Mots à maux

Le rêve

A bout de souffle
Les larmes aux yeux
Le cou en sueur
Les mains moites

Je m’éveille au milieu de la nuit
Je m’étonne encore mais je vis
Je m’éveille et je rêve que je fuis
Je m’éveille et je rêve que je vis.

Il est si dur de te savoir exister
Il est infâme de t’avoir laissé filer
Il est pénible de voir ce temps gâché
Il est si bon de t’avoir aimé.

A bout de souffle
Les larmes aux yeux
Le cou en sueur
Les mains moites

Reviens déchirer mon ciel
Ou vas-t-en à jamais
Retrouve moi dans un monde parallèle
Celui où le monde nous laisserait.

A choisir si j’en avais le droit
Aucun doute je mourrais avec toi
Moins atroce que de vivre sans toi
Moins injuste, si je t’aime, c’est mon choix.

A bout de souffle
Les larmes aux yeux
Le cou en sueur
Les mains moites

Je m’éveille au milieu de la nuit
Je m’étonne encore mais je vis
Je m’éveille et je rêve que je fuis
Je m’éveille et je rêve que je vis.

Je m’éveille, et je rêve que je vis.

You Might Also Like

No Comments

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.