Musique

Hommage à Bashung

Rappel : FUMER TUE.

Emporté par un cancer des poumons, Alain Bashung s’en est allé quelques jours après une nouvelle reconnaissance de la profession lors des « Victoires de la Musique ».

Il fut découvert en 1980 par le grand public et même les enfants avec son « Gaby ,Oh Gaby» qui racontait pourtant les amours homosexuels de jeunesse de son parolier, Boris Bergman. Malgré 30 ans de carrière et tous les succès suivants comme « Vertige de l’amour », «Osez Joséphine», «Madame Rêve», «Ma petite entreprise», « La nuit je mens», il n’avait pas l’impression d’être un vrai chanteur français populaire. Son album « Fantaisie militaire » de 1998 est considéré comme le meilleur album de ces 20 dernières et a influencé un grand nombre de chanteurs de la nouvelle scène française.

Il comptait parmi cette génération de chanteurs-compositeurs-fumeurs dans laquelle on peut aussi caser Gainsbourg, Dutronc ou Brigitte Fontaine. Une sorte de caste parmi les vétérans, rares à l’abri de la ringardise. Cigare ou cibiche, ils devraient tous avoir leur place dans l’au-delà. « Dieu est un fumeur de havane », paraît-il… Bref, l’alsacien manquera à la chanson française. Un artiste au style si particulier, décliné et varié à l’infini au fil des albums. Un des plus extrêmes, des plus marquants fut l’Imprudence, son avant dernier. Entre autre coups d’éclats, on retiendra son interprétation du Cantique des Cantiques, un sublime texte désacralisé avec sa femme Chloé Mons et mis en musique par Rodolphe Burger. Il reste son récent et ultime album pour perpétuer le souvenir. Bleu Pétrole, un excellent cru au chevet duquel s’étaient penchés Gérard Manset et Gaëtan Roussel.

Il est parti dans des « volutes » de fumée, mais il nous laisse « des montagnes de chansons où subsistera encore longtemps son écho » et garderont une place méritée sur nos étagères.

Finissons avec une playlist, sélection de quelques titres marquants, histoire de perpétuer le souvenir…

Par Daniel Glassmann & Nicolas Meunier

You Might Also Like

2 Comments

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.