Yasmina Reza – L’aube le soir ou la nuit

N’étant pas exactement la plus grande admiratrice du chef de l’Etat, il n’était pas évident de lire ce livre, puis, tombée dessus par hasard, je l’ai feuilleté et finalement lu en entier, d’une traite. Il faut dire qu’il se lit vite, facilement, qu’avec tous les extraits parus dès sa sortie dans la presse, on en a lu une bonne moitié, et qu’en plus, il est agréable à lire. Yasmina Reza a une écriture rapide, claire, concise ; elle file droit à l’essentiel. Son personnage est un petit bonhomme qui veut devenir Président, Nicolas Sarkozy ; le lecteur le suit jusqu’à son arrivée au pouvoir en mai. C’est un personnage, un vrai : un petit tyran qui montre des lacunes incroyables dans des questions de culture générale, qui cultive un style populaire, parfois carrément médiocre ; et Yasmina Reza a finalement un statut très ambigue. On la savait amie avec le candidat Nicolas Sarkozy ; pourtant elle n’est pas toujours tendre avec le personnage. Il est parfois émouvant, parfois sincère ; parfois aussi elle montre la part de calcul et d’image qui recouvrent l’homme. Elle semble ne pas savoir elle-même comment le voir ; elle hésite entre l’admiration et la moquerie, perpétuellement. Il est admirable, semble-t’elle penser, qu’un homme comme lui avec des lacunes comme les siennes, soit tout de même sur ce chemin ; il est admirable qu’il y ait une telle différence entre son image et ce qu’il est et que personne ne semble le remarquer. Son livre ressemble à une admiration moqueuse pour un type qui est, sous sa plume du moins, le roi du simulacre. Un petit livre très plaisant à lire.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.