Livres

Lin Yutang – L’importance de vivre

L’auteur a failli ravir à Eugenio Montale le prix Nobel de littérature en 1975. Pourtant, j’ai hésité à rédiger cette revue, tant le livre me semblait étonnant. Le titre rappelle les mauvaises rubriques art de vivre des magazines psycho et n’est pas tout à fait attirant. Quoi qu’il en soit, ce livre, teinté d’humour, est bien plus sérieux qu’il n’en a l’air. La première partie est consacrée à l’étude des caractéristiques de l’homme et à une tentative de définition de la nature humaine. Lin Yutang est parfaitement clair ; émigré chinois, installé aux ةEtats-Unis, il compare les différentes civilisations et met en regard Orient et Occident. Suivent ensuite plusieurs chapitres hédonistes qui célèbrent le mode de vie chinois ; ils sont à la fois intéressants par leur exotisme, mais aussi parfois un peu désuets, hélas. La partie la plus passionnante est donc probablement la dernière : beaucoup plus intellectuelle, elle confronte le goût chinois du « raisonnable » au besoin de logique des Occidentaux. Ses travers sont dénoncés à coup d’exemples sur l’avancée de la science dans les deux camps. Lin Yutang reste aussi objectif que possible : admire l’avancée occidentale, regrette sa spécialisation au détriment d’une connaissance, certes plus pauvre mais plus variée. Beaucoup des remarques de ce livre sont finalement encore d’actualité ; ne serait-ce que pour son humour, le livre est très agréable à lire.

You Might Also Like

No Comments

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.