A la Une

Birdy Nam Nam – Manual for successful rioting

Birdy Nam Nam est un groupe de 4 Dj français, qui appartenaient initialement à un collectif plus important nommé Skratch Action Hiro. Little Mike, Crazy B, Dj Need et DJ Pone gagnèrent le titre de champions du monde de Djs en équipe en 2002, après avoir été deux fois troisièmes avec leur précédent collectif en 99 et 2001.

Manual four

Leur nom de groupe est tiré du film The Party, dans lequel un Indien souhaitant nourrir un oiseau lui répète plusieurs fois ‘Birdie num num’. Ce passage est intégré dans une chanson du premier album: ‘Ready for war, ready for whut ?’. La technique adoptée par BNN est appelée Tumtablism, ce qui consiste à utiliser sa platine comme un instrument, en mixant des samples (échantillons) tirés de divers vinyles et autres banques de sons numériques. Technique originale, mais non moins efficace avec des virtuoses comme les Nam. C’est d’ailleurs en Live qu’ils sont les plus impressionnants, tant leurs performances diffèrent à chaque prestation.

(Cravate : Little Mike / Sweat : Crazy B / Chapeau : Pone / Casque : Need)

Electro Choc

Avec ce deuxième album, BNN change légèrement de style. Alors que le premier voguait de façon unique entre jazz, tripop, groove et électro, avec une touche décalée à la française, le dernier a perdu ces influences Jazz. Birdy semble ici vouloir assumer le statut ‘DJ’, et suivre la déferlante électro actuelle, seulement il ne s’agit pas de ‘suivre la mode’, mais d’afficher un style bien particulier, laisser une empreinte dans une sphère étouffée par la mauvaise qualité et les succès commerciaux. Et cela, ils y arrivent à merveille. Bien sur, la promotion est là, BNN est partout, en couverture de Trax, dans un social club bondé, à l’Olympia, et même sur le plateau d’émissions à débats sur France3. De l’underground, birdy passe au topfloor. Alors forcément, cela ne plaît pas à tout le monde, on leur reproche d’avoir perdu cet esprit décalé qui faisait le succès du premier album. Ainsi, pour ceux qui n’étaient fan que du birdy jazzy, il sera difficile d’avaler la pilule électro, presque minimal, et souvent assez dépouillée; pour les autres ce n’est que du bonheur, tant chaque chanson vous donne envie de bouger, de courir, de s’évader, physiquement ou par l’esprit. Car même si l’on n’apprécie pas nécessairement tout l’album, force est de reconnaître que ces mec là vous transportent. Tiens, au moment même où j’écris ces lignes, les gens dans le train se demandent pourquoi je gigote autant, et le pourquoi, c’est ‘Bonne Nouvelle’, la station de métro du deuxième album. Oui car Birdy revendique sa french touch: on peut ainsi trouver ‘Abbesses’ dans le premier album, chanson qui à fait un carton et dont l’histoire dit que l’un des Nam l’imagina lorsque qu’il descendait l’interminable escalier en colimaçon qui permet de se rendre dans les profondeurs de la station.

Quoiqu’il en soit, une chose est claire, ce ‘manuel pour émeutes réussies’ n’est pas fait pour s’endormir, il réveillerait même le plus alcoolisé des cadavres du fond de la salle.

Abbeses :

Birdy Nam Nam en Live : le 12 mars à Toulouse, le 13 à Bordeaux et les 6 et 7 mai à l’Olympia.

You Might Also Like

No Comments

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.