Films

Délire Express

A l’occasion de sa sortie en DVD mercredi dernier, Délire Express (on lui préférera le titre original « Pineapple Express » – textuellement « Ananas Express ») est ce weekend à l’honneur ! On pouvait attendre de David Gordon Green (George Washington, L’Autre Rive, All The Real Girls) autre chose que ce « stoner movie » complètement déjanté ! Pourtant, le réalisateur surtout connu pour son cinéma indie exigeant ne s’en sort pas trop mal avec ce film mi-comédie, mi-policier, un hydride comme on en a rarement vu ! Preuve de l’engouement du public pour cette nouvelle production Apatow (En Cloque Mode d’Emploi, 40 ans Toujours Puceau, Supergrave) : « Pineapple Express », sorti l’été dernier aux Etats-Unis, s’est payé le luxe de déloger le dernier Batman de la première place du box-office ! Ils sont fous ces Américains !

Dale Denton et Saul Silver sont deux crétins…, deux gentils crétins. Dale est huissier de justice et passe ses journées dans sa caisse à fumer de l’herbe entre deux assignations à comparaître. Saul, lui, est son dealer. Or, par un malheureux hasard, Dale est, alors qu’il devait apporter une assignation de plus à un mauvais payeur, témoin d’un meurtre. Paniqué, il défonce les voitures garées devant et dernière lui en voulant prendre la fuite et se débarrasse de son bout de joint à la sauvette. Le meurtrier (qui est aussi le plus gros dealer de la ville ! Pas de bol Dale !) trouve le reste de joint, le fume, et réalise qu’il s’agit de l’Ananas Express, une herbe tellement puissante qu’elle vous ratatine le cerveau en moins de deux et vous envoie planer à quinze mille sans jamais vous faire redescendre! Et cette herbe, Saul est le seul à la dealer… Vous voyez le tableau… Dale et Saul sont alors embarqués dans une course poursuite contre les méchants (tout aussi crétins qu’eux !) mais comme ils sont complètement gelés, tout ce qu’ils tentent part en vrille ! S’enchainent alors des gags plus absurdes les uns que les autres (conduite d’une voiture avec un pied dans le pare brise, jeu de cache-cache dans une benne à ordure, bad trip en forêt, baston à coup de téléphone, Denton qui tente de sauver la vie de ses beaux-parents avec la discrétion et l’habileté d’un éléphant dans un magasin de porcelaine, etc…) le tout couronné par des dialogues sans queue ni tête mais vraiment poilants, entrecoupés de pétages de plombs bien bourrins mais mémorables ! Poilant et mémorable, à condition d’être dans le même trip que les personnages (mieux vaut éviter de le voir seul) et de comprendre qu’il n’y a, en fait, pas grand-chose à comprendre !

« Pineapple Express » est un stoner movie, un vrai, entre « Hé Mec elle est où ma Caisse ? » et « The Big Lebowski » pour vous situer un peu, avec un soupçon de « Flic de Beverly Hills » pour le côté policier de la chose. Bref ! Comme vous l’aurez sans doute compris, « Pineapple Express » c’est du grand n’importe quoi, mais c’est drôle, et ça marche ! Comme souvent lorsqu’il s’agit d’une production Apatow.

Ce qui fait à la fois l’originalité et le succès de ce « buddy movie » de siphonnés du bulbe, c’est son casting ! Seth Rogen et James Franco ne sont rien de moins que géniaux ! On était déjà habitué à voir Seth Rogen dans ce genre de rôle de paumé de la vie à côté de ses pompes, aussi c’est la performance de James Franco qui a particulièrement été remarquée, et saluée. Il a enfin arrêté de vouloir ressembler à tout prix à James Dean et a surpris tout le monde dans la peau d’un Saul défoncé, cheveux gras et pyjama rayé ! Le duo d’acteurs, dont l’entente et la complicité sautent au yeux, ne pourrait cependant survivre sur l’ample durée (presque 2 heures) sans l’aide d’excellents comparses incarnés par la (très) jolie Amber Heard, ainsi que Bill Hader, James Remar, Gary Cole, et Danny McBride (entre autres).

Aussi, casting alléchant + scènes d’action improbables + répliques de givrés (« J’t’aime tellement que je voudrais être en toi ») + gags absurdes = beau bordel général, MAIS !, comme pour l’Ananas Express, y goûter c’est devenir instantanément accro ! Pas besoin cependant de se mettre à la fumette pour apprécier le tout, le film l’a déjà fait pour vous !

Découvrez la bande annonce :

You Might Also Like

No Comments

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.