Culture Littérature Livres

Emilie Frêche, citoyenne du monde et femme engagée

Emilie Frêche est née en 1976, titulaire d’un DEA de philosophie politique, elle est romancière et scénariste. Cette artiste écrit sous toutes les formes : roman, jeunesse, théatre, scénaris… En 2010, elle fonde avec Laure Gomez-Montoya les Editions du Moteur qui proposent des histoires courtes ayant pour objectif d’être portées à l’écran. En 2013, elle a lancé une collection « numérique » : la banque de pitchs, plateforme numérique accessible par abonnement, offrant aux producteurs, agents, scénaristes, metteurs en scène et comédiens, des histoires adaptables avec un système d’option et de rachat de droits simplifiés.

85147309_o

Oeuvre :

éditions Ramsay : « les vies denses » 2001, « une femme normale » 2002, « le sourire de l’ange » 2004,

éditions Anne Carrière : « le film de Jacky Cuvier » 2005

éditions du Panama « la mort d’un pote » 2006

éditions du seuil avec Ruth Halimi « 24 jours : la vérité sur la mort d’Ilan Halimi » 2009

éditions Actes Sud « Chouquette » 2010 ; « deux étrangers » 2013, Prix Orange du livre ainsi que le Prix des lecteurs de la ville de Brive en 2013.

éditions du Moteur « Les collectionneurs » 2010

Actes Sud jeunesse : « un petit garçon tout lisse » et « un jour qui n’existe pas »

 

Ecriture :

Emilie Frêche écrit pour offrir des émotions aux gens, pour les faire réagir, pour les séduire. La profondeur de son écriture font d’Emilie Frêche une grande romancière. Ses phrases pénètrent le cœur du lecteur, son écriture est belle et élégante, elle sait exprimer le paradoxe des sentiments d’une façon intense et poignante. D’une plume alerte, ou la vivacité du ton, mêlé à l’humour parfois, et la subtilité des mots tout le temps, témoignent de ses qualités d’écrivain. Emilie Frêche écrit contre ce qui la révolte, contre son milieu, elle écrit des tribunes dans des journaux, elle anime des ateliers d’écriture dans des lycées. Au travers de ses livres, l’auteur se révèle passionnée, engagée et ainsi émerveille son lecteur par son audace et son indignation.

 

« la littérature est la seule forme d’art qui soit de l’ordre de l’intime : on vit avec les livres, les miens sont colorés de tâches, de traits de feutres de mes enfants »

Quelques livres:

cvt_Une-femme-normale_2070

« Une femme normale » décrit le portrait subtil d’une femme de 34 ans, qui travaille dans la publicité. Ses proches, amis, intimes (époux, amant, fils, mère, soeur, médecins, banquier, esthéticienne..) témoignent sur cette femme, avec des propos pas toujours tendres, mais qui donne un roman original et divertissant.

Le-Sourire-de-l-ange_imageHeight180

« le sourire de l’ange » Joseph Vidal, a 17 ans. Orphelin, ses parents sont morts dans un attentat en Israël. Il part vivre dans la banlieue de Mulhouse chez son grand père, vieux bolchevik, rescapé des camps nazis, qui a rejeté en bloc le judaïsme. Joseph va découvrir la vie en France dans un lycée, où l’antisémitisme règne. Renommé Pierre par son grand-père, il va découvrir l’amour, il est juif, elle est musulmane. Alors que les évènements au Proche Orient s’enflamment, en France, les relations entre les communautés se dégradent. Ce roman exprime un problème de société. Suite à des lectures en prison, la ville de Mulhouse lui avait proposé une résidence « écrivain en quartier », dont l’objet était de travailler  avec des élèves de seconde placé en zone d’éducation prioritaire sur la question du racisme et de l’antisémitisme. Les élèves lui ont évoqué « le sourire de l’ange », torture héritée du sourire kabyle et pratiquée dans certains quartiers, Emilie Frêche a écrit un roman grave et tragique, un roman vrai, émouvant et sensible.

lectures_20060619_38_G

« la mort d’un pote » dans ce livre, Emilie Frêche revient sur l’affaire du meurtre d’Ilan Halimi, et évoque la barbarie actuelle sur la violence, sur le racisme et l’antisémitisme. Le 13 février 2006 Ilan Halimi succombait à une longue torture de 24 jours après avoir été pris dans un guet-apens pour l’appât du gain par un groupe de jeunes black-blanc-beur, mené par un chef Fofana, qui considère qu’être juif, c’est avoir de l’argent. C’est un livre sur ce que cette affaire nous dit de la France et qui devrait amener chacun à s’interroger.

