Créateur de mode

Hermès

Hermès est reconnue dans le monde entier comme un symbole du luxe à la française. Cette entreprise plus que centenaire se consacre aujourd’hui à des domaines des plus variés, comme nous allons le voir par la suite.

Un peu d’histoire.

C’est en 1837 que Thierry Hermès, issu d’une famille protestante qui a fui l’Allemagne, fonde Hermès. A l’origine, son atelier est avant tout destiné à la fabrication d’accessoires pour l’équitation, selle et harnais. Par la suite, le développement des voyages conduit la maison Hermès à s’intéresser à la bagagerie. Un destin assez parallèle à celui de Louis Vuitton, qui a lui aussi changé son fusil d’épaule avec l’arrivée de la vapeur. Au fil des années, l’activité de la maison Hermès s’est diversifiée, pour atteindre le large éventail qu’on connaît aujourd’hui.

Maroquinerie.

La maroquinerie est un développement logique qui suit les produits destinés à l’équitation. Le matériau de base étant le même, le cuir. Au milieu des années 1910, Hermès obtient l’exclusivité de l’exploitation du système de fermeture éclair, qu’il utilise allègrement sur ses produits de maroquinerie. C’est en 1922 qu’apparaissent les premiers sacs à mains au catalogue Hermès. Toutefois, le plus connu d’entre eux, qui fait en partie la renommée de la maison, apparaît en 1935. Alors dénommé Sac à Dépêches, il se rendra célèbre sous le nom de Kelly, après que la princesse Grace de Monaco se fut montrée arborant au bras un exemplaire.

Prêt-à-porter.

Impossible de présenter un créateur sans parler de prêt-à-porter. La direction artistique des collections est aujourd’hui confiée à Jean-Paul Gaultier.

Des créations généralement plus classiques que pour ses collections propres, tournées autour de la tradition maison, à savoir le travail du cuir et des peaux. En voici un exemple à travers la dernière collection (Automne Hiver 2010), au look aviateur. Avant Jean-Paul Gaultier, la direction artistique a un temps été entre les mains de l’avant-gardiste Martin Margiela.

Soie.

Le Carré Hermès est sans doute un des accessoires de mode les plus célèbres au monde. Fabriqué avec un soin minutieux et existant dans des variétés infinies, il s’est notamment fait remarquer dans Le Diable s’habille en Prada. La terrible rédac’ chef de Runway, Miranda Priestly opte pour le blanc, tout simplement. Avec un solide stock constitué au moment de l’arrêt de la production.

Autres activités.

Hermès est présent sur de nombreux fronts, nous l’avons vu. Ainsi, le parfum est également une des activités de la maison. Le dernier en date se nomme Kelly calèche, en hommage d’une part à Grace Kelly et d’autre part au logo de la maison.

On note également une collaboration avec des tribus touareg pour la fabrication de bijoux en argent. Egalement, plusieurs constructeurs automobiles se sont tournés vers Hermès pour la réalisation de modèles spéciaux. Hermès a notamment fait le grand écart en 2008, avec la plus populaire (une 2CV pour les 60ans du modèle) et la plus démesurée (une Bugatti Veyron à 1 500 000€) des voitures françaises.

Enfin, la Montre Hermès est une filiale suisse créée dans les années 1970 et dédiée, comme son nom l’indique, à l’horlogerie.

You Might Also Like

No Comments

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.