A la Une

Exposition Super Héroïnes

Pour la seconde fois, des blogueuses se sont réunies pour organiser une exposition, cette fois-ci autour du thème des super héroïnes. Leurs illustrations, exposées jusqu’au 25 juin 2011, à la librairie Des Bulles et des Ballons, à Montreuil, revisitent avec humour et esthétique ces femmes aux supers pouvoirs qui nous font rêver.

Lors du vernissage, nous avons pu rencontrer certaines d’entre elles et les interroger sur leurs créations, l’occasion pour nous de découvrir des univers et des perspectives fort différentes en fonction des envies et de la personnalité de chacune.

Mady a dessiné quatre supers héroïnes : Wonder Woman, Poison Ivy, Super Girl et Electra. Inspirée par des artistes comme Bruce Timm, créateur de la série animée Batman, ou Frank Miller, célèbre dessinateur de comics, elle retranscrit dans ses illustrations un design stylisé et rétro pour mettre en scène ces héroïnes bien connues. « Dans les comics, les supers héroïnes sont très musclées. J’ai préféré rester dans le glamour, la séduction et le sensuel. Des choses très simples, très épurées. Je me suis fait plaisir. »

Patchouli s’est inspirée de son quotidien pour créer sa super héroïne : Silence Girl. C’est une femme capable de s’affranchir de tous les bruits nuisibles qui l’entourent : les caniches qui aboient sans cesse dans l’immeuble, le bébé qui fait ses dents depuis six mois et les pipelettes qui passent leur temps au téléphone.  » C’est directement inspiré  de ma vie, de ma volonté d’obtenir le silence absolu lorsque je le désire. Je pense que beaucoup aimeraient avoir ce super pouvoir. »

Zelba a voulu redonner à sa super héroïne une part d’imperfection, et c’est pour cela qu’elle a collé sur la toile une fourrure poilue sous les aisselles de son personnage. Le thème de l’exposition n’évoquant pas chez Zelba l’univers des comics américains, elle a préféré dessiner ce qui lui plaisait en y ajoutant une fraiche touche d’humour, offrant ainsi aux visiteurs une vision décalée de la super héroïne.

Lilieaimelenougat a organisé son illustration autour de jolis petits cadres dorés chinés, disposés les uns à la suite des autres pour offrir du mouvement à l’ensemble. « J’ai joué avec les cadres comme avec des bulles de BD. » Assumant son côté flemmarde, elle accole au dessin un slogan empli de procrastination : « Sauver le monde, oui, mais demain ». Avouons-le, les supers héroïnes aussi ont leurs vilains défauts.

Venez découvrir les belles réalisations de ces quatre talentueuses blogueuses ainsi que celles de leur huit autres camarades pour vous plonger dans l’univers détonnant des supers héroïnes. Et vous quels super-pouvoirs aimeriez-vous posséder ?

Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site internet : http://desfemmesetdesbulles.wordpress.com/

Librairie Des bulles et des ballons
57 Rue Robespierre
93100 Montreuil

You Might Also Like

No Comments

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.