Actualités

Opération Kenzo

Le bonheur est dans l’avenue… Je fais partie de ces gens qui hésitent. Parfois trop longtemps. Et là, ça faisait au moins 3 jours…

…et ça y est, aujourd’hui je me suis lancé ! J’ai pris un de ces coquelicots de papier qui sont fraîchement ventousés depuis cinq minutes sur un des trois gigantesques panneaux publicitaires de l’avenue de Wagram. Le plus amusant, c’est que je suis incapable de décrire le contenu de cette affiche. En effet, même si chaque matin je passe devant, je m’en approche tellement que je pourrais la caresser du bout des doigts, et je n’en aperçois que la trame colorée.

Mais nul doute : l’œuvre est signée Kenzo. Vous savez, Flower by Kenzo… mais siii, les coquelicots ! Pour une entreprise qui excelle dans la fusion de l’art et du marketing, Kenzo nous offre un brin de poésie à l’aurore de nos matins. J’ai eu beau chercher des indices sur cette campagne, personne n’en parle !

Et pourtant la marque n’en est pas à son premier essai : l’année dernière, durant une grève des transports, des coquelicots avait été déposés sur les vélos parisiens. Mais je me rappelle que leur opération la plus impressionnante, avait été de planter pas moins de 150 000 fleurs devant le Centre Georges Pompidou. Inoubliable !

En tout cas, ça fonctionne ! Tout le long de l’avenue, et plus loin encore, on trouve de jolies jeunes femmes et leur bouquet écarlate ou alors de sublimes Don Juan, prêts à offrir la délicate.

Que de poésie dans cette jungle urbaine, les petites taches carmins se balade au gré des envies des badauds. Personnellement, ça m’enchante ! Mais qu’en est-il du parisien aigri et gris ?

Source : Le blog du Master Multimédia

You Might Also Like

1 Comment

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.