Cornelia Funke – Coeur d’Encre (trilogie)

Vous aimerez aussi...

7 réponses

  1. julie dit :

    coucou! Bon je vois bien que je suis un peu en retard d’un an sur cette discussion, mais voilà, je voulais juste signaler que la langue originale de la trilogie est loin d’être l’anglais : Cornélia Funke est une auteur allemande, qui a donc selon toute logique écrit sa série « Tintenwelt » en allemand. Le livre n’a été traduit qu’ensuite en anglais par Anthea Bell en 2003. Voilà, comme je fais mon mémoire dessus, je me devais de rectifier…
    :)

  2. Je suis d’accord avec toi, cam, les livres en VF perdent l’esprit de l’auteur à cause de la traduction qui n’est souvent pas vraiment à la hauteur.

  3. fifo dit :

    J’ai lu le premier tome de coeur d’encre et comme toi un peu de mal au début mais oui les personnages et la façon d’écrire de Cornélia nous empêche de fermer le livre!

  4. Cam dit :

    J’ai regardé sur Amazon, ils sont autour de 7 euros en anglais. Alors je vais les commander en anglais. Dès qu’il s’agit de littérature jeunesse j’aime mieux lire les bouquins en VO. On garde plus l’esprit du livre qu’en VF selon moi :) Et puis comme ça ça me permet de les avoir à un prix plus abordable!! :DD

  5. Je suis très contente d’avoir pu convaincre quelqu’un! =D C’est vrai que les livres sont assez chers, ils sont assez gros aussi, mais je crois qu’ils le sont moins (chers) que les Harry Potter. En tout cas je confirme, ça vaut le coup!

  6. Cam dit :

    J’ai croisé le chemin de cette trilogie en surfant sur la toile et j’avais été intriguée par le titre et la couverture, j’en avais donc lu le résumé et je m’étais dit: « à lire, un de ces quatre! » Mais là ton article m’a définitivement convaincue et dès que j’aurai deux trois sous de côté je m’attaquerai à la lecture de cette trilogie qui, ma foi, m’a l’air vraiment géniale!
    Merci pour cet article! :)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.