Films

Shining

Jack Torrance est un écrivain pour le moins frustré, qui a besoin de calme pour continuer son livre. L’hôtel Overlook semble un endroit parfait pour lui, même si la légende d’un meurtre commis par un père sur ses jeunes jumelles à coups de hache, tourne autour de cette demeure. Acceptant le poste de gardien là-bas, l’homme stressé embarque sa femme et son fils. L’hiver est alors glacial, l’hôtel -construit sur un ancien cimetière indien- est incroyablement vaste et étrangement désert. De plus, le fils de Jack, qui possède un pouvoir spécial -le Shining, sorte de don permettant de regarder le passé et le futur-, voit donc les actes horribles du meurtre. Ses visions sont de plus en plus angoissantes, et Jack devient, lui, de plus en plus effrayant.

Le livre de Stephen King, maître de l’angoisse et du suspense glaçant, a eu un grand succès par son écriture captivante et surtout sa tournure horrifiante. Vint après l’adaptation cinématographique réalisée par le créateur du violent « Orange mécanique » au grand écran, avec en vedette l’étrange Jack Nicholson (« Vol au-dessus d’un nid de coucou »). On peut dire qu’elle a conquis de nombreuses personnes, sauf l’auteur de l’histoire elle-même, qui a donc tourné sa propre adaptation (qui dure plus de 4 heures !). Cependant, il est passé quand même à côté d’une œuvre esthétiquement intéressante, car le film a reçu un succès aussi énorme que celui du roman. L’esthétique est donc intéressante, car, malgré son côté vieilli, elle détient des décors et une photographie flamboyants, avec des effets spéciaux incroyables pour l’époque. Mais le film fonctionne surtout grâce à sa principale qualité : l’ambiance. Il règne une telle intensité qu’on en reste presque le souffle coupé. La trame scénaristique est impressionnante et de plus en plus terrifiante. Le film est ainsi rythmé par un suspense captivant et angoissant, avec en sa disposition Nicholson au sommet de son art, en nous délivrant le portrait d’un homme devenu un monstre inhumain complètement frappadingue et habité par une sauvagerie effrayante. On reste bluffé par le jeu de l’acteur, mêlant splendidement peur et décalage (on n’oubliera jamais son mémorable « He’s Johnny ! », en français « Coucou chérie ! », complètement décalé), avec une gestuelle irréprochable. A préciser que ce n’est pas un film d’horreur, mais plutôt un film d’angoisse où l’horreur s’installe petit à petit en nous tout au long du film.

Bien qu’un peu vieilli (les décors vieillots, le début et quelques scènes de « blabla » qui ralentissent un peu le film), « Shining » est un vrai chef-d’œuvre de la peur, avec des acteurs splendides, surtout un Jack Nicholson jouant à la perfection, et l’ambiance aussi prenante qu’effroyable. Autre richesse du film, la touche fantastique-horreur ancrée dans la réalité, l’horreur qui s’installe petit à petit dans un joli décor des plus réalistes. Voyez ou revoyez avec plaisir ce chef d’œuvre sublime, à consommer sans modération !

You Might Also Like

No Comments

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.