Chroniques ordinaires Humeurs

La superstition

Quand on vous dit chat noir, échelle, pleine lune, fer à cheval, chiffre 13, ça provoque une crise de boutons plus grave que celle lors de votre adolescence ? Ça vous colle la frousse et vous n’osez plus sortir ? Vous allez essayer de me planter un pic dans le cœur ? Ou est-ce qu’au contraire vous en riez et passez exprès sous l’échelle, histoire de prouver à votre meilleure amie Bérangère que ce ne sont que des bêtises ? Le plus drôle c’est si vous vous foulez la cheville juste après, mais ce n’est que du  hasard, évidemment, et Bérangère rigole bien. Les superstitions, on en compte des dizaines et quand lors d’une soirée l’ambiance retombe, vous pouvez faire votre maligne avec des questions existentielles comme : pour le fer à cheval, l’ouverture vers le haut ou vers le bas ?

Vous avez vu, c’est vendredi 13 aujourd’hui… Ça vous dit, un petit récapitulatif des superstitions les plus fréquentes, histoire de vous ronger encore plus les ongles ? Allez, soyons fou ! Commençons déjà avec les porte-bonheurs communément utilisés :

– La patte de lapin : personne n’a pensé au lapin désormais tripattes quand on a déclaré sa quatrième porte-bonheur… Pauvre lapinou ! Le lapin est un symbole de la fertilité, c’est une partie qui est mise à sécher puisqu’immangeable, tandis que le reste du lapin est englouti par toute la famille. Si j’étais un lapin, je vous garantis que je ne vous souhaiterais pas de la chance…

– L’échelle à 13 barreaux : personnellement, je ne la connaissais pas, celle-là. C’est un peu illogique alors, non, que passer sous une échelle porte malheur ? Que se passe-t-il lorsque l’on passe sous une échelle à 13 barreaux ? Où faut-il posséder une telle échelle pour avoir de la chance ? Bonne chance pour caser une échelle dans un petit appartement… Peut-être faut-il, à défaut de passer sous l’échelle, grimper sur elle ? Le nettoyeur de carreaux risque de faire une drôle de tête, mais s’il est sexy, c’est que l’échelle a fait son œuvre ! Evitez juste la jupe moulante.

– Le trèfle à quatre feuilles : ça me rappelle beaucoup de souvenirs d’enfance, lorsque je m’évertuais à trouver des trèfles à quatre feuilles dans le jardin. Je n’en n’ai jamais vu un seul de ma vie… Aurait-ce été un signe ? Cela expliquerait-il pourquoi je suis maladroite et que je me cogne TOUJOURS le pied quand je ne porte justement pas mes chaussons ?

– Le fer à cheval : alors, pour vous il doit être disposé l’ouverture vers le haut ou vers le bas ? Si je peux me permettre de vous donner un conseil, pensez surtout à bien le visser au mur… Sait-on jamais si votre patte de lapin n’aurait pas perdu de son efficacité depuis le temps qu’elle est à votre cou (beurk) !

– Le jeté de pièce dans la fontaine : on oublie, c’est la crise ! Vu la rapidité à laquelle les banques s’enrichissent à nos dépends, qui sait si la fontaine du coin n’est pas en fait une succursale de la Société Générale ! Vous ne trouvez pas que le monsieur en pierre qui fait pipi dans la fontaine a un faux air de Jérôme Kerviel ?

– Voir une étoile filante : ça doit être le porte-bonheur le plus dur à obtenir et c’est probablement ce qui en fait sa magie. Il n’empêche que si l’on était à la place de la météorite qui se dégrade au contact de notre atmosphère, ça ferait moins romantique ! Alors la météorite qui nous voit, pauvres humains, s’émerveiller de sa dégradation, elle doit nous maudire ! Une météorite qui maudit, oui bon, d’accord…

– Croiser les doigts : ça, tout le monde connaît ! Qui d’entre nous n’a jamais dit à Bérangère que « je croise les doigts pour ton oral, ma poule ! ». D’autres sont plus inventifs : « Je croise les doigts, les doigts de pieds et même les bras, les yeux et les cheveux ! ». C’est beau, l’amitié ! Douloureux, mais beau !

D’autres porte-bonheurs existent, qui sont plus personnels, comme le doudou des 2 mois de Bérangère, complètement déchiqueté mais absolument utile lors d’un entretien d’embauche (tant que futur boss ne voit pas le bout de tissu qui a accueilli votre bave de bébé…), ou encore le médaillon offert par mamie pour vos 18 ans en forme de cheval. Totalement démodé avec le plaqué or qui se décolle, mais les sentiments ne connaissent pas la mode, non madame ! Le problème, c’est que les porte-bonheurs ne sont pas légion face aux porte-malheurs. J’en ai compté presque 20, rien qu’en visitant un seul site ! Préparez vos porte-bonheurs, vous allez souffrir :

– Le chat noir : c’est comme pour le lapin, cette pauvre bête n’a rien demandé aux humains et on les enquiquine sans arrêt, leur attribuant des pouvoirs insensés ! C’est tellement beau un chat noir, qu’est-ce qu’il y peut s’il est né comme ça ? Tu y peux quelque chose, toi lectrice qui est blonde ? Non mais.

– Se passer le sel de main en main : et on se le passerait comment alors ? De pied en pied ? De nez en nez ? Les esquimaux se disent bien bonjour en se frottant le nez, mais je ne suis pas sûre que cette solution s’adapte au monde culinaire : ATCHOUM ! Attention, cette superstition peut poser de sérieux problèmes dans le couple : « Chérie, tu me passes le sel ? » « Non. ». Dur.

