Humour, gloire et beauté

Nora à la Loge

Elle est jeune, elle est belle et elle est drôle. Ce mois-ci, rencontre avec Nora qui nous emmène dans un univers bien à elle où tout y passe : mecs, relooking, facebook, copines, travail et même ses toilettes.

Sur scène, elle se confit et nous dit toute la vérité (absurde, inavouable, irrationnelle et cachée au plus profond de chaque femme).

Save my brain : Pour ceux qui ne te connaîtraient pas encore, peux-tu te présenter en quelques mots ?

Nora : Pour ceux qui ne me connaîtraient pas encore, honte à vous.

Je suis Nora, j’ai 26 ans, et je joue un spectacle tous les mercredi, à 19h, à LA LOGE.

Je suis comédienne donc j’essaye de jouer autant que possible, d’ailleurs un des courts-métrages sortira bientôt avec une diffusion sur France 2 (« l’Antivirus » de B.Forgeard) mais surtout, j’ai envie de dire aux gens qu’ils peuvent être fan de moi sans avoir vu le spectacle sur FaceBook/noraonewomanshow et le mieux c’est encore qu’ils viennent !

SMB : Qu’est-ce qui t’as poussée à devenir humoriste ?

Nora : J’ai toujours écrit et je ne savais pas quoi en faire. Je passais beaucoup de casting, comme beaucoup de nanas sur Paris qui sont comédiennes, qui sont fraîches et pétillantes, 1m70, châtains, où l’on me disait la plupart du temps que je ne correspondais pas. J’allais souvent à des casting loupés du genre faire la couverture Des Femmes du Maghreb car je m’appelle Nora et du coup, les gens ont été hyper déçu quand ils m’ont vu donc je me suis dit au moins autant faire mes propres choses et montrer une vitrine d’un peu de qui j’étais et de mon univers, comme ça au moins, les gens savent qu’il ne faut pas me mettre sur une pub de chaussures ( voir son spectacle pour mieux comprendre).

SMB : Qu’est-ce qui a inspiré ton univers et surtout quel est-il ?

Nora : Dans ma tête c’est un petit peu confus et j’essaye que le spectacle soit également confus et décousu car je sais que personnellement, ça ne m’intéresse pas de voir des trucs hyper lisses, carrés bien qu’il y en a qui le font très bien, même si malgré tout j’essaye de faire un truc plus carré et plus pro. Je pense que mon univers est un peu barré, qui part dans tous les sens.

Je crois que je pars souvent, bizarrement, d’une situation qui ne me fait pas rire du tout et je me rends compte plus tard, avec du recul, de son potentiel comique et je développe ensuite.

J’essaye également de partir de petites tendances comme par exemple les émissions de relooking.

SMB : Quels sont les comiques qui t’inspirent, que tu aimes ?

Nora : Il y en a beaucoup que j’aime bien qui m’inspirent.

J’aime beaucoup Sarah Silverman qui est américaine, qui fait du Stand Up. Ce qui m’inspire beaucoup chez elle, c’est sa façon de dire des choses odieuses avec une certaine simplicité.

Après, dans les français qui montent, j’aime beaucoup le travail de Gaspard Proust.

Il y a beaucoup de gens que je trouve très bon même si à la base je ne suis pas forcément une grande fan de one man show.

SMB : As-tu eu des difficultés à t’imposer dans ce milieu réputé masculin ?

Nora : Il faut se donner toutes ses chances . Il y a même des gens qui me demandent si il faut coucher pour réussir.

S’il faut coucher pour s’auto-produire pour jouer dans un petite théâtre, imagine pour l’Olympia, tu as intérêt à faire la totale.

Plus sérieusement, je ne sais pas si je peux dire que je me suis imposée mais je trouve qu’il y a quand même de plus en plus de filles et de plus en plus de filles mignonnes. Les gens sont là à me dire : « toi, t’es mimi, on fait la différence » donc du coup toi tu es contente mais tu te rends vite compte qu’en fait quand tu vas dans deux ou trois plateaux, les nanas sont drôles mais en plus de ça elles sont canons.

SMB : Quels sont tes projets à court et à long terme ?

Nora : Je joue jusqu’au mois d’Avril à la Loge puis je vais approfondir mon spectacle cet été pour arriver avec un spectacle un plus affirmé, un spectacle un peu plus construit, il y aura beaucoup de nouveautés et même une chanson qui s’appelle « Harmonie Hormonale ». C’est l’histoire d’une fille qui déprime en période pré menstruelle. Voilà sinon d’autres petits projets d’écriture, de jeu mais rien d’assez concret pour le moment tout est en chantier !

SMB : A ton avis, que faut-il faire pour sauver son cerveau ?

Nora : Je pense qu’il est important de garder un esprit critique, actif.

Il faut aussi être hyper curieux, s’ouvrir à tous ce qui t’entoure et de le tourner en dérision, prendre le côté drôle des choses, d’essayer de savoir un peu ce qui a du sens et ce qui en a le moins et faire son propre jugement.

Regarder également ce qui nous entoure, même les choses qui sont parfois bas de gamme.

D’ailleurs, pour bosser mon spectacle, sur les conseils d’un ami, je suis allée voir ce qui se faisait de pire, ce qui ne faut pas faire.

Voilà ce qui pourrait essayer de sauver notre cerveau… SAVE OUR BRAIN.

Infos :

-> Sur scène tous les mercredis à 19 h jusqu’au 31 Mars 2010

Théâtre : La Loge

77 rue de Charonne

750011 Paris

-> Sera à Marseille au mois de Mars pour les 15 Ans du Festival Fest’Femmes

Site officiel : http://www.noraonewomanshow.com/

Son Myspace : http://www.myspace.com/cheznora

Réservez sur BilletRéduc : http://www.billetreduc.com/22510/evt.htm

You Might Also Like

1 Comment

  • Reply
    BEQUET
    19 octobre 2012 at 20:42

    j’ adore Nora depuis que je l’ai vu chez Ruquier.Quel talent et quel écriture!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.