Musique

Jenny Owen Youngs – Transmitter Failure

Née dans l’état du New Jersey en novembre 1981, Jenny Owen Youngs est une chanteuse folk-rock dont le deuxième album va sortir dans quelques jours (Transmitter Failure – 26/05/09). Une étape importante pour elle car il s’agit en fait de son premier disque en collaboration avec le label Nettwerk.

Jenny s’est essayée à la flûte et au tuba avant de trouver la guitare, on ne peut qu’imaginer se qui serait arrivé si elle en était restée à la flûte, c’est un instrument qui manque un peu dans le milieu folk-rock. Le tuba aussi pourrait être intéressant… (il faut bien avouer que jouer de la flûte ou du tuba et chanter en même temps, ce n’est pas pratique). Quoiqu’il en soit, c’est pour la traditionnelle guitare que Jenny s’est mise à composer et écrire jusqu’à finalement obtenir douze chansons à mettre sur un disque. En 2005, elle auto-produit donc son premier album intitulé Batten the Hatches. Bien qu’auto-produit, elle n’a pas été toute seule pour enregistrer cet album, en fait la plupart de ses amis sont venus participer aux enregistrements avec leurs instrument étranges et inattendus (bugle, cor d’harmonie, tiens la famille du tuba…, tablâ, harmonium). Parmi ses amis on compte aussi Bess Rogers, qui est aussi chanteuse, et qui vient jouer de la flûte (on n’en sort pas).

Pour un premier album auto-produit, Batten The Hatches est un excellent disque, à la fois intelligent et passionné, drôle et sensible. Le disque comporte plusieurs très belles chansons, dont le titre Fuck I Was qui sera utilisé dans le premier épisode de la deuxième saison de Weeds. Cette mise en avant d’un de ses titres lui apportera de nombreuses ventes supplémentaires, et surtout un contrat avec le label Nettwerk. En 2007 le disque est réédité (avec une piste supplémentaire) et bénéficiera d’une sortie sur le continent européen.

Transmitter Failure sortira donc le 26 mai, il est toutefois déjà disponible en digital sur le site Amie Street pour la modique somme de $7.00, pratiquement donné quoi.

Pour écrire cet album, Jenny Owen Youngs a fait une pause de trois mois au milieu d’une tournée de presque trois ans. De cette tournée, elle aura, entre autre, réalisé qu’elle souhaitait un album qui « bouge » plus que le premier. L’objectif est atteint, plusieurs pistes de l’album donnent réellement envie de bouger.

Le disque s’ouvre sur la piste First Person, un titre éclair, seulement 40 secondes, plus la conclusion de son album précédent qu’une véritable introduction. On y retrouve Bess Rogers au ukulélé. On enchaîne donc rapidement sur Led To The Sea, le premier single de l’album débordant d’énergie, tout comme les pistes Clean Break et Secrets. Clean Break est certainement la meilleure piste de l’album, dans son rythme et sa production, la chanson est excellente. Le texte est aussi très bien écrit, avec au premier plan une rupture rapide et propre, qui peut être lu à plusieurs niveaux. Il y a aussi quelques chansons plus calme, ou Jenny se « pose » le temps d’une réflexion sur une relation qui disparaît où une autre qui semble bloquée au point mort.

Vient ensuite Last Person qui est en fait la version complète de First Person mise à la sauce Transmitter Failure, ce couple de chanson montre l’intelligence de l’artiste qui boucle parfaitement la transition de son premier album à celui-ci.
Transmitter Failure est la piste la plus étonnante de l’album, commençant par un crescendo de cordes, qui stoppe pour laisser place à un clavier sur lequel vient se poser la voix de Jenny. Puis les cordes reviennent donnant de l’intensité au chant. Suivi d’une coupure guitare acoustique/chant (rappelant le premier album) et l’ensemble cordes/percussions revient. La structure complexe de ce titre est au final très réussi.
Enfin, Start Stop la dernière chanson commence comme la première au ukulélé, mais cette fois rien d’autre que le ukulélé et la voix de Jenny.

En conclusion un album très bien construit, allant de surprises en clins d’œil, toujours bien produit et très agréable à écouter.

Clip Clean Break :

Son site : http://www.jennyowenyoungs.com/
Son MySpace : http://myspace.com/jennyowenyoungs
Transmitter Failure sur Amie Street : http://amiestreet.com/music/jenny-owen-youngs/transmitter-failure/

You Might Also Like

1 Comment

  • Reply
    Olivier SC
    19 mai 2009 at 17:36

    Bien agréable ! Je l’écoute en visitant mon compte Twitter ;)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.