Concerts et festivals Culture Musique

Une Fête de l’Huma pluvieuse mais enthousiaste

La fête de l’Humanité s’est déroulée sur 3 jours le week-end dernier, à la Courneuve. Cette commémoration politique axée communiste organise cet évènement symbolique chaque année, pour rassembler et partager les mêmes valeurs politiques, musicales ou simplement instaurer une bonne ambiance chez les festivaliers inconditionnels.

Le terrain s’étend à perte de vue, ce qui offre un large espace pour accueillir de nombreux stands de débats politiques, d’informations diverses ou de sensibilisation (sur les réfugiés syriens par exemple, l’ouverture des frontières…), de dégustations de nourriture (huîtres, saucissons…) ou de boissons relativement fantaisistes (mojitos maison etc.), et même des attractions (grande roue, manèges à sensation…).

Cette année, le Fête de l’Huma a fait les choses en grand, en conviant des musiciens de taille : Les Fatals Picards, Shaka Ponk, Texas, Manu Chao, la Famille Chedid… étaient au programme ! Et le pass 3 jours vaut vraiment le coup, puisque qu’il ne coûte que 33 euros (petit secret : il est également facile de dénicher des places à 22 euros, sur internet ou lorsque certains en vendent à la sortie des bouches de métro…).

Nous voilà donc réunis par milliers dans une ambiance chaleureuse, festive, enthousiaste… qui a bien failli ne pas durer, en tout cas pour le samedi, car la pluie n’a pas tardé à faire son apparition. Très vite, la foule est devenue une vague de parapluie. Au début, les festivaliers optimistes ont conservé leur enthousiasme, mais la petite averse est vite devenue une grosse, et s’est éternisée. Beaucoup de festivaliers ont quitté les lieux par dépit. Mais après plus d’1h passée à l’abri des stands, nous avons décidé de braver la pluie et la boue et de retourner à la scène qui allait accueillir TriggerFinger, qu’il était inenvisageable de louper ! Let’s get dirty !

Fête de l'Huma

Fête de l'huma 2015

Eh bien c’est la meilleure idée que l’on ait eu de la journée : il n’y avait quasiment personne, nous permettant ainsi de nous présenter certes trempés, mais à 3 mètres à peine de la scène musicale. Et ô miracle, la pluie s’est enfin arrêtée, les festivaliers sont revenus, mais qu’importe, nous restions les plus proches de la scène ! Le concert de TriggerFinger était formidablement énergique, malgré un public refroidi par la pluie et la boue. Cela dit, nous avons aussi croisé les extrêmes, puisque nous avons croisé un jeune homme allongé dans la boue avec un tuba…

Vient ensuite TEXAS ! Un concert dynamique, enjoué, fidèle à l’esprit de ses chansons ! Extase pendant « Summer Son », « The conversation », « Inner Smile »…

Enfin, Manu Chao a rassemblé les foules autour de lui, pour leur offrir un concert de plus de 2h !!! Certains airs étaient légèrement répétitifs, mais l’ambiance était là, et Manu Chao, malgré les années, garde une énergie inépuisable ! Les chansons s’enchainaient très rapidement, Manu Chao ne nous laissait pas le temps de respirer, ni même de l’applaudir. Les régies avaient beau lui souffler de s’arrêter après 1h de concert, Manu Chao s’y refusait, continuant pour son plaisir et pour le nôtre. Quelques regrets tout de même, pour des chansons-clés pourtant absentes, comme « Je ne t’aime plus ».

Bilan vraiment positif, et un retour à la ville pas si chaotique (enfin… pour un festival!) ;)

Fête de l'Huma

You Might Also Like

No Comments

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.