Chroniques ordinaires Humeurs

Les magasins-concept

Vous avez entendu les dernières pub radio ? Les petits gamins qui disent à leur père « c’est cool qu’on n’aille pas au zoo, on préfère aller chez Ikea »… Eh oui ! Les magasins suédois sont LA sortie du dimanche pour certains. Sortes de magasins-concept avant l’heure, d’autres ont pris le relais depuis, avec chacun leurs spécificités.

Le but chez Ikea, c’est que, une fois rentrée, vous soyez obligée de faire tout le tour du magasin. C’est-à-dire que même si vous n’avez besoin que d’une planche pour votre étagère Billy, vous allez quand même avoir droit à un cours de géographie suédoise par noms de meubles interposés. On commence par les chambres, puis les cuisines, salles de bains… Jusqu’au capharnaüm. Ce fameux endroit où il est possible de tout acheter, depuis la bougie odorante jusqu’au miroir grossissant en passant par la balayette WC… Et au milieu de tout ça il y a les visiteurs du dimanche (si vous y allez un dimanche).

Il y a les gamins qui braillent, qui se roulent par terre, qui sautent sur les lits… Youkaïdi kaïda. Il y a les couples débordés, ceux qui ont laissé leurs gamins à la garderie de l’accueil, mais madame a le quatrième en route et des cernes comme des sacs postaux. Il y a les amoureux qui « se tiennent par la main, parlent du lendemain, du papier bleu d’azur que revêtiront les murs de leur chambre à coucher. Ils se voient déjà doucement, elle cousant lui fumant dans un bien-être sûr » (je ne sais pas vous, mais ce passage de Brassens m’a toujours déprimé). Et vous, au milieu de tout ça.

Bon, comme tous les dimanches, vous n’avez pas émergé très tôt et vous vous êtes contentée d’une tasse de thé au réveil. Alors vers midi et demi, l’appel de la boulette à la sauce aux airelles se fait pressant. Ca fait aussi partie de l’idée du magasin. Couper sa visite pour cause de petit creux n’est plus une excuse. Vous pouvez manger, pour pas cher et en plus exotique. Que demande le peuple ?

Dans un autre genre, vous avez Nature & Découvertes. Ou comment faire oublier à une citadine qu’elle est en pleine ville. Les murs de bétons sont recouverts de fausse vigne vierge, le vert et le marron sont les couleurs dominantes et les produits sont bio. Une grenouille mécanique vous gonfle en coassant à chaque passage. Ici, pas de restaurant sur place mais vous avez quand même la tisane-qui-n’a-pas-de-goût-et-qui-donne-envie-de-pisser-mais-qu’on-en-boit-quand-même-parce-que-c’est-bio-et-surtout-que-c’est-gratuit. Pas question de sortir avant d’avoir vidé le gobelet en carton (recyclable).

Et puis il y a le petit dernier. Merci. C’est comme ça que ça s’appelle et c’est dans le XI°. La version bobo du genre. Avec salon de thé. Un vrai loft, agréable pour une ballade (et on me proposerais d’habiter dans un endroit pareil je ne dirais pas non…), avec des produits chers. Une sorte de Colette équitable, quoi. Et justement, chez Colette il y a un bar à eau. Plus hype mais moins green washing. Chacun peut y trouver son compte, comme cela…

You Might Also Like

3 Comments

  • Reply
    nath the parisienne
    24 novembre 2009 at 12:30

    alors là, IKEA le weekend, c’est juste héroïque … ? ou plutôt … ?
    quant à MERCI, je suis devenue fan : j’en suis à la saison 3 sur mon blog, et bientôt arrive la saison 4 ! Il faut que je retourne voir la fiat 500 enguirlandée!

  • Reply
    Désirée
    23 novembre 2009 at 12:53

    Ikea le week end, c’est pour ceux qui ont une overdose de patience et qui aime la foule en folie! Ah non, très peu pour moi, j’aime les enfants, mais pas quand ils sont une centaine à hurler et courir dans tous les sens et les parents qui ne disent rien. Quand je pense aux pauvres employés!

  • Reply
    La perchée
    23 novembre 2009 at 12:16

    Ikea un dimanche … faut être zinzin.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.