Séries TV

Greek

Une nouvelle série débarque sur vos écrans ! Venez découvrir Greek qui nous livre les mystères des campus américains ! Entre amours, amitiés, drame et comédie, suivez les aventures de ces jeunes universitaires !

Greek reprend le thème des Fraternités et des Sororités dans les universités américaines. Entre mythes et clichés, nous suivons l’arrivée de Rusty Cartwright, jeune homme brillant, à Cyprus-Rhodes. Tâchant par tous les moyens d’enrayer cette image d’intello qui lui colle à la peau, Rusty décide de participer à la grande soirée « rusher », nuit durant laquelle les futurs bizuts postulent pour la maison de leur choix. En parallèle, Casey Cartwright, la sœur aînée de Rusty, très bien intégrée dans la Sororité Zeta Beta Zeta (ZBZ), est en pleine campagne pour la présidence des ZBZ.

Rusty, contre l’avis de sa sœur, accompagné de son ami Calvin entame la course à la fraternité idéale. Il rencontre rapidement Evan, le petit ami de Casey et le responsable des bizuts des Omega Chi Delta, la fraternité la plus cotée du campus. Si Calvin intègre cette dernière, Rusty préféra les Kappa Tau Gamma, la maison la plus fêtarde et oisive, dirigée par Cappie, l’ex petit ami de Casey.

Lors de cette grande soirée,Rusty surprend Evan avec la nouvelle recrue convoitée des ZBZ : Rebecca Logan, la fille d’un gouverneur…

Greek regroupe tout ce qu’il faut pour une bonne série américaine : de l’amour, des triangles amoureux, de la trahison, des fêtes déjantées.

Nous suivons ces jeunes universitaires dans la découverte de la vie. Entre coups bas et non-dits, nous découvrons la dure réalité de l’apparence. Les « frères » et « sœurs » se disputent les plus hautes marches du podium à coup de révélations humiliantes et tromperies en tout genre. Bien sûr, c’est avec délectation et tremblements que nous suivons nos héros dans la dure jungle du système greek.

Au-delà de la déloyauté, Greek est une série initiatique qui suit le parcours d’un frère et d’une sœur à l’université. Si le premier tente de se faire une place, la deuxième doit se battre pour la défendre. Observer Rusty découvrir la vie d’un étudiant, les amours, le bizutage reste des moments d’anthologie. Malgré son air ringard et sa passion pour les polymères, nous sommes touchés par ce personnage au grand cœur et à l’intégrité sauve au milieu de l’hypocrisie ambiante.

Nous suivons également avec intérêt la vie de Casey au sein des ZBZ. La jeune femme doit ruser en permanence, pour conserver sa place de leader, toujours aidée de sa meilleure amie Ashleigh. Et comme dans toutes histoires américaines, il y a une ennemie qu’il faut combattre, ici Frannie Morgan. C’est un véritable régal de voir ce combat de titans, tout en finesse, se démolir toujours avec un sourire à l’américaine.

Plus profondément, cette série met à l’honneur une belle valeur : l’amitié.

En effet, si les amours ne tiennent pas, les amitiés, en revanche, pérennisent ! Jamais de remise en question sur une amitié sincère et ça fait du bien ! Nous ne sommes guère habitués, en tant que fidèles spectateurs de séries TV, à voir de véritables relations amicales sans accros.

Cette valeur se retrouve au cœur du fonctionnement de ces mythiques maisons américaines. Dans d’immenses demeures, des jeunes garçons/filles vivent en collectivité. Une forme de collocation géante, régie par des présidents, des responsables etc. Une véritable entreprise totalement inconnue outre Atlantique. Sans oublier les légendaires partys organisées par les Fraternités.

Ce sont elles qui régissent le campus, assurent la popularité comme l’avenir de ses membres. A de nombreuses reprises, les personnages parlent de tels ou tels contacts à obtenir afin d’assoir son futur.

Bien qu’elle aborde un angle futile de la vie universitaire, Greek sait aussi aborder des sujets plus ancrés dans la société tels que l’homosexualité, la pression sociale comme parentale, les problèmes financiers, la discrimination ou la famille.

Une question me turlupine néanmoins :

Mais comment diable, font-ils tous pour valider leur année ?

Car si nos personnages sont de parfaits êtres sociaux, le travail ne semble pas leur priorité. Jamais attachés à un bureau, rarement le nez dans un bouquin (excepté Rusty), le travail scolaire ne semble guère prenant à Cyprus-Rhodes !

Intriguant pour un campus, n’est ce pas ?

Quelques critiques ont comparé Greek à American Pie. N’en déplaise aux critiques, mais pour avoir détesté le film, je ne pense pas que le lien soit à faire. Greek reste bien plus subtile que la trilogie potache. Le sexe n’est pas le leitmotiv de ces jeunes étudiants comme ceux d’American Pie. Je considère davantage Greek comme une série agréable à regarder, fraiche, drôle avec de jeunes comédiens nouvellement débarqués dans le système hollywoodien.

Jonglant entre situations rocambolesques, dramatiques et comiques. Greek est la série à regarder pour la bonne humeur !

You Might Also Like

No Comments

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.