– Ouvrir un parapluie à l’intérieur d’une pièce : c’est malin, ça ! Comme je fais si je n’ai pas de jardin ou de terrasse ? Je toque chez le voisin ? S’il est sexy comme le nettoyeur de vitres, vous pourrez encore remercier votre patte de lapin à la rigueur (ôtez-la ou cachez-la si votre voisin vaut le coup, par contre. Pas très sexe le machin.)

– Renverser une salière : HA ! Ça, c’est la vengeance de chéri parce que vous n’avez pas voulu lui passer le sel. Dur. Cassez son miroir, ça lui apprendra à ce goujat ! Mettez votre appartement à sac, quoi, comme ça c’est fait.

– Passer le balai ou se couper les ongles après 18 heures : si vous avez cours ou que vous travaillez jusqu’après l’heure fatidique, pensez à passer votre balai avant d’aller travailler (la tête dans le cirage à 6 heures du matin, à la place du Powerplate, pourquoi pas !) et d’avoir toujours sur vous un coupe-ongle. Attention à ne pas vous faire repérer par big boss, par contre ! Déjà que la patte de lapin en voie de décomposition c’est limite…

– Croiser un chacal avant de croiser un humain : c’est la meilleure que j’aie pu trouver ! Le jour où vous rencontrerez un chacal près de chez vous, appelez-moi s’il vous plaît ! A moins qu’on ne parle de chacals à deux pattes, en fait : votre propriétaire, votre colocataire ou peut-être big boss ?

Arrêtons là, car il est possible de passer trois jours à lister tous les porte-malheurs qui existent, certains bien anodins et d’autres franchement improbables. En regardant la définition de la superstition sur internet, il y est dit que c’est un comportement irrationnel pouvant mener jusqu’à la superstition maladive. Ne regardez pas votre patte de lapin ou le doudou de Bérangère de cette façon, voyons, vous n’en n’êtes pas là ! D’où vient la superstition, pourquoi croyons-nous à ces choses ? Ça ne date évidemment pas d’hier, on la date environ du XIV siècle, elle est une conséquence de la religion si l’on peut dire et elle concernait l’idolâtrie de faux-dieux. Depuis elle a évolué dans un sens plutôt péjoratif, jugée irrationnelle. Edmund Burke disait que « la superstition est la religion des âmes faibles ». Sans aller jusque là, la superstition est parfois aussi un jeu, peut-être une façon d’essayer de contrôler ce qui est contrôlable dans une vie, d’essayer de tout faire pour éviter les malheurs en se tranquillisant par des détails de ce genre. En étant superstitieux on prend surtout le risque de s’inquiéter de tout, d’avoir peur de tout et c’est bien dommage d’envoyer un coup de pied dans le chat noir qui est venu quémander une caresse, non ? Paul Carvel, lui, disait que « la superstition porte malheur ». Oui, surtout au lapin et au chat.

Allez, une petite dernière juste pour rire : « Araignée du matin, chagrin ; Araignée du soir, espoir ». Histoire de psychoter encore plus quand vous voyez une araignée ! Hé hé hé.

You Might Also Like

8 Comments

  • Reply
    Lou
    13 juillet 2012 at 17:07

    J’adore! Pareil suis partie en vrille ce matin sur le thème vendredi 13! Pas superstitieuse mais bon prête à toucher du bois juste au cas où…

  • Reply
    Désirée Blum
    14 novembre 2009 at 20:04

    Je n’ai trouvé aucune superstition qui irait dans ce sens en tout cas! Tant que tu ne rencontres pas un chacal dans un couloir, ça va… XD

  • Reply
    Ciskae
    14 novembre 2009 at 14:22

    En rentrant chez moi hier soir je suis tombée nez à nez avec une chauve-souris entrée par mégarde dans la cage d’escalier de mon immeuble. Elle tournait dans tous les sens autour de moi !! Ha ahahah ! Est-ce que la vision d’une chauve-souris un vendredi 13 annonce un mauvais présage ?

  • Reply
    Justine
    13 novembre 2009 at 23:04

    merci pour le bon moment, j’en ai appris de bonnes!

  • Reply
    Lilith
    13 novembre 2009 at 21:52

    Ni chat noir, ni échelle, ni parapluie aujourd’hui et pour, j’ai eut une journée de m*rde… Allez comprendre!!

  • Reply
    Désirée Blum
    13 novembre 2009 at 18:09

    J’ai du naviguer sur deux trois sites pour trouver ces perles, mais j’ai trouvé ça tellement hallucinant que je ne pouvais pas ne pas le mettre dans mon article! ^^

  • Reply
    Caro
    13 novembre 2009 at 11:26

    Merci pour le fou rire du matin ! xD

  • Reply
    Tamagochan
    13 novembre 2009 at 8:37

    Hihihi, « Passer le balai ou se couper les ongles après 18 heures », nan même c’est quoi ça??? Où as-tu trouvé cette perle? C’est connu comme superstition? Franchement, elle est sublime, c’est tellement insensé! Bah oui, parce-que toutes les autres sont vraies, cela va de soit. Il suffit de tomber sur le chacal qui habite en face de chez moi ou sur Gugus, l’épouvantable chat noir de ma boulangère pour en être persuadé…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.