Femme de légende

La (plus ou moins) véritable histoire de la Mère Noël…

Les Berurier Noir avaient-ils raison ? Dans l’une de leurs chansons, intitulée La Mère Noël, voici ce qu’ils disaient :

Où est passé le Père Noël ?
Où est passée la Mère Noël ?
Pour les gosses défavorisés ?
Où est passée la Mère Noël ?
Ils l’ont fait cuire dans la ch’minée…

Ou encore, souvenons-nous des paroles de la chanson de Pierre Perret, Mère Noël :

Votre képi, j’en veux pas
Mais comme je m’entends mieux avec les femmes
J’ai décidé désormais
De m’adresser à la vôtre qu’on voit jamais
Mère Noël Mère Noël où êtes-vous ?
Mère Noël Mère Noël montrez-vous !

Depuis trop longtemps, on ne parle que de lui ! Effacée derrière le gros bonhomme, il est temps qu’elle sorte de l’ombre… Souvent fantasmée, la Mère Noël existe pourtant bel et bien ! Si vous tapez Mère Noël sur internet, vous ne trouverez que de pâles fantasmes de bimbos habillées en rouge, car depuis des siècles, on nous cache son identité. Pire encore voilà ce que l’on trouve comme définition sur wikipédia : « La Mère Noël est la femme du Père Noël ». Point final, fermez les guillemets ! Encore une fois, elle n’existe qu’à travers lui !

Mais qui est-elle ? Que fait-elle de ses journées ? Comment fait-elle pour supporter le Père Noël depuis autant de temps ? Les rennes et les lutins sont-ils ses amis ? En quoi est-elle une femme de légende ? Pourquoi est-elle aussi discrète et accepte-t-elle d’être au second plan ? Autant de questions cruciales auxquelles nous allons tenter de répondre après une enquête minutieuse et riche en rebondissements.

Les origines de Mama Noël…

La Mère Noël est comme le Père Noël, elle n’a pas vraiment d’identité, qui reste floue et mystérieuse. Tout ce que l’on sait, c’est qu’un soir de 24 décembre, un peu éméchée, dans sa petite maison à regarder des rediffusions de vidéo gag en boucle, desespérée d’être seule un soir comme celui-ci (apparamment son mari l’aurait quittée des années auparavant et ses enfants l’auraient également délaissée avec le temps, préférant leurs belles familles ou leurs amis plus «funky» dirons-nous), elle reçut le plus beau cadeau du monde : l’amour et l’espoir d’une vie meilleure ! Elle tomba sous le charme du vieux bonhomme tout de rouge vêtu, qui venait lui apporter la cafetière électrique dont elle rêvait tant. Cet amour fut réciproque et le Père Noël lui proposa de venir avec lui, là-bas au fin fond de sa Laponie (une de ses nombreuses résidences), pour l’aider dans sa lourde tâche et être à ses côtés pour toujours. Elle accepta sans grande difficulté et pour la première fois de sa vie, voyagea à travers le monde entier, volant de maisons en maisons, sur le traineau du Père Noël. Ce fut une nuit magique qui scella à jamais son destin de première dame de Laponie.

Physiquement, elle ressemblait en tout point au Père Noel, pas très grande, ronde, des yeux noisettes perçants et des joues rosées respirant la bonne santé. D’ailleurs, à partir de ce jour, le Père Noël décida de se laisser pousser la barbe pour que l’on ne les confonde pas trop.

Durant plusieurs années, elle aida le Père Noël dans sa tâche. Préparer les cadeaux, lire les milliers de lettres et les trier, recoudre son costume rouge, lui préparer de bons petits plats pour qu’il garde son ventre bedonnant… Cependant, ce qu’elle n’avait pas réalisé en s’engageant auprès du Père Noël, c’est que pour lui Noël, c’est toute l’année et que ce bourru de travail ne s’arrêtait jamais. Combien de nuits passa-t-elle seule à attendre le retour de son cher et tendre ? Alors parti en mission surveillance dans les chaumières du monde entier pour se faire une idée des nouveaux enfants à gâter ou pas pour Noël ? Elle se rendit compte que pour lui, Noël, c’était tout et qu’elle passait bien après. Elle tenta de se consoler plus d’une fois dans les bras de ses braves lutins, mais rien n’y fit, elle se sentait seule et délaissée à nouveau.

