Séries TV

Private Practice

L’arrivée récente de la nouvelle saison de Grey’s Anatomy sur TF1 me pousse à vous présenter ce mois-ci sa petite sœur centrée autour du personnage d’Addison Montgomery : Private Practice.

Stagnant autant dans sa vie de doctoresse-obstétricienne que dans sa vie amoureuse, Addison Montgomery (Kate Walsh) réalise le fantasme de tout être humain : plaquer sa vie, sa ville, ses amis pour tout reconstruire !

C’est à la fin de la troisième saison de Grey’s Anatomy, lors d’un cross-over, que nous découvrons une Addison filant en voiture vers la Californie, direction Santa Monica. Elle va y retrouver ses meilleurs amis, le couple Sam et Naomi Bennett, directeurs d’un cabinet médical privé, qui incarnent pour elle la réussite complète. Mais la réalité est toute autre ! En effet, son modèle marital lui annonce son récent divorce. Voilà une Addison davantage en proie aux doutes et aux questionnements existentiels.

Dans le très chic cabinet d’Oceanside Wellness, Addison fait la connaissance du ténébreux Peter Wilder (Timothy Daly), médecin adepte des médecines parallèles mais également de Violet Tuner (Amy Brenneman), la psychothérapeute totalement névrosée et de son acolyte Cooper Freedman (Paul Aldelstein), le pédiatre du cabinet.Il y a également Dell (Chris Lowell), l’assistant médical et sexy surfeur et pour terminer, l’insupportable Charlotte King (Kadee Strickland), directrice de l’hôpital Saint-Ambrose situé près du cabinet.

Tout ce beau petit monde va se croiser, s’apprivoiser, s’aimer, se désaimer, se haïr ou se chamailler durant déjà deux saisons.

Private Practice présente une nette différence par rapport à sa grande sœur. Ici, pas d’internes en apprentissage tentant de s’attirer la sympathie de ses supérieurs. Les médecins présents au cabinet sont tous de grands pontes de leur spécialité médicale et n’ont plus rien à prouver. Les personnages sont des adultes matures, avec des problèmes et des questionnements de « grandes personnes » tel l’infertilité, la maladie, l’engagement, la peur de vieillir, le mariage et le divorce… Il est évident qu’avec Private Practice, Shonda Rhimes a souhaité toucher un public plus féminin et plus âgé.

En conséquence de cette maturité, les sujets traités sont finalement plus ordinaires et moins spectaculaires que dans Grey’s Anatomy. Cette « normalité » permet une meilleure identification personnelle lors des situations autant pour le spectateur que pour les personnages. Ainsi, les situations humaines présentées offrent une réelle possibilité de réflexion par rapport au sujet moral donné.Bien entendu, la série n’est pas dénuée d’humour, avec des situations cocasses et des dialogues toujours vifs, offrant aux téléspectateurs quelques phrases cultes !

Avouons, tout de même, deux petits défauts recensés mais rapidement corrigés. Le premier concerne la personnalité des personnages parfois difficile à cerner. Nous ressentons une certaine confusion de la place à tenir pour chaque personnage. Il semblerait que les scénaristes eux-mêmes n’aient pas d’idées concrètes du rôle que chacun doit tenir. Néanmoins, ce souci se corrige assez vite après plusieurs épisodes et les personnages trouvent enfin chacun une fonction définie dans le cabinet.Le second défaut s’attache au rythme de la série. Effectivement, la première saison possède quelques longueurs pouvant lasser le téléspectateur qui ne souhaite s’accrocher davantage. Bien que corrigé durant la seconde saison, qui bénéficie d’un rythme nettement plus soutenu, il est évident que ce « détail » a pu cruellement faire défaut à la série.

En conclusion, les adorateurs de Grey’s Anatomy ne devront pas s’attendre à retrouver un nouveau Grey’s Anatomy. Les internes du Seattle Grace en mal de reconnaissance et d’amour font place à des adultes quadragénaires tâchant de mener leur vie malgré leurs handicapantes névroses.

Bien que Private Practice soit techniquement la petite sœur de Grey’s Anatomy, il apparaît clairement que cette place de benjamine ne lui rend guère justice !

You Might Also Like

1 Comment

  • Reply
    Désirée
    3 octobre 2009 at 11:43

    J’adoooooooooore cette série, mais elle ne passe pas encore sur les chaînes françaises (celles que je capte en tout cas)!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.