Concerts et festivals

Olivia Ruiz en concert

Nous sommes bien loin de la petite scène nantais d’il y a trois ans. Désormais, la célèbre Olivia Ruiz se produit en grande pompe dans les zéniths de France. En ce mercredi 9 décembre, c’est aux nantais qu’elle a offert un spectacle digne de ce nom !

Dès la première partie, le genre est annoncé ! Les Weepers Circus nous chantent leurs comptines sur des airs enjoués. Les fans de la chanteuse savent bien ce qui la relit à ce groupe moyennement reconnu : un goût pour la musique, le partage et la générosité. Après une demi-heure de mini-concert, les Weepers quittent la scène pour la laisser à l’ancienne Femme Chocolat devenue Miss Météore.

Le show commence par la projection du clip Belle à en crever sur fond de musique d’opéra. Juste magnifique ! Puis, dans un rock déganté, l’écran s’écroule pour nous dévoiler une Olivia déjantée, vêtue d’une belle robe ibérique dans les tons rouge et argent, des escarpins rouges aux pieds.

Le décor est à l’image du monde féerique que véhicule la chanteuse. Un immense miroir trône dans le fond, à droite de la scène tandis que des cages d’oiseaux sont suspendus aux lumières et des roses sont disposées un peu partout.

C’est partit pour une heure de spectacle avec une Olivia Ruiz déchaînée et généreuse. Des morceaux les plus méconnus (Quijote, Les crêpes aux champignons) aux plus célèbres (La Femme Chocolat, Elle panique) qui font lever la foule, la jeune interprète nous livre des versions rocks ou mélancoliques de ses chansons (J’aime pas l’amour au ukulélé). De même, la chanteuse fière de ses origines hispaniques, a chanté certains couplets de ses chansons en espagnol, nous faisant partager son univers et ce qui lui tient à cœur.

Bien que le public ait été grossit par plus de 5000 personnes depuis sa dernière venue à Nantes, Olivia Ruiz reste blagueuse et joueuse, n’hésitant pas à faire participer le public. On ressent avec bonheur, le plaisir d’être sur scène et l’envie de partager.

Le partage d’ailleurs, elle le fait également au stade des artistes, s’offrant un duo avec le chanteur de Weepers Circus ou invitant son petit frère, Toan, sur scène pour rapper sur la fin du Saule Pleureur.

Il y a eu de tout dans ce concert : séquence émotion, rire, rock affichant un sourire aux lèvres au millier de spectateurs présents !

Après avoir connu deux Olivia, il est temps de le dire : la petite chanteuse de la Star Académie est devenue grande, sans perdre la spontanéité de l’enfance.

You Might Also Like

1 Comment

  • Reply
    Ciskae
    13 décembre 2009 at 14:21

    Je l’avais vue en concert au Zénith de Nantes au printemps 2007, c’était pas mal du tout. Mais là, la mise en scène semble carrément plus poussée !! Dommage que j’ai loupé la date… ;)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.