30 secondes pour sauver son cerveau

Qu’on la pende haut et court ! (la crémaillère)

En cette période de rentrée et de déménagements à outrance, vous allez être nombreux à vouloir pendre la crémaillère… Bonne idée ! Mais savez-vous d’où vient et ce que signifie réellement l’expression « pendaison de crémaillère » ?!

Les déménagements

Au sens propre du terme, la crémaillère est une barre de métal à crans, sur laquelle on venait fixer les marmites au dessus du feu de cheminée. Moins pratique que notre micro-onde actuel, cette crémaillère avait l’avantage de permettre de régler la hauteur du récipient, plus ou moins près du feu… Un peu comme le thermostat du four, mais de manière un peu moins précise !

Au Moyen-Age, la crémaillère était un équipement indispensable dans une maison, si modeste soit-elle, car la cuisson des aliments se faisait principalement dans l’âtre du foyer.

A la fin de la construction d’une maison, il était de coutume d’étrenner cette crémaillère en invitant les personnes qui avaient contribué aux travaux à venir partager un repas.

Aujourd’hui encore, on pend des crémaillères à tout va, sans même posséder de cheminées dans nos logements et encore moins de crémaillère. Si l’expression est devenue synonyme de : « Faisons la fête pour oublier qu’on a quand même bien galéré avec ces foutus cartons ! », l’idée de base, partager un repas avec des amis pour les remercier de l’aide apportée, reste toujours la même qu’il y a plusieurs siècles !

You Might Also Like

1 Comment

  • Reply
    Sekh Met
    4 septembre 2013 at 16:21

    J’aime bien aussi la phrase allemande… soit le HOUSEWARMING.
    Il s’agit d’inviter des gens pour réchauffer le nouvel « appartement ».

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.