Billet d'humeur macho

Les femmes, les hommes, et l’engagement

A partir du moment où votre belle commence à fêter vos anniversaires de rencontre, vous avez un problème. Cela signifie que c’est important pour elle, qu’elle se plait dans votre relation, et qu’elle n’a pas de raison d’y mettre un terme. Autrement dit qu’elle envisage le long terme. Autrement dit que doucement et sans vous en rendre compte, vous vous enlisez dans les sables mouvants de l’engagement. L’engagement, un problème vraiment ? Pas sûr. Mais engagement rime avec mariage, ou du moins concubinage. Un mot qui fini en ‘age’ quoi, puisque liés par le fait qu’ils ne sont envisagés sérieusement qu’à l’âge adulte.

Pourquoi est-ce un problème ? Peut-être parce que 50% des couples divorcent. Peut-être parce que si la tentation d’aller voir ailleurs n’est pas forte pour l’instant, vous n’excluez pas qu’elle le devienne, et vous savez pertinemment que le cas échéant, il sera autrement plus dur de prendre votre envol depuis votre nid partagé que depuis votre branche en solo. Peut-être parce que vous avez un cœur et ne voulez pas faire souffrir si vous deviez en arriver là, parce que quoi qu’il arrive cette personne restera particulière à vos yeux, car vous aurez fait un bout de chemin ensemble.

Cette décision n’est pas seulement difficile à prendre pour les hommes. Mais peut-être seront ils encore plus méfiants que les femmes. Les femmes doivent être poussées par leur horloge biologique. Et l’idée de famille ne leur fait pas toujours aussi peur. Déjà rappelez vous dans la cours de récré : pendant que nous les mecs on tirait des pénaux, elles jouaient au papa et à la maman. Qui était le père déjà… soit un ptit gars dont c’était l’amoureuse et qui était prêt à se faire chier à jouer à ça – parce que y’a pas d’autres mots – pour lui plaire. Soit un ptit gars qui à ce moment là avait probablement moins de testostérone que les autres Zidane là bas.

Toute la question est : qu’en est il 15 ans, 20 ans, ou plus, plus tard ? Est ce que le petit garçon s’y est finalement intéressé ? Est ce qu’on veut faire plaisir à notre copine ? Est ce qu’on se sent obligé de se ranger, parce qu’après on n’aura plus le temps de faire des enfants ou que sais-je ? Ou est-ce qu’on veut faire comme tout le monde ? Est ce qu’on se met ensemble parce qu’on veut une sécurité ? Le mariage a été critiqué pour ça, par Brassens : ‘J’ai l’honneur de ne pas te demander ta main’ ou quelque chose du genre. C’est vrai, pourquoi signer un bout de papier ? Qui a inventé ça déjà ? Si je n’ai plus envie d’être avec toi, je dois respecter mon serment car on a fait un contrat… de mariage ? Non, c’est vrai qu’il y a le divorce… Ah mais du coup en résumant le mariage ne serait-il qu’un serment qu’on fait en sachant qu’il peut être rompu ? Attendez je n’arrive plus à suivre là…

Alors comment font les gens pour franchir le cap ? Qu’est ce qui les pousse ? Est ce qu’il y a un déclic, une révélation ? Ou est ce que ça se fait petit à petit ? Est ce qu’il y en a un qui botte le postérieur de l’autre pour qu’il s’engage ? J’aimerais pouvoir donner la solution et faire un article utile, mais je n’ai pas la réponse. Et si ça marche pas ? Et si on fait partie des 50% qui divorcent ? Et si ce n’était pas si grave ? Et si… Et si. Et si la solution c’est de ne pas se poser de questions et de vivre au jour le jour. Si on se sent bien avec la personne, c’est peut-être suffisant ? On dit souvent que l’amour s’estompe au bout de quelques années. Et pourtant il reste 50% de couples qui tiennent. Eux aussi, ils se débrouillent comment ?

J’ai lu qu’il y a deux types de couples. Les couples liés par la passion. Et les couples meilleurs amis. J’ai lu aussi que l’Homme est prêt à vivre en couple tout en sachant que son conjoint n’est pas parfait, et en connaissant ses défauts. On dit qu’on fait des concessions. Ce qui tend à dire que l’Homme préfère vivre en compagnie, quitte à ce que le compagnon ne soit pas l’être parfait. C’est peut-être ça qui nous pousse à nous unir quand même ?

Des solutions pourtant existent. D’autres façons de voir les relations. Les couples qui ne sont pas exclusifs. La polygamie aussi . Je ne comprends pas trop pourquoi seulement les hommes peuvent être polygames, mais l’idée de la polygamie n’est peut être pas si absurde si on y réfléchit. Pourquoi sinon continuons nous d’avoir des pulsions après être mariés ? Est ce qu’on est fait pour vivre seulement à deux ? Mais est ce qu’une relation peut être aussi intense avec plusieurs personnes, qu’avec une seule ? Probablement pas non plus…

Vous l’aurez compris, c’est un article un peu différent cette semaine. Pas vraiment sexiste ou humoristique. J’apporte ici la preuve que même les machos se penchent sur la question de l’engagement. Et qu’on hésite parfois pour ne pas vous faire de mal mesdemoiselles :-) En aucun cas je ne dis être contre l’engagement, je trouve même que c’est noble et beau. Mais de là à franchir le cap il y a quand même de sérieuses questions à se poser. Et j’ai décidé d’en parler ici car je pense que ce sujet en interpèlera plus d’un(e). Si vous avez pu résoudre l’une des 300 questions que j’ai posé dans cet article, n’hésitez pas à donner votre avis pour que tout le monde en bénéficie !

You Might Also Like

4 Comments

  • Reply
    Lilith
    6 octobre 2010 at 23:06

    Comme Sekhmet, je suis une femme (jeune certes), mais je me pose exactement les mêmes question. Et je flippe!

  • Reply
    Sekhmet
    4 octobre 2010 at 21:19

    J’avoue que je dois avoir un sacré problème avec l’engagement… et je suis une femme !!

  • Reply
    Zinzoline
    4 octobre 2010 at 20:41

    J’aurais tendance à plussoier, souvent on voit des couples passionnels et des couples meilleurs amis. Vu que j’aime bien les verres à moitié vide, je me dis que les meilleurs amis ont simplement fait le deuil de la passion et évitent d’écouter le chant des sirènes. Sage ou déprimant? Maturité ou résignation? Je ne sais pas.

  • Reply
    Jérôme
    4 octobre 2010 at 17:46

    J’ai lu quelque part que seules 5% des espèces vivantes pratiquaient la monogamie, et que seul le pouvoir de l’Eglise catholique avait fait de la monogamie une loi, puis une tradition morale…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.