrait être libre de pouvoir annoncer ou non ce qu’il dépense sans affoler les chaumières, mais ceci est un tout autre sujet sur la mentalité française que je ne traiterai pas ici.

Par conséquent, je ne parlerai pas non plus de la publicité et de la rémunération des bloggeuses parce que je trouve ça tout à fait sans intérêt.

Mais revenons à nos jupons.

Selon moi, le plus grand risque pour la bloggeuse mode est de finir par verser dans le grand n’importe quoi sous prétexte que « c’est trop hype » et d’enchainer des tenues qui ne la mettent pas du tout en valeur. C’est un peu, pour moi, le grand mal de la blogo mode.
Je trouve dommage qu’une fille jolie et sexy s’enlaidisse à coup de fringues – à la mode ou pas. C’est un peu comme si on se forçait à manger un plat qu’on déteste parce que c’est « trop tendance ». Chacune a sa silhouette et devrait avant tout savoir (ou apprendre) ce qui la flatte et ce qu’elle doit se promettre de ne jamais acheter.

Pour finir, je me dois de préciser que je m’inclus totalement dans ce que j’appellerais « travers de la bloggeuse ». Moi aussi j’ai un grand sac informe et tout mou qui m’a coûté un bras alors qu’il ne valait qu’un doigt, des jeans skinny, un flare et des bottines cloutées. Qui n’a pas, un jour, succombé à une des dernière bizarreries que nous sort chaque saison sa Majesté la Mode, qui n’a pas imaginé qu’elle serait socialement mieux vue avec des ballerines Chanel et que sa vie n’en serait que meilleure ?

Et ne criez pas « moiii ! », je vous vois avec votre sac Darel et votre robe à froufrous H&M !!!

You Might Also Like

12 Comments

  • Reply
    Mademoiselle C.
    4 décembre 2009 at 14:43

    Tout dépend de si on achète pour nous ou si on achète « pour faire bien » ou « pour avoir l’air cool/hype/jenesaistropquoiencore ». Je suis d’accord avec toi, à force de voir partout la même chose, en général ça me passe l’envie. Qui parfois ressort plusieurs mois après, et c’est en général mon signe pour savoir que j’aime vraiment bien :)

  • Reply
    flou
    4 décembre 2009 at 12:30

    bah moi ça me ferait plutot l’effet inverse… quand j’aime un truc, pour peu que je le vois sur 4 ou 5 bloggeuses, il me fait plus envie… ce serait comme d’acheter la meme robe qu’une copine pour aller à une soirée… meme si on se connait pas et qu’on habite meme pas dans le meme pays… ou alors, si je cède quand meme, c’est que c’est vraiment un coup de coeur, mais alors là, c’est pas pareil…

  • Reply
    sophie
    5 novembre 2009 at 11:34

    Très bel article et tellement vrai qu’on en pleure de rire!!

  • Reply
    Mademoiselle C.
    2 septembre 2009 at 11:23

    Fleur de cerise : c’est dur de résister à la tentation parfois, c’est clair !

    Anne Charlotte : disons que si ça colle avec le style du blog, etc, pourquoi pas ! Mais parfois c’est vrai que ça fait étrange. Je ne me vois absolument pas avoir un partenariat avec un magasin qui vend des fringues de skate par exemple, tout simplement parce que je n’en mets jamais (6/7 ans avant j’aurais pas dit non par contre :))

  • Reply
    anne charlotte
    1 septembre 2009 at 23:42

    – Accepter des partenariats avec les marques : habillée pour que dalle, reconnaissance éternelle. Risque : choisir la mauvaise marque au mauvais moment, en deux mots : être has-been.

    ce que tu dis c’est exactement ce que je pense d’une bloggeuse ayant fait un partenariat avec une chaine de magasin de chaussure.

    Très bon article bien écris

    Bises

  • Reply
    Fleur de cerise
    27 août 2009 at 9:00

    Hihi ça m’a bien fait rire ^^ . Maintenant je n’achète quasiment plus que des fringues qui me mettent en valeur, mais il m’arrive encore de temps en temps de faire le mouton et je le regrette assez vite :) !

  • Reply
    Mademoiselle C.
    26 août 2009 at 18:59

    La perchee : merci :) C’est aussi ce qui fait, je pense, le charme de la blogo mode !

    Annouchka : Je suis d’accord avec toi, mais difficile de ne pas etre influencee par une belle photo ou un look sympa. Apres il faut savoir se poser deux secondes, redescendre sur terre et y reflechir a deux fois !

    Marinette : c’est tout a fait ca :))))

    Virgo : oui, essayer de ne pas tomber dans la spirale du too much n’est pas forcement aise, mais le conseil de la reponse du dessus devrait aussi pas mal marcher :)

    Heidi : je n’ose pas faire le calcul :))

  • Reply
    Heidi
    26 août 2009 at 17:58

    Heureusement qu’il y a quelques moutons à cinq pattes … mais pour combien de moutons de Panurge ???

  • Reply
    Virgo
    26 août 2009 at 16:21

    Très chouette, cette critique acerbe et en même temps amusée! Je me faisais précisément cette réflexion concernant une blogueuse mode renommée et adorée (et que j’aime bcp) dont le style a clairement évolué: il est toujours très bien mais beaucoup moins « mainstream », ce qui faisait sa force au début… Quelque part c’est dommage, même si ça la rend plus pointue

  • Reply
    Marinette
    26 août 2009 at 16:17

    j’adore :) on est vraiment toutes des tarées !

  • Reply
    annouchka
    26 août 2009 at 16:12

    Quand j’ai commencé à lire les blogs il y a trois ans, j’étais pas mal influencée par ce que je voyais sur les blogs de mode tout ça. Maintenant avec le temps je me suis rendue compte que c’est de moins original, les filles veulent toutes la même robe, les mêmes boots, la même veste officier H&M (pour ne pas la nommer :D). Dommage !

  • Reply
    La perchée
    26 août 2009 at 14:19

    trés bon cet article ! et tellement vrai !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.