9782757841655

« 24 jours, la vérité sur la mort d’Ilan Halimi » avec Ruth Halimi, récit témoignage par la mère d’Ilan Halimi sur l’affaire du gang des barbares de janvier 2006. Emilie Frêche a prêté sa plume à la mère d’Ilan Halimi pour raconter son calvaire. Le livre a été adapté au cinéma par Alexandre Arcady en 2014. Le 20 janvier 2006, Ilan Halimi, choisi par le gang des barbares, parce qu’il était juif, est enlevé et conduit dans un appartement de Bagneux. Il y sera séquestré et torturé pendant trois semaines avant d’être jeté dans un bois par ses bourreaux. Retrouvé gisant nu le long d’une voie ferrée, il ne survivra pas à son calvaire. Dans ce récit poignant, la maman d’Ilan Halimi, Ruth Halimi revient sur ces 24 jours de cauchemar.

Emilie-Freche-Chouquette_exact780x1040_p

« Chouquette« , grand-mère sexagénaire, indigne et qui refuse de vieillir, en vacances à St Tropez, est contrainte de s’occuper de son petit-fils Lucas,  durant trois jours pendant les vacances, alors que sa fille Adèle est partie au fin fond de l’Afrique faire du bénévolat. Ce roman sur les nouvelles grands-mères, est aussi un roman sur les nouvelles familles d’après 68, c’est un roman sur la vieillesse, un roman de société. Emilie Frêche a voulu dans ce roman « écrire sur le déni, sur la peur de mourir et sur ce que nous laissons à nos enfants »

Les-collectionneurs-Emilie-Freche

« les collectionneurs »  est une histoire courte sur le milieu de l’art contemporain. Louise et Ferdinand, pharmaciens, se passionnent pour l’art contemporain.  Emilie Frêche écrit une peinture sociale dans laquelle elle décrit un milieu, le milieu de l’art et le marché de l’art, au travers d’une galerie de personnages différents, des gens cultivés, des autodidactes, des artistes, des galeristes, des nouveaux riches qui veulent briller socialement, des fous, des passionnés. Dans cette histoire, l’auteur décrit avec humour et lucidité le monde de l’art contemporain et ses acteurs.

9782330016821

« deux étrangers« , est un roman qui traite de la relation entre un père et une fille. Elise, auteur de guides touristiques, séparé de Simon, a deux enfants, Tom 9 ans et Léo 7 ans. Un jour son père qu’elle n’a pas vu depuis sept ans l’appelle pour qu’elle vienne le rejoindre à Marrakech. Elle part alors seule le revoir avec sa vieille R5, héritée de sa mère. Ce road movie dans lequel nous entraîne la narratrice est une histoire forte, dans laquelle elle revient sur son enfance avec son frère, sa mère, et sur ses relations avec ce père tyrannique et tout puissant, qui à force de ruptures, d’humiliations, de trahisons, de blessures d’enfance et d’amour blessé ont fini par les rendre étrangers, deux étrangers. Si pour Emilie Frêche, « écrire ce livre était une nécessité », c’est aussi un livre qui traite de la transmission, de la judéité et de la famille qui dit la puissance du désir de justice et de l’identité. Emilie Frêche a écrit un roman sur le poids du passé et de l’héritage laissé par les parents, c’est un roman sur la rupture avec le père et la recherche des origines, avec ce livre, l’auteur exprime le fait « qu’heureux ou non, on ne se remet jamais de son enfance ».

emilie-freche

You Might Also Like

No Comments

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.