Musique

Nellie Mckay

Nellie McKay est auteur et compositeur, elle joue du piano (classique, folk et jazz), ses textes sont parfois engagés et souvent ironique. Difficile de la classer dans un genre particulier, le jazz est sa musique de prédilection, mais elle n’hésite pas à y ajouter quelques touches de rap, disco, funk, rock, pop, folk et classique, finalement le genre le plus approprié semble être le cabaret. Sa voix, originale, se démarque beaucoup de celles des artistes de sa génération, elle n’hésite pas à la pousser dans les graves ou les aiguës, tout en gardant une parfaite maîtrise et ce, malgré un débit de paroles souvent très rapide.

Nellie McKay est une artiste anglaise, née à Londres en 1982, elle a vécu la plus grande partie de sa vie aux Etats-Unis. Elle a étudié pendant deux ans à la Manhattan School Of Music, puis abandonna ses études pour faire du Stand-up sur les scènes de Manhattan. C’est ainsi qu’elle se fit remarquer par un groupe indie-folk (Trachtenburg Family Slideshow Players) qui l’invita à faire ses premières parties. Après un article élogieux sur un de ses shows, les maisons de disques commencèrent à se battre pour lui faire signer un contrat. Elle finit par choisir Columbia/Sony qui lui permit de sortir son premier album “Get Away From Me” (un jeu de mot avec le titre de l’album de Norah Jones “Come Away With Me”). La production de cet album ne fut pas très facile et Nellie du financer elle-même une partie de l’enregistrement.

Le succès critique du premier album aidant, Columbia/Sony accepta de produire son second album. Mais de nouveau problème entre l’artiste et la maison de disque retardèrent d’un an la sorti de “Pretty Little Head”. Finalement elle quitta la Major pour créer son propre label (Hungry Mouse Records) sur lequel elle produisit son troisième album “Obligatory Villagers”.

Get Away From Me (2004)
Son premier album est un double album regroupant pas moins de 18 titres. Ses textes sont en grandes parties autobiographiques, le premier titre “David” a été écrit en référence à l’un de ses professeurs, le second “Manhattan Avenue” fait référence à la période de sa vie avant de signer son premier contrat… Musicalement tout est là, un travail remarquable pour un premier opus.

Morceaux choisis :
“Sari” – “The Dog Song” – “Change The World” – “Inner Peace” – “Clonie” – “Respectable”

Pretty Little Head (2006)
Son second album existe en deux versions, une avec seulement 16 titres et l’autre avec 23 titres. Les paroles sont souvent engagées, elle y défend pêle-mêle le droits des locataires, celui des homosexuels et celui des animaux. L’album inclut deux duos, l’un avec Cyndi Lauper (“Beecharmer”) et l’autre avec la chanteuse canadienne k. d. lang (“We Had It Right”) avec qui elle partage ses engagements politique. Musicalement l’album est très bon, mais certains titres semblent un peu sur-produits, l’ensemble reste très cohérent.

Morceaux choisis :
“Yodel” – “The Big One” – “Long And Lazy River” – “Real Life” – “Columbia Is Bleeding”

Obligatory Villagers (2007)
Comparé aux deux albums précédents, celui-ci est très court (31’), très orienté jazz et comédie musicale de Broadway. Accompagnée d’un Big-Band, elle nous offre un véritable éventail de ses influences qui s’entrechoquent dans un album complet, unique et indispensable. La chanson “Galleon” nous offre un solo de saxo, suivi d’un solo de guitare, “Testify” lorgne sur le gospel, Nellie nous offre un rap sur “Identity Teft”, “Politan” a des allures latino… difficile de faire le tour du panel musical de l’artiste qui a atteint un degré de maturité impressionnant.
Le chanteur et pianiste jazz Bob Dorough participe vocalement à plusieurs titres.

Morceaux choisis :
“Mother Of Pearl” – “Identity Theft” – “Zombie”

Elle a participé aux bandes originales des films “La rumeur court…” (2005), “Sa mère ou moi !” (2005), “Vacances sur ordonnance” (2006) et “P.S. I love you” (2007). Elle a aussi joué le rôle de Polly Peachum dans la pièce “The Threepenny Opera” au cotés de Cyndi lauper et d’Alan Cumming.

Même si l’enregistrement d’albums studios est souvent l’occasion de peaufiner son travail, de rechercher le bon accord… c’est en live que Nellie McKay montre l’étendu de son talent. Ses concerts sont de vrais spectacles, son passé de comique de Stand-up ressurgi alors, et elle nous entraîne dans ses délires, pour notre plus grand bonheur.
Il n’existe malheureusement pas de live officiel, on peut trouver sur internet quelques-uns de ses shows enregistrer par des fans, la qualité est souvent médiocre, et sur le site NPR.org un enregistrement autorisé d’un concert de mars 2007 en Virginie.

Voici quelques vidéos pour vous faire une idée :


The Dog Song (Album : Get Away From Me)
Une de ses premières apparitions sur une chaîne américaine à forte audience.


Long And Lazy River
(Album : Pretty Little Head)
Une chanson moins extravagante, touchante !


Tipperary (Album : Pretty Little Head)
Un grand moment d’improvisation !

Quelques liens :
Site officiel
Site de fan
MySpace fan
Le concert NPR

You Might Also Like

No Comments

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.