Horoscope

Horoscope n°18

Le monde est en train de changer. Chaque jour qui passe nous éloigne de plus en plus de cet endroit merveilleux où les hommes et les femmes vivent en paix, où la liberté et la vérité triomphent… Nous sommes désormais passés dans une ère où seule la Rédac Chef sera la seule et unique source de lumière. Car après tout, Notre Rédac Chef bien aimée n’est-elle pas la meneuse avisée d’une bande de chroniqueurs d’élite ? N’a-t-elle pas le sens inné du leadership pour dominer ainsi des esprits aussi supérieurs ? Pensez y, jeunes (et moins jeunes, faut pas être difficile) lectrices écervelées, lorsque vous vous étalerez avec plus ou moins d’élégance sur le sable chaud des plages ou sur les pelouses des parcs. Ça ne changera rien à votre vie, mais ça lui fera plaisir…

BELIER :

Ce mois-ci, pour satisfaire mes envies culinaires, je vais vous donner la recette d’un mois réussi : Prenez un soupçon de sourire, une pincée de joie de vivre, un horoscope poignant, un nuage de bonne humeur, la photo dédicacée du chroniqueur d’élite que je suis, un saupoudrage généreux d’amour et d’eau fraîche, et surtout, évitez le plus possible les contacts intimes avec les Balances, les Poissons et les supporters du PSG, parce qu’il est hors de question que leurs espèces respectives se perpétuent, en dépit de ce que peuvent dire Yann Arthus Bertrand et Notre Sainte Rédac Chef, qui va encore m’accuser de discrimination zodiacale… En tout cas, amies Béliers, ce mois-ci comme tous les mois, je vous aime ! Alors, heureuse ?

TAUREAU :

« Quelle athlète ! », « Regardez moi ce corps de rêve !! », « Quelle foulée athlétique ! », « Quand est ce qu’on mange ? »… telles sont les interrogations que vous allez susciter autour de vous lorsque le commun des mortels, satisfaits de sa propre graisse, vous croisera, vous, en plein jogging, la brassière suintant la transpiration et collée à votre poitrine frémissante, votre taille fine et vos cuisses musclées, se détendant après chaque foulée délicate,… Vous l’aurez compris (enfin, j’espère, parce que sinon, vos qualités intellectuelles sont très loin de vos sémillantes qualités physiques !), vous l’aurez compris, disais-je, vous allez acquérir un corps presqu’aussi parfait que celui des Vierges. Alors, heureuse ?

GEMEAUX :

Ce doux mois de juin symbolise le retour des beaux jours, avec l’arrivée officielle de l’été, date presque aussi importante que celle des soldes ou celle de la parution imminente de l’autobiographie de Notre Sainte Rédac Chef (« Comment dominer des chroniqueurs pour les Nuls ? »). Vous allez pouvoir ressortir les minis jupes, les minis shorts, les minis débardeurs et tout ce qui est mini et que vous pouvez ressortir. Vous pourrez enfin affoler les terrasses de café, les beaux gosses dans les parcs et jardins et les agents des forces de l’ordre lors des contrôles divers et variés. Vos tenues émoustilleront le plus affermi des jésuites et tentera un cardinal, même à jeun ! Le tout bien sûr si vous avez le physique adéquat pour respecter ce divin horoscope… Après, dites vous que la beauté est dans l’œil de celui qui regarde… Ou pas… Alors, heureuse ?

CANCER :

Votre volonté sera sans faille ce mois ci, d’autant plus que le régime que vous avez entrepris s’avérera nécessaire. Il est plus que temps en effet de faire disparaître les plis, les bourrelets et autres replis disgracieux qui feront fuir les éventuels prétendants que vous auriez pu avoir cet été sur les plages. Vous pourrez donc, si telle est votre volonté, remettre ce charmant et au combien seyant petit maillot de bain 2 pièces que vous aviez subrepticement dérobée à votre cousine Gémeaux. Votre douce volonté vous fera donc renoncer à toutes les joies de ce mondes : glaces 6 boules, kebab, boissons issues de la fermentation du houblon,…toutes ces joies qui font de ce monde l’équivalent le plus prononcé du Paradis terrestre… Alors heureuse ?

LION :

Vous allez recevoir une récompense digne de vos mérites personnels. Votre compétence, votre valeur intime vont vous valoir la reconnaissance et la gratitude de vos supérieurs et de vos amies. Pourquoi, allez vous me dire de cette voix si douce et si sensuelle que j’en perds très vite tous mes moyens ? Parce que tout simplement, vous n’allez pas profiter du retour des beaux jours. Non pas pour votre zèle professionnel, mais parce que votre peau grasse ne peut pas supporter les agressions de notre cher ami le Soleil. Vous resterez donc cloîtrée dans votre bureau, puisque chaque sortie risque de déclencher aussitôt chez vous l’acné la plus purulente qui soit. Le mois de juin va donc se dérouler pour vous dans une pièce sombre sans fenêtre avec un ventilateur arthritique ! Alors, heureuse ?

VIERGE :

Un sage a dit un jour « Errare humanum est », mais, vous, vous vous en foutez comme de votre première paire de collants, vous n’êtes pas humaine. Vous êtes bien plus que cela, et vous le savez, car depuis votre naissance, le bonheur et la félicité auréolent conjointement votre front léger de nymphe urbaine. Après tout, Louis XIV lui-même n’était il pas Vierge ? Il poussa même la perfection jusqu’ à attendre le 1er septembre pour mourir, afin d’être sûr de décéder sous le signe de la Vierge. N’est ce pas la preuve éclatante de notre supériorité zodiacale, supériorité qui va une fois de plus, vous permettre, à vous, amies Vierges, de passer un mois plein de bonheur !!!! Alors, heureuse ?

