Un autre point de vue

La tentation de Saint Antoine – Salvador Dalí

Cette œuvre de Salvador Dalí (1904-1989) a été réalisée en 1946 pour un concours d’affiches de films. Elle fait référence à Saint Antoine, appelé aussi Antoine le Grand, Antoine d’Égypte ou Antoine l’Ermite. A cette époque, l’ère Atomique, le bilan de la 2e guerre mondiale, et le début de la guerre froide, provoquent chez Dalí son entrée dans le mysticisme.

La tentation de Saint Antoine

Saint Antoine est considéré comme le fondateur du monachisme Chrétien. Riche jeune homme d’Égypte, inquiété par ce qu’il avait lu dans les Actes des Apôtres, il entre dans une église et entend l’Évangile du jeune homme riche. Il se sent concerné, et inquiété par son salut, distribue sa fortune le jour même et se retire dans le désert où il vit dans un fort abandonné. C’est le théâtre de ses guerres contre ses démons, parfois adoptant un allure féroce, parfois une allure sensuelle. Il meurt en 350 à 105 ans.

On reconnait bien Saint Antoine, le « Père des Moines » avec son auréole. On suppose que Dalí l’a représenté nu car dans les années 300 Dalí suppose que le désert est chaud mais que la clim n’existe pas encore, bien que cela reste à prouver. On ne sait pas d’où vient le crâne aux pieds du Saint, étant donné que les visiteurs se font rares dans le désert et qu’il n’avait pas de sherpa. Néanmoins ses disciples l’auraient rejoint dans le désert.

En ce qui concerne les monstres de la tentation, Dalí s’est clairement lâché. Le cheval représente la virilité et le pouvoir, les autres muses le sexe et la luxure. Au fond, une muse est à la bourre. On suppose que la tour de Babel qu’il porte, si c’est celle-ci, est un peu plus lourde que les bibelots que ses potes portent. Il a dû perdre à la courte paille. Au niveau de leurs jambes, un peu longues, on suppose que le jedi ou le maitre sith qui se trouve dans les pattes des muse s’est gouré de sort et leur a fait son pouvoir d’embellissement de jambes, qui rend pas top sur des pachydermes.

Enfin, qu’est ce que le jedi fait ici justement ? C’est peu clair, mais d’aucuns ont supposé que Dalí peignait en fait une scène du tournage de La guerre des étoiles, et qu’en réalité, le modèle qui se présentait à ses yeux ressemblait à cela :

Version alternative*

Mais les sources restent à vérifier.

* source : http://fabulations.tumblr.com/post/265201265

You Might Also Like

No Comments

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.