Le Vide à Beaubourg

Vous aimerez aussi...

3 réponses

  1. syrena dit :

    Bonjour. Sur le sujet, je vous invite à lire une « Lettre ouverte au Centre Pompidou » :

    http://syrena.canalblog.com/archives/2009/03/20/13074655.html

  2. On en revient à l’éternelle question de « qu’est-ce que l’art ? ». Les siècles précédents étaient très cartésiens : peinture, sculpture, etc… Des catégories bien définies, jusqu’à ce que Duchamp vienne f… le bazar. C’était le premier à réellement poser la question, à ouvrir de nouvelles perspectives et à soulever un questionnement inédit sur le lieu d’exposition. Tout le monde ou presque s’est engouffré dans la brèche à sa suite, y compris Klein. Mais il ne faut pas réduire Klein à une salle vide. C’est avant tout une démarche intellectuelle d’une éminente complexité qui découle sur cette salle vide ou ces monochromes IKB. Il le dit lui-même : « mes tableaux ne sont que les cendres de mon art ». Art ou philosophie ? C’est la vraie question. Philosophie appliquée à l’art ? Ca pourrait coller. Klein a décliné son Eden spirituel sur tous les supports et dans tous les domaines (peinture, architecture, musique…). Bref, s’il n’y a rien à voir, il y a beaucoup à méditer.

  3. KRiSS dit :

    Alors là franchement je reste coi!
    Sérieux, déjà le bleu Klein et autre peinture monochrome je trouve ça limite alors des salles vides..

    C’est si décevant de voir ce vide artistique comparé à tout ce qui a été fait dans les siècles précédents!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.