Livres

Clifton, Alias Lord X

Le dessinateur belge Raymond Macherot, créateur de nombreux personnages de bande dessinée, s’est éteint il y a deux mois, à l’âge de 84 ans. Il est notamment le papa de Clifton, né en 1959 pour le journal de Tintin. Si Macherot a édité trois albums de ce personnage, Clifton est surtout connu sous la plume de Turk et De Groot qui ont repris le personnage en 1969.

Les auteurs de Leonard, le fameux génie déjanté, ont donné un nouveau jour humoristique à cette série, forçant le côté très brit du colonel Harold Wilberforce Clifton (Héron Mélomane de son totem scout). La première parution de Alias Lord X remonte à 1975 (chez Dargaud). Ce quatrième tome avec les nouveaux auteurs est un excellent cocktail d’humour et d’enquête policière à rebondissement. Dès le début de l’aventure, l’évasion de prison de Jeroboam Tyke est à elle seule un petit morceau d’anthologie à l’humour délirant. Les noms de village sont également savoureux, à l’image de cette course, qui facilite la fuite de Tyke et qui se déroule à Nose-on-the-Pillow.

L’histoire est plutôt courte et permet à deux autres petites enquêtes de suivre en bonus. Un ensemble de trois histoires auquel le seul reproche qu’on puisse faire est le peu de participation de Miss Patridge. La gouvernante du colonel, célèbre pour sa délicieuse goulasch, est aussi connue pour ses engueulades pleines de répartie avec Clifton. Lire un album de cette série est toujours un plaisir, un moment de détente assurée.

You Might Also Like

No Comments

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.