Humeurs Je n'ai pas testé pour vous

Les lieux VIP

Je voulais vous faire un article où je m’enorgueillissais d’avoir mangé dans un des lieux hautement select de la branchitude parisienne; le genre de lieux où on te toise de haut dès l’entrée, avec le gorille qui fait le filtrage, puis par le serveur pour savoir sur quel table il te met et enfin par les autres clients pour voir si tu vaux le coup d’être abordé. Et j’avais bien commencé car dès la queue à l’entrée, des nanas de la file d’attente toisaient avec jalousie mes superbes Chloé (presque) flambantes neuves…

je n'ai pas testé pour vous les lieux VIP

En bref, le genre de lieux où en te tournant pour demander de la moutarde à ton voisin, tu réalise que tu viens de réclamer un vulgaire condiment à une éminente figure de la jet set mondiale qui s’amuse de tant de vulgarité. Par la même occasion, tu viens de signer le licenciement du serveur qui n’a pas pensé à prévoir ton désir de moutarde…

Pour cette soirée j’avais tout prévu : casting des copains, réservation de la table 48 heures à l’avance (plus tôt tu fais plouc), choix judicieux de la tenue et de l’apparence. J’avais même vérifié la carte des plats sur le net pour avoir de quoi payer en liquide. Décidant au passage que « même si c’est cher je veux manger dans le même resto que Sarah Jessica Parker ».

Mais voilà, même si tout était prêt et planifié, vous vous doutez bien qu’avec un article ayant pour titre « je n’ai pas testé pour vous » l’issue n’allait pas dans le sens de mes désirs.

On a rejoint les amis à l’heure dite. Première boulette : deux des six convives ont fait une faute de gout à l’habillage : puma au pied pour l’un et pantalon côtelé pour l’autre. Bon, vous deux vous vous mettez derrière nous…

On se dirige en rang serré vers l’entrée où stationne déjà une jolie queue. On s’approche directement de la porte comme si on était des habitués. Je franchis l’espace presque facilement mais mon premier cavalier se fait intercepter

Gorille : – « vous désirez ?»

1er cavalier – « allez manger »

Gorille : – « vous avez réservé ? »

Moi : – « oui, pour 21h30 (il est 21h15) »

Il passe le groupe en revue pour s’assurer de la véracité des dires et aperçoit la paire de puma et le pantalon côtelé. Une seconde d’hésitation

Gorille : – « je crois que ça ne va pas être possible. »

Moi : – « mais si on a un table qui nous attend. »

Gorille : – « je suis désolé mais la salle du haut est déjà complète. »

Cavalier 2 : – « Mais puisqu’on vous dit qu’on a une table de réservée. »

Gorille : – « Il doit avoir une erreur car la salle est déjà complète. »

Je commence à ne pas être contente, d’autant plus qu’il vient de faire rentrer 3 smokings et deux manteaux de fourrure.

Moi : « Ne bougez pas, je vais les appeler on va vérifier ça. »

Gorille : (en fixant les deux erreurs d’habillage) « Non je crois pas que ce soit nécessaire… »

Et là… on a compris que c’était pas la peine d’insister. La première rangée de la file d’attente était déjà en train de dévoiler des sourires carnassiers. Soit on essayait le forcing et on finissait sous les moqueries des « attendant » soit on se retirait avec classe et superbe pour passer la soirée à pourrir le gorille dans son dos et choisir des lieux plus accueillants.

Evidemment, vous vous doutez bien qu’on a choisi la seconde option. Et depuis j’ai une rancœur farouche envers le portier du Kong… Et pourtant ça fait près de deux ans. Mais voila… les lieux VIP ce n’est pas pour nous. On a ressayé sur deux autres adresses et bien qu’on soit effectivement rentré on a assez déchanté car avec Michou en tout et pour tout comme VIP on se rabat désormais vers des adresses plus lounge et moins select.

 

You Might Also Like

No Comments

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.