Concerts et festivals

Naosol and the Waxx Blend en concert

Naosol, vous l’avez peut-être découvert par le biais de PV Nova grâce à des sessions « Jam » sur des reprises de Seven Nation Army des White Stripes et Killing In The Name de Rage Against The Machine ou grâce à l’excellente interprétation folk et déjantée de Clint Eastwood de Gorillaz. S’en sont suivis un premier album et une première phase de médiatisation avec notamment des apparitions au Printemps de Bourges sur scène et dans CD’Aujourd’hui sur France 2.

Aujourd’hui, le groupe revient avec un nouvel EP et souhaite franchir un cap supplémentaire sur la route de la professionnalisation. La sortie de la galette et la présentation du dernier clip du groupe étaient donc l’occasion d’aller constater sur scène si Naosol and the Waxx Blend a ce qu’il faut pour espérer aller plus loin.

La soirée commence par la projection du clip de la reprise de P.I.M.P. de 50 Cent. La musique est bonne, le thème et la voiture flattent mon esprit geek, mais le reste un peu moins. A vrai dire je ne vois toujours pas bien le rapport entre la chanson et les images…


P.I.M.P // Naosol & The Waxx Blend // Clip Officiel

Enfin, il est temps d’entendre les bougres, pour l’occasion accompagnés de l’excellent PV Nova en guest.

Comme prévu, l’ambiance est au folk, avec une atmosphère tirant vers l’ouest américain grâce à la présence remarquée d’un Banjo. Les compos sont carrées mais on se frotte déjà au premier problème : elles sont rares… Sur leur nouvel album baptisé « Jim, Class Hero », on trouve une intro, la reprise de 50 Cent, deux compos et un melting pot d’hommages allant de Sugar Hill Gang à Rage en passant par House of Pain. L’interprétation est originale et sans défaut, mais à ce stade de la vie du groupe, ça ne suffit pas… Et des compositions en français sont presque indispensables pour espérer passer en radio un jour…

Côté présence scénique, Naosol maitrise son sujet, balance bien et pose une voie agréable avec justesse. Mais personnellement la seconde moitié du duo ne m’a pas séduit. Trop d’esbroufe pour un résultat sans grands moments : la sangle au niveau des genoux façon Korn n’a plus le charme de notre adolescence et poser une guitare électrique sur ses genoux pour jouer au bottleneck ne permet pas de faire du Ben Harper. Et quelques contacts visuels avec le public ne seraient pas de trop non plus… Ca ressemble à de l’attitude pour l’attitude, c’est agaçant et n’apporte rien.

Mais ces critiques ne doivent pas non plus occulter le principal : on passe un bon moment, la musique bouge bien et s’offre même quelques moments inspirés et véritablement originaux. Le reste du temps c’est de la bonne folk / pop / rock et c’est déjà pas mal.

Le mieux est donc d’aller se faire son propre avis en concert.

Le myspace : http://www.myspace.com/naosol

You Might Also Like

No Comments

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.