Livres

Robert-Louis Stevenson – L’Etrange Cas du docteur Jekyll et de M. Hyde

Robert-Louis Stevenson, auteur connu pour ses nombreux ouvrages-notamment le palpitant « L’Ile au trésor »-, a écrit en plus de trois jours une nouvelle terrifiante et scientifique sur le comportement humain.

Utterson, notaire peu recommandable mais ayant pourtant de la compagnie autour de lui, se promene au sein des rues brumeuses de Londres, avec un de ses amis, Richard Enfield. Apercevant la porte d’une demeure mystérieuse, celui-ci raconte au notaire la découverte, une nuit, d’une jeune fille innocente, assassinée par Edward Hyde, un homme monstrueux autant sur le physique que sur la personnalité. Rentré chez lui, Utterson découvre sur le testament de son fidèle ami le scientifique Henry Jekyll, la cession à ce même Hyde, en cas de disparition ou de mort, de tout ses objets personnels. Le notaire questionne donc les personnes les plus proches de Jekyll, comme le docteur Lanyon, pour en connaître la raison. Quant au savant en question, il reste enfermé à double-tour dans sa propre maison. Comment le docteur Jekyll, homme d’une courtoisie exemplaire, a-t-il bien pu se lier d’amitié avec M. Hyde, caractère repoussant et inhumain ? Quel est le point commun entre ces deux différentes personnalités ? Un souffle effrayant accompagne le notaire détective dans une enquête inquiétante.

Datant de l’an 1886, ce livre s’avère être, au final, réellement terrifiant. Non pas par cette ambiance horrible typique du genre, mais par son réalisme et on en ressort effrayé par ce sujet réaliste : notre seconde personnalité. Car l’auteur est en vérité le premier à témoigner de l’existence d’une certaine double personnalité par ce monstre du nom de Hyde. Cela provoque une peur inouïe sur nous-même, en nous disant que notre côté sombre « Hyde » vit en nous et peut surgir à n’importe quel moment. D’ailleurs, Hyde possède un sens caché, puisque, dans la langue anglaise, le mot hide signifie caché. Donc, on peut en conclure un sens qui veut que ce M. Hyde se cache à l’intérieur de Jekyll. Par ailleurs, on peut aussi apercevoir des similitudes avec Frankenstein : le fait que les monstres des deux ouvrages sont construits dans le même domaine et les techniques scientifiques. On peut également évoquer le fait que Jekyll, comme Frankenstein, a cette obsession par son unique passions= mais qui finit impuissant face à sa création. Pour finir, le récit regorge de multiples richesses, de par son écriture splendide qui mêle habilement frisson et suspense et qui sait captiver le lecteur jusqu’au bout, ainsi qu’une magnifique fin dramatique et imprévisible qui sait boucler la narration.

« L’Etrange Cas du docteur Jekyll et de M. Hyde » est donc une prestigieuse perle de la littérature, devenu aujourd’hui un classique, exploitant avec psychologie le premier monstre humain -qui est en fait nous- et développant un effet de terreur captivant, grâce à l’authentique plume du défunt Stevenson.

You Might Also Like

No Comments

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.