Livres

Raymond E. Feist – Faërie

Raymond Elias Feist est surtout connu pour ses romans d’héroic-fantasy dont les sagas « Magicien » et « Les Chroniques de Krondor » sont les plus populaires. Mais en 1988, l’auteur américain surprend son public en publiant un roman n’appartenant à aucune de ces sagas déjà existantes, « Faërie ». « Faërie » est dans la carrière de l’auteur un roman exceptionnel, unique, et celui que ses fans recherchent le plus ardemment. C’est non seulement un classique du merveilleux terrifiant, mais certainement aussi le meilleur roman de son auteur.

Résumé :

« La maison du vieux Kessler était perdue dans les bois… Une ferme splendide et pleine de recoins, où Phil et Gloria pensaient trouver le calme, loin de la ville et de l’agitation. Mais ce que trouvent Sean, Patrick et Gabbie, leurs trois enfants, est bien différent : d’étranges histoires de clairière hantée, de lueurs qui dansent dans la forêt et de trésors enfouis…

Tout un monde secret, enchanté par l’ancienne magie celtique et habité par de mystérieuses présences. S’agit-il des fées et du vieux peuple des légendes ? Ou d’êtres plus dangereux, animés de désirs inquiétants ?…

Bientôt, ce qui avait la couleur du rêve se change en un terrifiant cauchemar. Des puissances oubliées se sont réveillées et convoitent les enfants. Pire encore : leurs âmes. »

L’intrigue est alléchante ! Mais contrairement à nombre de romans dont le résumé fait saliver d’envie les lecteurs, pour se révéler être ensuite d’un ennui mortel, « Faërie », lui, tient toutes ses promesses. Vous allez rapidement, en compagnie des enfants du couple Hastings, voir ressusciter sous vos yeux les légendes anciennes les plus improbables et vous trouver entraînés vers les profondeurs d’un folklore aussi coloré qu’inquiétant voire parfois même profondément dérangeant. En effet, Raymond E. Feist nous dévoile à travers son récit une face peu connue des Peuples féeriques : cette incroyable puissance de vie qu’ils peuvent générer chez les humains…

Ainsi, la sexualité est un élément assez présent dans ce roman. Parfois sensuelle, à la limite de l’érotisme (Gabbie en fera les frais plus d’une fois…), parfois gênante, malsaine…

L’angoisse et la tension montent au fil des pages, si bien qu’il est quasi impossible de lâcher le roman tant on est avide d’en connaitre la suite, l’issue. Quels sont donc ces êtres mystérieux qui rôdent près de la maison ? Appartiennent-ils réellement à ceux que l’on nomme « Le Bon Peuple », le peuple de Féerie ? Et dans quel but ces créatures s’approchent elles aujourd’hui des humains ? Quel est donc ce trésor découvert au fond du jardin de la demeure Kessler, qui semble se placer au cœur de toutes les passions et attirer à lui le peuple de féerie, ses plus douces et aimables créatures comme ses représentants les plus sombres et les plus maléfiques ? Quelle est cette Chose Noire que Sean a aperçu à plusieurs reprises dans sa chambre, et qui l’observe en cachette ?…

Vous l’aurez compris, avec « Faërie », Raymond E. Feist nous entraine à la fois dans une aventure féérique, merveilleuse et terrifiante. Le style est fluide et agréable à lire, et la plume de l’auteur nous emporte avec vivacité au cœur des forêts les plus sombres, et au centre d’un folklore irlandais fascinant, troublant et dérangeant. Il est impossible d’y résister, et de ne pas succomber au charme sensuel de la Reine des Fées… Alors, laissez vous emporter dans ce conte féerique et prenez soin d’éviter les coins sombres et inquiétants, la Chose Noire vous y attend peut être, tapie dans l’ombre, prête à dérober votre âme. Son maitre, le Fou, se ferait une joie de vous la pervertir…

You Might Also Like

2 Comments

  • Reply
    Cam
    22 juin 2009 at 21:30

    Si tu aimes Feist, je suis sûre que Faërie te plaira! :D Tu me diras ce que tu en as pensé! ;)

  • Reply
    Mlle Gima
    22 juin 2009 at 19:49

    J’adore Feist! Je n’ai jamais pris la peine de lire ce titre, je ferais en sorte de me le trouver pour cet été

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.