Livres

Roberto Saviano – Le contraire de la mort

Ecrivain et journaliste italien, Roberto Saviano est né le 22 septembre 1979 à Naples. Il a étudié la philosophie et collaboré ensuite avec l’Espresso de la Republica. Il est connu pour avoir décrit les milieux mafieux dans ses écrits et articles, en particulier celui de la Camorra napolitaine en dénonçant ainsi ses structures économiques et territoriales, dans son livre « Gomorra ». Ce succès mondial lui vaudra des menaces de mort, et il est depuis 2006 sous la protection policière.

Dans « Gomorra », Roberto Saviano fait une enquête sociologique sur la population napolitaine qui vit au cœur des milieux mafieux. Il y dénonce les activités de la Camorra, la criminalité organisée sur fond de guerres entre clans rivaux et trafics de contrefaçon, d’armes, de drogue et déchets toxiques.

Une œuvre théatrale a été tirée de l’ouvrage « Gomorra » et une adaptation est sortie au cinéma en 2008. En janvier 2008, le roman « Gomorra » a reçu le prix du meilleur livre de l’année des télespectateurs du journal télévisé de la Rai Uno.

« le contraire de la mort » est un livre réunissant deux textes se dressant contre la violence des hommes en général et de la mafia en particulier. Les deux récits se passent dans le sud de l’Italie, Naples et ses alentours.

Le premier texte « le contraire de la mort » raconte le deuil impossible de Maria, jeune fille âgée de 17 ans, dont le fiancé Gaetano est parti pour l’Afghanistan dont il ne reviendra pas. Maria au delà de la mort, fera gagner l’amour.

Un cri de révolte face à cette société qui ne laisse sa chance aux jeunes gens.

Le second texte « la bague » narre le portrait de deux jeunes hommes, Giuseppe et Vincenzo qui refusent de faire le jeu de la camorra et vivent dans la misère. Ils seront assassinés dans des conditions atroces à la place d’un autre pour cela.

Dans ces deux textes, qui se complètent, Roberto Saviano interroge la mémoire et le temps, la mort et l’amour, il évoque la confusion des sentiments, la quête d’une identité. Des destins de jeunes hommes qui sont condamnés à s’engager dans l’armée qui les enverra sur le front afghan ou rejoindre la camorra, pour sortir de leurs conditions misérables.

Roberto Saviano décrit simplement, froidement une réalité méconnue, celle du sud de l’Italie des banlieues et de l’omerta et des menaces. L’histoire d’un perpétuel conflit entre cette fatalité, implacable malédiction qui règne sur tout un peuple, et des hommes et des femmes qui sont nés dans cet enfer.

Pour Roberto Saviano, il est possible de résister avec des solutions individuelles, ce sont les rapports et les sentiments entre les gens qui peuvent conserver quelque chose d’humain. Il raconte ce monde où pour un jeune, la survie passe par un choix : rejoindre la mafia ou l’armée. La peur y est omniprésente, la mort y est violente, insatiable, dévorant des innocents, des enfants, des familles.

Au travers d’une écriture lucide, touchante et très réaliste, qui émeut profondément, et en témoignant au travers de ses écrits et interviews, Roberto Saviano montre le courage d’un homme qui brise la loi du silence en montrant la réalité d’un pays que la mafia domine. Il engage ainsi un combat pour les libertés, liberté d’expression, liberté du choix de sa vie, liberté de dire non aux profiteurs de la misère.

« Si l’amour est le contraire de la mort, ce n’est pas la vie qui est le contraire de la mort, mais c’est l’amour qui est le contraire de la mort »

You Might Also Like

No Comments

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.