Humeurs Je n'ai pas testé pour vous

Sourire dans la rue

Sourire (verbe) : prendre une expression rieuse par un léger mouvement de la bouche et des yeux.

Pourquoi déformer niaisement les traits de son visage quand on peut tirer une tête d’enterrement, et cela, sans effort ? En plus, les avantanges sont indéniables… Lisez donc !

Premièrement, devenir aussi aimable qu’un bulldog dépressif assure une tranquilité des plus apaisantes. Au milieu des citadins pressés et stressés, un simple regard sombre les dissuade de vous embêter. Associez des éclairs dans vos yeux, et vous êtes maître du monde : on ne vous bouscule plus, on vous laisse le passage, et le must, c’est lorsque les autres changent de trottoir afin de ménager votre espace vital. Les touristes ne vous dérangent plus pour vous demander leur chemin, les distributeurs de tracts n’osent pas tendre vers vous leurs malheureux morceaux de papier et aucune grand-mère ne viendra s’aventurer à vous faire la causette pour combler sa solitude. Vous pouvez enfin savourer pleinement un paisible moment d’accalmie urbaine.

Deuxièmement, vous oeuvrez pour le bien-être collectif. Si, si. Les gens qui vont mal détestent ceux qui affichent leur bonheur, toutes dents -blanches, bien sûr- dehors. Avec vous, les plus mal lunés pourront au contraire se réjouir de voir qu’il existe des moins bien lotis qu’eux. Ceci réchauferra leurs coeurs malmenés et vous auriez presque de quoi passer pour une bonne âme. Mais à votre tête, c’est évident, vous portez le malheur sur vos lèvres inanimées et on vous évitera donc comme la peste, de peur que ce soit contagieux -ce qui va de pair avec le premier avantage et stimule votre quiétude-.

Et enfin, grâce à votre faciès désabusé, torturé, vous n’avez plus besoin de vous soucier de votre image ! Celle-ci est tellement effrayante que chaque téméraire qui tenterait de vous dévisager, détournera aussi vite ses yeux appeurés. Résultat, vous faites des économies sur tout, car nul besoin de se ruiner pour se mettre en valeur. Quand on considère toutes celles qui peinent à s’aimer, on peut dire que vous avez de la chance de ne plus vous encombrer avec pareille prise de tête.

Pas convaincu(e) ? Pourtant, regardez autour de vous ! Une bonne majorité de la population de notre cher pays a adopté cette chaleureuse attitude au quotidien, et ne semble pas absolument pas motivée à en changer…

You Might Also Like

No Comments

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.