Un jour, elle lui proposa de partager la tâche du 24 décembre, elle se sentait capable de partir de son côté et de faire la distribution des cadeaux à son tour mais le Père Noël refusa, persuadé que cette tâche ne revenait qu’à lui seul. Malgré son refus et après son départ, la Mère Noël se prépara à sa première distribution de cadeaux et passa dans de nombreux pays pour y laisser des surprises enfantines. De là naquit le début de sa légende. On ne savait que dire, pour ceux qui l’avaient aperçue, ce fut une grande surprise. Mais on comprit ce jour là que la Mère Noël, ce n’était pas une plaisanterie et que la distribution des cadeaux pouvait être assurée par une femme. En Espagne, on l’appelle Sainte Catherine, en Franche-Conté la tante Arie, La Babouchka en Russie et la Befana en Italie.

D’ailleurs la Befana est très importante dans la tradition italienne. En Italie, si les cadeaux sont désormais distribués à Noël, ils étaient autrefois donnés le 6 janvier, jour de la fête des Rois mages et de l’Épiphanie. On racontait aux enfants qu’ils étaient apportés par la Befana (une déformation du mot Épiphanie). La nuit du 5 au 6 janvier, elle passe dans chaque maison où se trouvent des enfants. Elle dépose dans leurs chaussettes des friandises et des cadeaux à ceux qui le méritent, du charbon à ceux qui n’ont pas été sages.

Qui est la Befana ? La légende raconte qu’il s’agit d’une vieille femme qui aurait croisé les Rois Mages chargés de cadeaux, en route vers Bethléem. Ils lui auraient proposé de les suivre, ce qu’elle aurait refusé… Pour le regretter quelques heures plus tard. Elle aurait alors rempli un sac de petits gâteaux et de fruits secs et se serait mise à leur recherche. Mais elle n’aurait jamais retrouvé les Rois Mages, malgré sa quête incessante. Faute d’avoir trouvé l’enfant Jésus, elle décida d’offrir alors ses présents à tous les petits qu’elle rencontrait. La Mère Noël est devenue un véritable mythe dont on a réècrit l’histoire.

Forte de son premier coup d’éclat réussi, la Mère Noël rentra confiante et fière de ce qu’elle avait accompli. Comme vous pouvez vous en douter, ce ne fut pas l’avis du Père Noël. Mais ce jour-là, quelque chose changea en elle. Elle décida de ne plus être cette femme soumise et dépendante qu’elle avait toujours été. Les choses allaient enfin changer. Elle fit ses bagages et après avoir creuvé les roues du traineau du Père Noël (c’est à dire tué quelques rennes) elle s’envola pour l’île Christmas dans le Pacifique, une des nombreuses résidence de son Santa Klauss de mari, pour s’y installer et monter sa propre entreprise. Enfin, la Mère Noël laissa tomber cet ordure de Père Noël. C’était le temps de la rebellion et du changement.

L’ insoupçonnable deuxième vie de Mère Noël…

Sa première grande décision fut que Noël, cette grande fête d’amour et de joie, ne serait plus seulement en décembre mais toute l’année. Elle décida que les cadeaux ne seraient plus forcément que pour les enfants mais pour tout ceux qui le méritaient, les allemands y compris. Elle décida que les cadeaux ne seraient plus forcément sous forme matérielle, adieu camions de pompiers, Playstation et autres Barbie pouffes pouffes, désormais les cadeaux seront des bienfaits pour l’humanité, la paix, l’amour, le respect pour tous et bien d’autres choses encore. Elle décida de garder son identité secrète et de s’engager dans l’histoire du monde, de voyager et d’oeuvrer pour de grandes causes humanitaires.

Une de ses premières oeuvres fut de s’engager pour les enfants de Calcutta auprès de Soeur Thérésa qui jamais ne trahira le secret de la Mère Noël, préférant invoquer Dieu dans la réussite de son entreprise. En Inde, elle fit construire des centaines de refuges pour femmes et enfants. Son oeuvre fut monumentale et grâce à elle et la complicité de certaines, pour Noël, c’est à dire toute l’année, des femmes et des enfants reçurent de l’amour, de la nourriture et de l’instruction.

