Chroniques ordinaires Humeurs

L’automne

La Redoute nous avait plus ou moins préparée à son arrivée en envoyant le catalogue automne/hiver au mois de juillet. Mais arrivée le jour J, je ne sais toujours pas comment je vais m’y faire.


D’un point de vue météorologique, l’automne se veut être la saison qui voit son postérieur coincé entre deux chaises. Le matin, vous partez sans avoir regardé la météo puisque vous pourriez compter le nombre de cheveux de votre voisin dans le métro, ça ferait le même effet. Ni vraiment chaud, ni vraiment (très) froid, vous assortissez vos vêtements et accessoires de manière un peu chaotique. Les gants le matin et le soir, l’écharpe le midi pour aller chercher un sandwich, le gros pull en laine prévu si vous rentrez après 21h, le t-shirt en coton sous le pull si jamais les bureaux sont enfin chauffés, le parapluie dans le sac si le temps breton tente une percée dans votre région… Autant se trimballer avec une valise à la place du sac à main. Le point positif ? Prétexter le « je n’ai rien à me mettre » pour aller voir la nouvelle collection du magasin en face de chez vous. Et oui, même la lingerie si vous en avez envie. Même si celle-ci ne vous protégera de la pluie, elle aura au moins pour effet de vous remonter le moral.

Parce que septembre, octobre, novembre, décembre… ne sont pas les mois les plus folichons de l’année ! Déjà, la rentrée début septembre, lorsque tous vos petits camarades scolaires ou de travail sont revenus décupler le temps d’attente à la machine à café, vous la sentiez moyen. En plus d’annoncer la fin des soirées merguez on the beach, l’automne est la saison de prédilection des écrivains et poètes torturés.

En plus du gris et du retour de la pluie, on commémore les morts le 1er novembre et rebelote le 11 où l’on se remémore tous les poilus qui se sont battus pour qu’on récupère l’Alsace Lorraine. Enjoy ! De toutes façons, ces jours ont eu la bonne idée d’être déclarés fériés. Je soupçonne d’ailleurs le fondateur du concept jour férié donc chômé d’avoir eu cette idée uniquement dans le but de sensibiliser les masses les plus hermétiques à ce genre de causes.

Qu’importe, poilus ou chrysanthèmes, même combat. C’est un jour de la semaine où je peux me lever après le soleil. Même si cette année, le 1er novembre tombe un samedi. Oh ! Un week-end de deux jours, comme c’est original, vivent les coïncidences du calendrier !

Du même acabit, le 25, la sainte Catherine vous rappelle votre célibat. Si vous avez plus de 25 ans et que vous êtes sans mari, allez donc prier la bienheureuse en lui susurrant les paroles suivantes : « Sainte Catherine, aide-moi. Ne me laisse pas mourir célibataire. Un mari, sainte Catherine, un bon, sainte Catherine; mais plutôt un que pas du tout. »

Oui, novembre est le mois le plus désespérant de l’année.

Alors vous vous consolez en regardant la nouvelle saison de votre série préférée, en vous accordant un chocolat chaud parce que le Cacolac, ça va bien 5 minutes, et en pensant qu’après cette atroce saison débarquent Noël et le jour de l’an. Parce que mine de rien, durant cette période, on ne fête pas uniquement l’arrivée de la nouvelle année. On dit bye bye à l’automne et espère être mutée dans l’hémisphère sud pour sa version 2009.

You Might Also Like

No Comments

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.