Trouver le (bon) prince charmant

Vous n’avez pas eu de relation suivie depuis plus de trois ans ? Toutes vos copines sont casées et vous enchaînez mariages, baptêmes et pacses ? Vous collectionnez les groupes du style « Disney gave me unrealistic expectations about love », « Pour ceux qui ne choisissent jamais la bonne personne à aimer », « Je suis une handicapée de l’amour, et alors ? », ou encore « Si toi aussi, tu penses que ton prince charmant est tombé dans le ravin » sur Facebook ? Vous trouvez que votre vie ressemble beaucoup trop à celle de Bridget Jones ? Votre meilleur ami représente l’homme idéal à vos yeux, mais son seul défaut est d’être gay ? Vous vous reconnaissez dans cette introduction ? La suite est pour vous.

trouver son prince charmant

On passe environ la moitié de notre vie à chercher l’amour. Et accessoirement l’autre moitié de notre vie à essayer de le garder. Le célibat semble être le fléau du siècle (si on oublie le sarouel-tregging en plastique bien entendu). A commencer par les copines qui sont toutes en couple et qui veulent absolument vous caser. Et qui bizarrement vous trouvent « vraiment difficile » car les 472 garçons qu’elles vous ont présentés sont des « mecs super ». Merci les copines, mais quitte à me mettre en couple, excusez moi de ne pas vouloir me contenter d’un mec au QI d’une huître. Célibataire, on va toujours vous trouver quelque chose : c’est pas normal, ça cache quelque chose, elle est coincée, c’est un mauvais coup… A croire que c’est une tare.

Avec les mecs, vous n’en n’êtes pourtant pas à votre premier essai : il y a eu Ghislain*, celui qui embrasse comme un poulpe, Jean-Damien*, celui qui vous réveille à 4h du matin pour vous demander si vous l’aimez (le sketch de Muriel Robin, c’est pas totalement fictif…), Paul*, celui qui vous aime mais qui vous quitte car il n’est pas fait pour les relations amoureuses (mais qui sort avec votre clone deux semaines plus tard), Yvan*, qui voulait juste vous mettre dans son lit alors que vous, vous aviez déjà choisi le nom de votre deuxième enfant, Jules*, qui préférait les soirées en tête à tête avec sa console de jeux vidéo, Erik*, qui voulait vous épouser une semaine après votre rencontre, Roméo*, qui préférait finalement les garçons, Alex*, le poète indécodable, fils spirituel de Jean-Claude Van Damme option Francis Lalane, Martin*, toujours amoureux de son ex, ou encore José*, le polygame. Sans oublier toutes les excuses de rupture qui vont avec. « C’est pas toi c’est moi », « Tu es trop bien pour moi », « J’ai peur de m’attacher », « On fait un break ? », etc… Qui n’a jamais entendu une de ces belles phrases ?

Non, sincèrement, on a bien droit à un peu de répit tout de même. Et puis le célibat, finalement, ça a ses avantages : vous avez toute la penderie rien que pour vous, vous pouvez vous coucher tard, vous endormir avec la télévision allumée, sortir jusqu’au petit matin ou bien donner rendez-vous à plusieurs personnes dans la même journée sans avoir de comptes à rendre à personne, dormir en travers dans votre lit deux places… Et le prince charmant, lorsqu’il se pointera sur son cheval blanc dans sa Kangoo, il aura droit à une baffe pour m’avoir fait poireauter aussi longtemps (et un baiser aussi, quand même).

* par souci d’anonymat, les prénoms ont été changés.

* Cahier de vacances 2010 – Article initialement publié le 9 septembre 2009

Related Posts with Thumbnails

10 réponses à Trouver le (bon) prince charmant

  1. Lilith dit :

    L’éternelle célibataire que je suis (mon max en couple c’est 3 mois), applaudit! Rien ne vaut la vie en femme libre de sortir, de langue-de-puter, de flirter, de découcher, de partir et de revenir sans se prendre la tête pour le bien être d’un pénis!

  2. Caro dit :

    Pulupulu & Nicolas: Merciiii :)
    vlamm: SMB, antidépresseur assuré :)
    Daisy: j’imagine la scène XD
    Heidi: tu es dans la deuxième phase toi, garde-le bien ton prince charmant ! ^^
    Cam: Moi aussi j’y suis dans ce groupe, mais chuuuut ^^

  3. Cam dit :

    *Fait partie du groupe « Si toi aussi tu penses que ton prince charmant est tombé dans le ravin » mdr!!*
    Tellement vrai cet article! Et très bien écrit!
    Perso, mon prince charmant n’a pas dû prendre son destrier avec option GPS car apparemment il s’est perdu dans la nature et n’a pas encore réussi à trouver mon adresse! Mais je déménage tellement souvent aussi (4 fois en 2 ans :s) C’est de ma faute! :p

  4. Heidi dit :

    Ayant trouvé ma perle rare il y a 7 ans, c’est d’autant plus drôle de me replonger dans le « avant-prince charmant ».
    Et je ne cesse de l’engueuler de m’avoir fait attendre. Bizarrement il ne comprend pas. Je compatis pour les célibs car j’ai eu droit aux sempiternelles phrases à a noix.

  5. Bravo Caro, tu m’as réconciliée avec le célibat! ^^ Si je rencontre un Ghislain un jour, j’espère qu’il ne m’en voudra pas d’exploser de rire… XD

  6. laetitia alias vlamm dit :

    Mais pourquoi je lit pas SMB plus souvent moi ?! Ça fait tellement du bien !

  7. Pulupulu dit :

    J’ai bien ri ^^
    Cet article est une tuerie ^^

  8. Caro dit :

    Mdr ! J’ai pas pu résister de caser Ghislain, bizarrement, c’est le premier nom bidon qui m’est venu… XD
    Pour les groupes Facebook, j’en ai tellement que je me suis limitée, mais je suis allée lire le fameux “et toi, t’as quoi comme excuse de merde pour me larguer ?” pendant que j’écrivais l’article ^^
    Mais sinon, c’est tout à fait ça =D

  9. Demoiselle Aux Myosotis dit :

    Non mais Ghislain quoi !
    C’est marrant, parce que je ne regarde jamais vraiment les auteurs des articles que je lis ici (sans doute parce que c’est écrit trop petit pour mes yeux de taupe) mais les premières lignes m’ont immédiatement évoqué quelqu’un… et le coup du Ghislain m’a complètement achevée ;°)
    J’aime bien parce qu’en général, les garçons que vous présentent vos amies sont « des mecs géniaux » mais, bizarrement, elles n’en voudraient pas pour elles-mêmes :p Et dans la catégorie des groupes Facebook, y’a aussi le fameux « et toi, t’as quoi comme excuse de merde pour me larguer ? », enfin, tout un programme !
    Enfin bon, je suis d’accord, le plan casage, y’a rien de pire. On peut très bien vivre toute seule, si si. Il faut juste que ça ne dure pas trop longtemps quoi. Mais laissez les gens concernés déterminer eux-mêmes ce qui correspond à « trop longtemps » :p

Laisser un commentaire

A propos de Save My Brain - Mentions légales - Contactez-nous