Dans les années 60-70, elle se tourne vers les Etats-Unis et tente d’aider la population noire. Dans une discussion avec Martin Luther King, elle lui soufflera «j’ai fait un rêve… qu’un jour cette nation serait dominée par un clown et un gros M, faites quelque chose Mr King», ce jour-là, sans le savoir, elle avait ouvert la voie au plus incroyable discour des droits de l’homme. Elle soutint de nombreuses personnalités, comme Angelina Davis, une des plus importantes militantes des blacks panthers, qui fut emprisonnée pendant seize ans mais qui grâce au soutien quotidien de Mère Noël, survécut à cette dure épreuve et l’encouragea à se tourner vers les droits de la femme aux Etats-Unis. Elle milita durement contre la guerre au Vietnam et fut à l’origine de sa fin. On ne sait pas comment elle réussit cet exploit ou peut-être que les troupes américaines étaient juste trop faibles face à l’assaillant. Allez savoir, si Noël, c’est tous les jours, tout est possible.

En Afrique, elle est à l’origine de la décolonisation (elle avait menacé tous les grands chefs d’Etats de ne plus jamais avoir de cadeaux pour Noël). Elle décida par la suite, de disséminer les lutines qui l’avaient suivie après son départ, et qui en avaient aussi ras-le-bol de leurs lutins de maris, afin qu’elles s’infiltrent dans la société et qu’elles éjectent les dictateurs en place, afin d’instaurer un Noël pour tous également. La mission est encore en cours… elles ont également pour mission de distribuer des préservatifs et d’aider au mieux la population féminine dans leurs difficultés quotidiennes.

En tant qu’ancienne première dame de Laponie, la Mère Noël communique avec de nombreuses anciennes et nouvelles first lady, il existe d’ailleurs une société secrète où elles se réunissent tous les vendredis soirs afin de faire une belotte et boire un bon Chardonnay. Elles se conseillent entre elles, bavent sur leurs égoïstes de maris et se soutiennent mutuellement. La Mère Noël fut d’ailleurs une des plus ferventes supportrices d’Hillary Clinton dans l’affaire Levinsky ! Sans celà, Hillary n’en serait pas là et n’aurait pas aussi bien remonté la pente.

Les actions de la Mère Noël, remonteraient à bien plus loin que cela, dans les tréfonds de la mémoire humaine. On raconte qu’elle aurait été à l’origine de la révolution française poussant le peuple à se révolter. On raconte qu’elle aurait aidé les nations en guerre contre le nazisme, on raconte qu’elle aurait poussé de nombreux pays à donner le droit de vote aux femmes et le droit à l’avortement. Si vous commenciez une enquête sur la Mère Noël vous seriez surpris de ce que vous pourrez trouver. Une Louise Michel en puissance, une peintre qui refait le monde, une Fridha Khalo, une Soeur Emmanuelle soucieuse des autres, une Olympe de Gouges, Nelly Roussel et autres féministes convaincues, une battante à la Aung San Suu Kyi, à la Lucie Aubrac et autre Simone Veil, une reine de coeur, une écrivain qui réecrit sans cesse l’histoire, une femme puissante qui peut boulverser le monde d’un point de vue économique, social et politique. C’est la femme que nous pourrions être, que nous sommes, avec cette force de changement, de résilience, cette force d’avancer, c’est La femme de légende, c’est nous, c’est moi, c’est vous…

Aujourd’hui, la Mère Noël continue son oeuvre à travers le monde, il paraîtrait qu’elle se penche sur le sort du Moyen-Orient. Quoi qu’il en soit, elle continue son petit bonhomme de chemin, discrètement, mais sûrement. Elle est en chacun de nous. Et pour nous, mes chers amis, elle nous cherche un nouveau président, je lui souhaite bon courage.

A vous, chers lecteurs, lectrices, amis, amour, collègues et membres de ma famille je vous souhaite de joyeuses fêtes de fin d’années, et n’oubliez pas d’avoir une pensée pour elle si vous voulez que ce soit noël tous les jours!

A écouter:

A voir:

A lire:

Les Contes De La Mere Noël de Jean-Claude Colin et Théodore Ebel, nov 2000.
«Le Père Noël existe bel et bien, et qui plus est, il est marié à la Mère Noël. Tous deux vont vous faire voyager, via l’imaginaire de Jean-Claude Colin, dans des aventures fabuleuses, de l’Alsace au Canada, en passant par la Suisse, la République Tchèque, alors dépêchez-vous, prenez place dans le traîneau du couple Noël.»

You Might Also Like

No Comments

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.