BALANCE :

Avez-vous remarqué, amies Balance, qu’à chaque fois que l’on regroupe 12 bonshommes autour d’un seigneur et maître de ma trempe, il y a un traître parmi eux ? Jésus et ses 12 Apôtres ? Charlemagne et ses 12 pairs ? Arthur et ses 12 chevaliers, à chaque fois, il y en a un qui est parti en vrille, dévoré par l’ambition, l’amour ou autre activité folklorique moyenâgeuse. Alors, comme il ne faut un, et que je ne peux pas accuser sans preuves les Poissons (la Rédac Chef me fait peur !), ça va vous tomber sur le râble !! Je sais, vous allez encore me dire que je vous en veux… Mais que voulez vous, je suis triste, je suis seul, je suis malheureux… Il faut bien que je passe mes nerfs sur quelque chose ou sur quelqu’un ! Dites vous que, pendant ce temps là, au moins, je pense à vous ! Alors, heureuse ?

SCORPION :

Ce mois-ci va être celui du bilan. Nous arrivons en effet au milieu de l’année, il est plus que temps de voir si les bonnes résolutions que vous aviez pris (dans un état éthylique fortement avancée, dirons les mauvaises langues dont je suis) sont bien parties. Le sport : vous avez les mêmes bourrelets disgracieux. Les amours : vous êtes aussi désespérément seule qu’avant, les bourrelets n’arrangeant rien. Le boulot : toujours le même salaire de misère, vos bourrelets susnommés faisant fuir jusqu’au comptable boutonneux et bossu qui vous a dit que vous ressembliez à sa mère infirme. Heureusement que cet horoscope magnifiquement rédigé sera là pour compenser le vide de votre vie ! Mais faut quand même vous décidez à vous bouger les fesses, mes jeunes amies !!! Alors, heureuse ?

SAGITTAIRE :

Vos économies risquent d’en prendre un sérieux coup en plein dans la face ce mois ci. Dois-je prononcer le nom de leur odieux ennemi, quitte à m’attirer les foudres divines ? Ce sont les soldes, voilà le mot impie est lâché !! Cet adversaire brutal et sans pitié va dévorer votre maigre pécule, que vous aviez patiemment et sagement mis de côté au cas où des jours plus sombres viendraient jeter le voile sur votre vie sereine et enjouée que l’illumine hebdomadairement ! L’Ennemi usera et abusera de l’envie qui illuminera vos yeux lorsque votre cousine Vierge vous montrera ce magnifique débardeur d’un grand couturier dont elle a fait baisser le prix de 75%, uniquement par l’effet de son charme, dont vous êtes également jalouse ! Vous serez donc dans la dèche, mais vous serez bien sapée. Alors, heureuse ?

CAPRICORNE :

Vous profiterez des beaux jours et du retour des tricots de peaux moulants pour retomber en enfance. Vous ne ferez pas que vous émerveillez lorsque vous entrerez dans un zoo, ou encore faire des roulades dans la pelouse, juste pour avoir l’air bourrée ! Vous n’aurez pas non plus cette innocence enfantine dans le regard, innocence qu’il est au combien plaisant de détruire lorsque l’on est absolument sans cœur (un peu comme moi, quoi). Non ce mois ci, le principal trait d’enfance qui réapparaîtra chez vous sera celui de l’incontinence, car il faut bien vous l’avouer, la lecture répétée et prolongée des mes écrits est nocive pour la santé et cette nocivité se manifestera de manière fort peu ragoûtante et au combien peu féminine ! Mais en dépit de ça, je vous aimerais toujours plus que les Poissons. Alors, heureuse ?

VERSEAU :

Un signe d’eau en pleine canicule pré estivale ? Les divinités, qui ne sont pas réputées pour la souplesse de leur esprit ou encore pour leur sens de l’humour plus qu’approximatif (elles ne rigolent qu’aux blagues de la Rédac Chef, c’est dire l’esprit tortueux qui les anime). Elles ont décidé de manière quasi unanime (Bacchus était trop bourré pour lever le bras), que vous alliez en baver sévère et que j’allais être le bras armé de cette vengeance éternelle. La sécheresse gangrènera donc votre organisme. Vous aurez la peau sèche, et vous aurez tout le temps soif d’une soif que l’on ne peut étancher… Quant à la sécheresse de votre esprit…Vous aurez la répartie d’un ornithorynque décédé ou d’une Balance décérébré (tiens, pléonasme). Mais rassurez vous, selon Météo France, la canicule ne va pas durer. Alors, heureuse ?

POISSONS :

Une fois de plus, me voici libre d’exprimer dans cet horoscope, la vengeance syndicale de mes camarades chroniqueurs honteusement exploités par le pouvoir féministe en place. Notre revendication, tout à fait légitime, de délocaliser aux Caraïbes ayant été rejetée avec violence sous le fumant prétexte que la peau de la Rédac Chef ne supporte pas le soleil, vous passerez donc, Poissons, mes sœurs, un mois sacrément pourri ! Avez-vous lu toutes les méchancetés que les divinités, dans leur grande bonté, ont attribué aux autres signes ? Bon, vous allez tout prendre dans la poire pour résumer ! Notre cause est juste, et tant que le pouvoir en place ne reconnaîtra pas la légitimité de notre besoin à boire du rhum sur une plage des Antilles, la lutte continuera ! Nous ne renoncerons pas, nous n’abdiquerons pas et nous ne craquerons pas ! Alors, heureuse ?

You Might Also Like

No Comments

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.