Un autre point de vue

Philippe Starck

Alors déjà, la première chose à dire, c’est que cet article parle du designer Philippe Starck (ci-dessus), à ne pas confondre avec le super héros Tony Stark.

Tony Stark, pas Philippe Starck

C’est parti.

Philippe Starck, c’est qui ?

« Je ne suis pas designer-architecte car je trouve ça inutile, faible et barbant. Par contre, au sens napoléonien, je suis un citoyen qui essaye de mériter d’exister. Exister, c’est servir sa tribu et sa communauté intellectuelle et sentimentale. Je suis de plus en plus concerné pour combattre la barbarie…»

Philippe Starck est un designer et architecte français, né en 1949 à Paris. De par son père ingénieur en aéronautique, il est stimulé dès son plus jeune âge par la création.

Après des études à l’École Nissim de Camondo à Paris, il conçoit à l’âge de 19 ans une maison gonflable. Il est remarqué par Pierre Cardin qui lui propose de devenir directeur artistique de sa maison d’édition.

Dès 1975, il se dirige vers le design d’intérieur et le design industriel, revisite la décoration de la boite de nuit La Main Bleue à Montreuil, ainsi que le mythique club parisien Les Bains Douches et le Starck Club à Dallas. Il fonde aussi sa société de design industriel.

En 1983, il décore les appartements privés de l’Elysée, et assoie sa renommée par le succès de son travail pour le Café Costes. Il est ensuite contacté pour dessiner des restaurants et hôtels dans le monde : Theatron à Mexico, Teatriz à Madrid, Royalton à New York, « Nani Nani » à Tokyo, « Le Baron vert » à Ōsaka,  etc.

Asahi Beer Hall

Le Baron Vert

Mais le designer a également dessiné tous types d’objets : motos, yachts, presses agrumes… deux exemples :

Aprilia 6.5 - 1996

Yacht dessiné par Starck

Un homme qui réfléchit

Fort de sa renommée, Starck n’en reste pas là. Il avoue ne pas trouver son métier utile (conférence TED Talks). S’il peut paraitre curieux au premier abord (il a dans tous les lieux où il vit des masques à gaz en prévision d’une éventuelle contamination radioactive), on sent en regardant ses interviews que l’artiste réfléchit, et dépasse la simple pratique de son métier, pour s’intéresser notamment aux besoins environnementaux.

 

Phillipe Starck, l'objet de l'article

« Fournir un moyen réel et accessible à tous pour faire face aux besoins environnementaux urgents est le nouveau combat pour la démocratisation du design.»

Avec la Redoute, il crée le catalogue Good Goods qui propose des produits en coton bio, des détergents Ecovert, des peintures sans solvants et des cosmétiques sans colorant, ni parfums ou produits chimiques.

“Ma responsabilité est aujourd’hui plus de m’intéresser aux futures productions d’énergie et aux futures matières qui remplaceront le plastique, dérivé le plus intéressant du pétrole.”

Il utilise la vente par correspondance (La Redoute, 3 Suisses) également pour diffuser des produits qui ne sont pas en quantité limitée, ce qui fait baisser les prix tout en augmentant la qualité. Il souhaite des produits utiles, qui ne sont plus destinés à une élite, et qui aient une certaine longévité. En cela, il est un designer pionnier.

Il crée sa propre compagnie de nourriture organique AOA.

En association avec la société Slovène Riko, il crée des maisons en les truffant de technologies écologiques : capteurs solaires, éoliennes, chaudières à granulés, puits canadiens, pompes à chaleurs, cuve de récupération d’eau de pluie, air conditionné naturel…

Avec le groupe italien Pramac, il imagine une éolienne individuelle désirable et à un prix abordable.


La consécration

Philippe Starck est un homme à la fois expert de son domaine, et interressé par l’humain qu’il place au centre de ses oeuvres. Il en résulte une véritable consécration, à l’image de ces quelques exemples de titres, pourtant non exhaustifs :

–    Officier des Arts et des Lettres (1985)
–    Harvard Excellence in Design Award (1997)
–    Chevalier de l’Ordre National de la Légion d’Honneur (2000)
–    Directeur Artistique de la Présidence Française de l’Union Européenne (2008)
–    Ambassadeur de la Créativité et de l’Innovation (2009)
–    Exposé dans les plus grands musées : Centre Pompidou, Guggenheim et MoMA de New York, Vitra Design Museum de Bâle, MoMa de Kyoto…
–    Professeur à La Domus Academy à Milan, et à L’Ecole Nationale des Arts Décoratifs de Paris
–    Très médiatisé, il est aussi le sujet de nombreux livres

M. Starck a également été le premier Français invité à participer aux fameuses conférences TED (Technology, Entertainement & Design). Même si certains seront peut-être rebutés par le fait que cette conférence est en anglais, n’hésitez pas à y jeter un coup d’œil ne serait ce que pour voir un autre trait caractéristique du designer : son humour !
http://www.ted.com/talks/philippe_starck_thinks_deep_on_design.html

Je terminerai par la plus belle oeuvre de Philippe, qu’un franco-italien comme moi ne pouvais que remarquer. Je vous présente…

La PATE dessinée par Starck !!!

Bon appetit !

 

Alex Beaugrand

 

Sources
http://fr.wikipedia.org/wiki/Philippe_Starck
http://www.starck.com/fr/philippe_starck/biographie/#pour_en_savoir_plus
http://vladimirperovic.blogspot.fr/2011/11/philippe-stark-exterior-architecture.html
http://www.tribu-design.com/collections/index.php?ac=f&pict=1&lg=fr&ty=35&st=4

You Might Also Like

1 Comment

  • Reply
    nomansland
    23 février 2015 at 20:40

    Bonjour,
    Quelle est votre source au sujet des masques à gaz ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.