A la Une Musique

Skip The Use te fait danser sous les lustres de la salle Wagram

S’il ne fallait choisir qu’un seul mot pour qualifier Skip The Use, ce serait sans aucun doute énergie. J’ai fait quelques beaux concerts dans ma vie, mais dans mes souvenirs, aucun n’a jamais commencé aussi fort !
 Skip The Use-18

Le groupe lillois formé en 2007 entame ce concert intimiste sur les chapeaux de roues avec le titre People In The Shadow. Dès les premiers accords, le ton est donné : la soirée sera rock ou ne sera pas ! Et ça ne pouvait pas vraiment en être autrement : rappelons qu’avec Can be late, Skip The Use a remporté la Victoire de la Musique du meilleur album rock.

Skip The Use-14

Très vite donc, le charismatique Matt Bastard, leader du groupe et ex Carving, annonce la couleur : « ce soir, on va péter un plomb tous ensemble ! ». Il n’en fallait pas plus pour enflammer un public déjà très chaud. En moins de temps qu’il ne faut pour le dire, c’est toute la foule qui se retrouve à voguer de gauche, puis de droite, puis de gauche, selon les instructions du chanteur surexcité.

Les titres s’enchaînent, tous plus énergiques les uns que les autres. Pas question pour Matt, torse nu dès le troisième titre, de ralentir la cadence. Bondissant, bravant la foule, le chanteur assure le show, se fait plaisir et nous fait plaisir !

Skip The Use-16

Je n’ose imaginer l’état d’excitation du public quand le groupe entonnera Ghost, titre qui les a révélés au grand public.

Time is running out
Ghost keeping me alive
I get what it means
You have to survive

Ce titre, enregistré avec une chorale d’enfants, est le point culminant du concert. Le public se cale sur le rythme imposé par le chanteur. Ça chante, ça danse, ça saute dans tous les sens ! Matt voulait qu’on se lâche ? On ne demandait pas mieux ! Quel bonheur de lâcher prise, de se laisser aller complètement, de tout oublier, d’envoyer valser nos soucis. Je n’ai pas regardé, mais je suis presque sûre que, survoltés comme on était, on a dû faire trembler les lustres de la salle Wagram…

Skip The Use-23

Le groupe nous a encore régalés de quelques titres très rock, accompagnés de jeux de lumières très réussis, avant de quitter la scène, nous laissant sur une très belle impression et aussi, un peu sur notre faim. On m’aurait proposé 2 ou 3 titres en plus que je n’aurais pas dit non. Ce groupe du Nord, qui ne manque pas de rappeler ses origines (pour mon plus grand plaisir, ch’ti que je suis) est décidément très convaincant sur scène !

>> Matt Bastard et ses acolytes sont en tournée dans toute la France (Zénith de Paris le 04/04/13) et en Europe. Retrouvez plus d’infos sur la page Facebook de Skip The Use.

You Might Also Like

3 Comments

  • Reply
    Anah
    8 mars 2013 at 0:31

    Ah la la je t’envie ! Je devais aller les voir à Amiens, je n’ai pas pu me déplacer.. Je devais aller les voir à Nancy, au moment de prendre les places: COMPLET ! Bref bien dégoutée mais ce n’est que partie remise ! En tout cas ils ont une énergie de fou ça c’est clair, niveau concert ils doivent être similaire à leurs copains les Shaka (pour le coup eux je les ai vu 4 fois en concert lol)

  • Reply
    Camille Leclercq
    7 mars 2013 at 12:21

    Zénith en avril ou festivals cet été ;-)
    C’est vrai qu’ils sont bons !

  • Reply
    misschocoreve
    7 mars 2013 at 6:43

    ton résumé me donne envie de les revoir en concert !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.