Chroniques ordinaires Humeurs

Un bâton nommé désir

Son invention remonte à l’Antiquité : il y a plus de 4000 ans naissait le rouge à lèvres. Il a traversé les siècles avec panache, égérie des années folles, icône des stars hollywoodiennes, des pin-up ou encore arme secrète des Geisha. Il revient en force cette saison et nous fait oublier la transparence humide de nos gloss.

Objet de séduction par excellence, il influe confiance en soi et magnétisme. Avec lui, nul besoin d’ornement ou d’accessoires encombrants car il sublime à lui tout seul une simple tenue. Il suffit de regarder la féminité et la sensualité qui émanent d’une femme mordue d’un rouge flamboyant…

Il convient à toutes les carnations, il faut choisir le bon ton : rouge carmin, rouge mordoré, rouge bordeaux ou rose shocking, il y a l’embarras du choix ! De plus, on trouve de nos jours des rouges effet mat ou brillant, longue tenue qui n’assèche plus nos lèvres ou encore enrichis d’un anti-âge !

Mais attention, cet ami fidèle peut se transformer en un ennemi redoutable. Vous ne voudriez pas ressemblez à un clown ? Ou afficher un air vulgaire ? Alors, suivez-moi, c’est par ici car l’application de ce bijou de peau demande un peu de maîtrise.

Tout d’abord il nous faut deux outils indispensables : un crayon à lèvres que l’on choisit de la couleur la plus proche de son rouge et d’un pinceau pas trop épais.

Après s’être bien lavée les dents -et oui !-, on fait un doux gommage (si on a le temps) ou bien on applique une base hydratante. Munie de son attirail, on commence par redessiner au crayon le contour de ses lèvres avec un trait fin, cela permet de les ourler et d’éviter au rouge de filer. Ensuite, avec le pinceau, on peint la lèvre supérieure en partant du milieu, puis, on attaque la lèvre inférieure.

N’oubliez pas de bien étirer la couleur, et voilà ! C’est fait, on peut ajouter le « smack » de la bouche en coeur (pour le fun). Quant au regard, on l’habillera de deux ou trois couches de mascara plus une petite touche de blush sur les joues et basta cosi !
Pour celles qui hésitent encore à se lancer, sachez que cet indispensable atout n’a qu’un seul but : vous rendre FATALES !

* Cahier de vacances 2010 – Article initialement publié le 30 décembre 2009

You Might Also Like

3 Comments

  • Reply
    Lilith
    21 juillet 2010 at 23:10

    tout un art n’est ce pas? Rien que le choix de la couleur reste un passage des plus délicats!

  • Reply
    sophie
    30 décembre 2009 at 13:00

    Salut,

    Pour éviter de manger le rouge à lèvres c’est difficile je vois pas grand chose à part peut être d’en prendre un qui n’a pas de parfum? Pour la couleur il faut tester : Soit un rouge tirant sur le bordeaux ou le prune? ou alors carément un caramel ou chocolat? à voir…il y à tellement de déclinaison!! tu trouveras c’est sur ! Il faut oser!

  • Reply
    Désirée
    30 décembre 2009 at 11:53

    Y aurait-il une solution pour celles qui mangent leur rouge à lèvre? Le goût des rouges est tellement bon que depuis que je suis petite je me mords les lèvres au lieu de le laisser tranquille, du coup j’ai abandonné. Par contre, côté couleur du rouge, aucune idée de celle que je devrais prendre. J’ai peur qu’avec ma peau très blanche et mes cheveux noirs je ne ressemble à Morticia Adams…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.