Littérature

Les racontars arctiques de Jorn Riel

Jorn Riel est danois, tout comme le Groenland qu’il décrit dans ses racontars arctiques. Né en 1931, il y a vécu pendant 16. Il y est parti avec les expéditions du docteur Lauge Koch, à l’exploration du Nord Est du Groenland. Il y a côtoyé Paul-Emile Victor, à qui il dédie son œuvre.

Les racontars sont des reflets du quotidien des hommes solitaires vivant dans le froid. Ce sont des rustres au cœur tendre, souvent solitaires mais solidaires, d’une naïveté parfois touchante. Le rude climat de leur contrée, ainsi que l’absence de femme les a façonnés, bourrus, partisans du moindre effort, et peuplant leurs moments de solitude avec des verres d’eau-de-vie. Philosophes à leur heure, également… Leur vie est rythmée par le climat, la nuit polaire et l’accostage, une fois par an à Kap Thompson, de la Vesle Mari, l’unique bateau venant d’Europe. Parmi eux, Mads Madsen fait figure d’intellectuel, racontant ses souvenirs du continent (il y aurait même rencontré une femme…). On peut encore citer Herbert, William le Noir ou le Jeune Anton, autant de personnages associés à leurs histoires.

En fait de saga, il s’agit de nouvelles, se succédant dans le temps… Des histoires racontant la vie de ces hommes. Vous y apprendrez qu’un coq a du mal à s’adapter à la nuit polaire (quand chanter ?), que des funérailles ne sont jamais tristes au Groenland, que les trappeurs peuvent être sensibles à la mode du tatouage ou qu’avoir des toilettes dignes de ce nom peut devenir un affaire d’honneur. Des situations cocasses et qui semblent sortir d’une imagination débordante.

Pourquoi on le conseille ?

Parce que la problématique de ces histoires nous est absolument dépaysante, à nous autres citadins civilisés.

Parce que la philosophie de ces hommes du froid vaut bien celle de BHL, même si elle est assurément moins fouillée.

Parce que chaque histoire est un conte merveilleux.

Parce qu’on se marre à chaque page ou presque. Et pas pour des idioties.

Parce qu’un autre point de vue sur le quotidien ne peut nous faire que du bien.

Les livres

Neuf tomes sont actuellement disponibles. Un dixième et dernier est en préparation. Déjà, « La Ciculaire et autres racontars » annonçait le dénouement, avec la fermeture des stations arctiques. Une majorité existe en poche mais il serait dommage de se priver de la très jolie édition originale de Gaïa.

Tome 1 : La Vierge froide et autres racontars

Tome 2 : Un Safari arctique et autres racontars

Tome 3 : La Passion secrète de Fjordur et autres racontars

Tome 4 : Un Curé d’enfer et autres racontars

Tome 5 : Le Voyage à Nanga, un racontar exceptionnellement long

Tome 6 : Un Gros bobard et autres racontars

Tome 7 : Le Canon de Lasselille et autres racontars

Tome 8 : Les Ballades de Haldur et autres racontars

Tome 9 : La Circulaire et autres racontars

Site de l’éditeur :

http://www.gaia-editions.com/accueil.html

You Might Also Like

No Comments

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.