Films

Sweeney Todd

L’histoire du barbier sanguinaire de Fleet Street, à Londres, a beaucoup inspiré. Dernière oeuvre en date, celle de Tim Burton qui fait jouer pour la sixième fois Johnny Depp dans un de ses films. Une comédie musicale : en général on aime ou on déteste. Ou alors -et c’est mon cas-, on aime mais… Mais quelques chansons sont un peu à passer à la trappe, quelques chansons qui se ressemblent (trop), qui reviennent (trop) souvent, qui plaisent ou qui ne plaisent pas, justement. Les images, rien à redire : elles sont belles, comme d’habitude. Les personnages sont glaçants, comme venus d’un autre monde, pâles, les yeux cernés, échevelés, au sourire froid. Le décor leur est assorti : poussiéreux, vieux, angoissant. La petite maison de la pâtissière qui vend ses tourtes à la chair humaine (les meilleures de la ville !) est implanté dans un Londres qui semble presque petit et oppressant. La fin arrive rapidement, surprenante et en même temps tellement évidente après le film. Un beau film, disons-le, mais qui ne sera pas au goût de tous et qui autorise un avis mitigé.

You Might Also Like

No Comments

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.